CAIRN.INFO : Matières à réflexion

Le 27 août 2018, Emmanuel Macron déclarait devant les ambassadeurs de France : « Nous sommes une puissance indo-pacifique. » Il demandait aux diplomates de « décliner cet axe de l’océan Indien à l’océan Pacifique, en passant par l’Asie du Sud-Est, de manière résolue, ambitieuse et précise », mais aussi de « construire une nouvelle relation à l’Asie ». En quelques mots, le chef de l’État esquissait une ambition régionale différente de celle de ses prédécesseurs, un concept d’action géographiquement circonscrit, et désignait des partenaires de premier rang.
Il rompait ainsi avec une vision cloisonnée des régions à l’Est de Suez et des approches avant tout bilatérales des relations interétatiques qui n’avaient pas su prendre en compte la « multivectorialisation » des relations politiques de l’Afrique, de l’Asie et de l’Océanie au cours des dernières décennies. La mondialisation des échanges commerciaux et des contacts politiques incitait pourtant à intégrer le caractère global des stratégies des puissances émergentes, les regroupements ad hoc, et à s’adapter aux bouleversements de l’ordre mondial induits par l’affirmation de puissance de la Chine. Le propos du président de la République montre que la France sait faire siennes les évolutions de langage et de posture de ses partenaires clés (Australie, Chine, États-Unis, Inde, Indonésie, Japon).
En affirmant l’« indo-pacificité » de la France et de ses politiques, Emmanuel Macron a pris acte d’une Asie qui se tourne vers l’Est et l’Ouest et qui impacte les territoires français périphériques, et plus largement les intérêts de la République…

Français

Depuis 2018, les autorités françaises emploient le concept d’« Indo-Pacifique » à la place de celui d’« Asie-Pacifique ». Cette évolution sémantique traduit un changement de politique et même de vision du monde. L’Asie est désormais placée au cœur des préoccupations françaises et un accent particulier est mis sur les océans. Les îles – y compris les collectivités territoriales françaises – acquièrent une importance nouvelle. La France s’affirme comme une puissance maritime et insulaire.

Mots clés

  • Indo-Pacifique
  • Diplomatie française
  • ASEAN
  • Océan Pacifique
Christian Lechervy
Christian Lechervy est ambassadeur. De 2014 à 2018, il a été secrétaire permanent pour le Pacifique, et représentant de la France auprès de la Communauté du Pacifique et du Programme régional océanien de l’environnement [1].
  • [1]
    Les présentes analyses n’engagent que leur auteur.
cet article est en accès conditionnel
Acheter le numéro 23,00€ 212 pages, papier et/ou électronique add_shopping_cart Ajouter au panier
Acheter cet article 5,00€ 13 pages, électronique uniquement
HTML et PDF
add_shopping_cart Ajouter au panier
Autres options
Membre d'une institution ? business Authentifiez-vous
Déjà abonné(e) à cette revue ? done Activez votre accès
Mis en ligne sur Cairn.info le 24/09/2019
https://doi.org/10.3917/pe.193.0023
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour Institut français des relations internationales © Institut français des relations internationales. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...