Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Réseaux

2015/4 (n° 192)

  • Pages : 300
  • Affiliation : Revue précédemment éditée par Lavoisier

    Revue soutenue par l'Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS

    Numéros antérieurs disponibles sur www.persee.fr

  • ISBN : 9782707188199
  • DOI : 10.3917/res.192.0235
  • Éditeur : La Découverte

ALERTES EMAIL - REVUE Réseaux

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 235 - 270 Article suivant

Résumé

Français

L’informatique en réseau a souvent été présentée comme un instrument favorisant l’auto-organisation de la société civile, à partir de modes alternatifs de distribution du pouvoir et de coordination des activités. L’histoire d’internet, abordée du point de vue de l’histoire des idées, montre que de telles propriétés ont donné lieu à la formation d’une véritable philosophie politique que nous avons appelée le libéralisme informationnel. Celle-ci a vu différents modèles d’économie politique s’affronter ; nous en présentons ici le mouvement général ainsi que les divergences internes. Nous terminons par un exposé de trois grandes formes de gouvernementalité qui en sont issues, et qui ouvrent à une critique de l’économie politique en régime numérique : la captation, la dissémination et l’auto-institution.

English

Internet, a society against the state?Informational liberalism and the political economies of self-organization in a digital regimeNetwork computing has often been presented as an instrument promoting self-organization within civil society, through alternative modes of power distribution and coordination of activities. The history of the Internet, considered from the perspective of the history of ideas, shows that these properties have led to the formation of a genuine political philosophy that we have called informational liberalism. This article presents its overall movement and internal divisions, understood as alternative models of political economy. Finally, three main forms of governmentality stemming from this framework are identified, which pave the way for a critique of political economy in a digital regime : capturing, dissemination and self-institution.

Plan de l'article

  1. L’avènement du libéralisme informationnel
    1. La société de l’information comme illusion et mystification ?
    2. Internet, un renversement des pouvoirs ?
  2. Vers une économie politique de l’information
    1. Le libéralisme comme système d’autorégulation des échanges
    2. Nouvelle économie et droit de propriété intellectuelle
    3. La critique cyberlibertarienne et l’émergence des droits civils numériques
    4. La proposition cyberconstitutionnaliste : un libéralisme régulé
  3. Libertés numériques et axiologie de la libre circulation de l’information
  4. La gouvernementalité en régime numérique : trois ordres de l’auto-organisation
    1. Vers une critique de l’économie politique des réseaux
    2. La captation
    3. La dissémination
    4. L’auto-institution
  5. Conclusion

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback