Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Raisons politiques

2017/1 (N° 65)


ALERTES EMAIL - REVUE Raisons politiques

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 67 - 90 Article suivant

Résumé

Français

L’indignation est souvent comprise comme la traduction d’une évaluationmorale par essence juste. Cependant, il convient d’interroger les ambiguïtés de cette émotion morale. Un détour par la généalogie de l’indignation permet dans un premier temps de proposer une comparaison des conceptions anciennes et modernes de l’indignation. Ces dernières présupposent une notion universaliste de la dignité et s’opposent ainsi non seulement à l’injustice, comme c’est le cas de la nemesis ancienne, mais aussi à l’indignité. La contribution s’attache dans un second temps à repérer les sources de l’indignation moderne, en particulier la pitié et le dégoût. Il apparaît que l’indignation compatissante opère une distanciation entre le « spectateur » et la victime, tandis que l’indignation dégoûtée engage une démarche davantage réflexive conduisant à renforcer la distinction entre in-groups et out-groups. Les apports de la neurologie cognitive ainsi que de la psychologie sociale sont ensuite convoqués pour étayer la thèse d’une homologie entre indignation morale et dégoût primaire. Enfin, les effets politiques à la fois positifs et négatifs de l’indignation sont étudiés.

English

Indignation between pity and disgust: the ambiguities of a moral emotionIndignation is often understood to be the translation of an essentially just moral evaluation. However, it is necessary to investigate the ambiguities of this moral emotion. In the first part, an examination of the genealogy of indignation sheds light on the differences and similarities between ancient and modern conceptions of indignation. Modern indignation presupposes a universalist notion of dignity and thus sets itself not only against injustice, as is the case of ancient nemesis, but also indignity. The paper then discusses the sources of modern indignation, in particular pity and disgust. It appears that compassionate indignation operates a distancing between the “spectator” and the victim, while disgusted indignation involves a more reflexive process by which the distinction between in-groups and out-groups is reinforced. The findings of cognitive neurology and social psychology are then analyzed in order to show to what extent moral indignation and primary disgust are in fact homologous. Finally, the political effects, both positive and negative, of indignation are studied.

Plan de l'article

  1. Ambiguïté éthique de l'indignation : entre envie et rejet de l'injustice
  2. L'intensification de l'indignation : contre injustices et indignités
  3. Aux sources de l'indignation moderne : la pitié, du « spectateur impartial » au « spectateur indigné »
  4. Le dégoût comme source de l'indignation morale : du dégoût primaire au dégoût socio-moral
  5. L'indignation mobilisatrice : politisation et action collective
  6. L'indignation : polarisation et exclusion
  7. Conclusion : remettre l'indignation à sa place

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback