Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Relations internationales

2014/2 (n° 158)


ALERTES EMAIL - REVUE Relations internationales

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 9 - 25 Article suivant

Résumé

Français

L’article 231, lieu de toutes les hostilités au traité de Versailles, n’a pas été rédigé dans le but d’obtenir un aveu de culpabilité morale par l’Allemagne. Il a pour seule origine la volonté américaine de s’opposer à la revendication franco-britannique d’un droit à réparation intégrale de la part des Allemands. Ce faisant, les rédacteurs du traité tentèrent de fonder juridiquement les réparations et déclinèrent une responsabilité théorique (civile) de l’Allemagne pour les dommages causés ce qui n’excluait pas une certaine ambiguïté quant à son aspect moral. C’est en réalité la délégation allemande et plus particulièrement son chef, Brockdorff-Rantzau, qui lui donnèrent la signification morale qu’ils s’attendaient à trouver dans les clauses de la paix. Les « cultures de guerre » et leurs représentations héritées du conflit empêchèrent tant que les Allemands que les Alliés de revenir à la signification originelle de l’article 231.

English

Confronting a myth – Facts and Perceptions on Article 231 of the Treaty of VersaillesArticle 231, which was the focus of resistances to the Versailles Treaty, did not originally aim at obtaining a moral admission of guilt from Germany. It originated in the American will to oppose a Franco-British claim to full reparation payments. By doing so, the peacemakers tried to create legal foundations for the reparation payments and exposed a German theoretical civil liability for damages done. It was certainly ambiguous, as regards its moral dimension. In reality, it was the German Delegation and especially its chief, Brockdorff-Rantzau, who expected such a verdict from the peace terms, who gave a moral significance to the article. “War cultures” and representations inherited from the conflict prevented the Germans as well as the Allies from going back to the original meaning of Article 231.

Plan de l'article

  1. Anti-genèse et genèse de l’article 231 : la pression des opinions publiques
    1. L’accord pré-armistice (5 novembre 1918)
    2. Culpabilité des Empires Centraux, préméditation et mise en jugement
    3. Attentes du public, faux espoirs et stratégies alliées
  2. La rédaction de l’article 231 : responsabilités théoriques et fondement juridique des réparations
    1. Un projet anglo-américain de compromis
    2. La discussion au Conseil des Quatre
  3. La réception de l’article 231 : représentations et « cultures de guerre »
    1. La préparation allemande de la question
    2. L’interprétation allemande de l’article
    3. La validation du mythe par les Alliés

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback