CAIRN.INFO : Chercher, repérer, avancer.

Le journalisme de données, ou datajournalisme, consiste en un usage de données, ou data, généralement publiques, ayant fait l’objet d’une collecte et agrégation en grande quantité, sous forme d’articles fondés sur les statistiques, les infographies, ou encore les tableurs. Cette pratique déplace radicalement le centre de gravité du travail journalistique : moins d’enquêtes de terrain, plus d’analyses de données. Ce changement se retrouve dans le format d’article, privilégiant les représentations graphiques de l’information : « la pertinence ne se mesure plus à la clarté du style, mais à la lisibilité du graphique ». L’objectif déclaré de ce genre journalistique est bien de rendre visible au public une réalité enfouie dans une base de données. Ses illustrations les plus courantes sont évidemment les grands projets journalistiques internationaux basés sur l’analyse d’une grande quantité de données confidentielles publiées, les “Leaks”. Mais en réalité, le datajournalisme prend des formes bien diverses, d’un domaine à l’autre. Cela va de la cartographie électorale ou aux analyses des textes de loi sur la longue durée dans le journalisme politique, jusqu’aux études comparées des performances sportives des cyclistes ou des études probabilistes des performances d’une équipe dans le journalisme sportif.
Aussi récent qu’il puisse sembler, l’usage des données par les journalistes n’est pourtant pas complètement nouveau. On trouve un intérêt du journalisme américain pour les méthodes quantitatives dès les années 1960, incarné par exemple par le journaliste P…

Français

Le journalisme fact-checking, en tant que genre journalistique dédié à « la vérification des faits », repose de manière quasi-systématique sur des pratiques de « datajournalisme », en utilisant la donnée pour servir une conception très spécifique de l’objectivité. Ce développement d’une forme de journalisme professionnalisé, rationalisé, technicisé, est d’abord une réponse à une crise de légitimité de l’institution journalistique : de ce fait, il est porté par différents discours de croyances qui tendent à prouver que ce journalisme ne serait que « l’essence » du journalisme en tant que mythe collectif socialement valorisé, et qu’il serait la seule manière possible de produire une information parfaitement objective, neutre et brute, servant ainsi un objectif d’énonciation de la vérité.

Mots-clés

  • Datajournalisme
  • fact-checking
  • données
  • objectivité
  • information
Ysé Vauchez
CESSP – Université Paris I Panthéon – Sorbonne
Cette publication est la plus récente de l'auteur sur Cairn.info.
cet article est en accès conditionnel
Acheter cet article 6,00€ 24 pages, électronique uniquement
HTML et PDF
add_shopping_cart Ajouter au panier
Autre option
Membre d'une institution ? business Authentifiez-vous
Mis en ligne sur Cairn.info le 24/04/2019
https://doi.org/10.3917/pdc.012.0021
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour Presses universitaires de Grenoble © Presses universitaires de Grenoble. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...