CAIRN.INFO : Chercher, repérer, avancer.

Analyser les relations entre « transition numérique » et « transition écologique » procède d’une démarche logique tant ces deux processus contemporains (par un concours de circonstances historiques, certes) sont appelés à structurer les évolutions socioéconomiques de ce demi-siècle.
Avant d’apprécier les interdépendances potentielles, il importe de souligner à quel point ces deux transitions diffèrent intrinsèquement l’une de l’autre, tant chacune entretient un rapport spécifique à la technologie.
La transition numérique correspond à une transformation induite initialement par les progrès combinés de l’électronique et de l’informatique, et, plus tard, par ceux des télécommunications. Le large déploiement de réseaux fixes et mobiles à haut débit, le taux de pénétration élevé des équipements numériques au sein des ménages non seulement des pays développés, mais aussi des pays en développement (pour ce qui est du téléphone mobile, notamment), l’émergence de plateformes de services transformant des secteurs d’activité entiers (transports, hôtellerie…) et la ramification d’Internet jusque dans les objets du quotidien (l’Internet dit « des objets ») constituent autant de phénomènes parvenus à maturité ou se dessinant à une échéance proche. Les produits et services de cette transition se déploient pour l’essentiel selon des mécanismes économiques classiques (offrant une meilleure combinaison de fonctionnalités/prix que ceux auxquels ils se substituent), mais avec une vitesse de propagation accrue par des effets de réseau et des plateformes bifaces …

Français

Les transitions numérique et écologique structurent les transformations socioéconomiques de ce demi-siècle au travers de relations complexes. D’un côté, la transition numérique n’est pas sans avoir une empreinte écologique directe (consommation énergétique, en particulier) et indirecte (pratiques sociales dont le numérique encourage le développement, comme le tourisme). Mais, de l’autre, la numérisation est une condition essentielle de la réalisation de la transition écologique, notamment pour répondre à la complexification du pilotage des systèmes énergétiques. Le développement de projets de smart cities laisse entrevoir le large potentiel d’innovations qui se situe à la convergence de ces deux transitions, ainsi que des disruptions organisationnelles. Dans cette perspective, les mécanismes de type « blockchain » favoriseront des transactions pair-à-pair propices à la décentralisation énergétique et à l’émergence de « monnaies-carbone » ou de « monnaies-énergie ».

English

How are the digital and environmental transitions interconnected?

How are the digital and environmental transitions interconnected?

Through complex relations, the digital and environmental transitions are shaping socioeconomic trends during the first half of this new century. The digital transition leaves environmental footprints, directly (owing, in particular, to the consumption of energy) and indirectly (via the stimulus imparted to social practices, such as tourism). But digitization is a necessary condition for realizing the environmental transition, in particular for managing ever more complex energy systems. Plans for “smart cities” give us a glimpse of the huge potential for innovation at the convergence of these two transitions and, too, of the disruptions in organizations. Methods of a “blockchain” type will stimulate peer-to-peer transactions that tend to decentralize the energy sector and conduce to the emergence of “carbon (or energy) currencies”.

Español

Cómo se relacionan la transición digital la y transición ecológica

Las transiciones digital y ecológica han estructurado los cambios socioeconómicos de los últimos 50 años a través de relaciones complejas. Por un lado, la transición digital deja una huella ecológica directa (debido al consumo de energía, en particular) e indirecta (a causa de las prácticas sociales que el ámbito digital permite desarrollar, como el turismo). Pero, por otro lado, la digitalización es una condición esencial para la realización de la transición ecológica ; en particular, para responder a la dificultad del manejo de los sistemas energéticos. El desarrollo de proyectos de smart cities anuncia desde ya el gran potencial de innovaciones que se pueden lograr si estas dos transiciones convergen, al igual que ciertas rupturas organizativas. Desde esta perspectiva, los mecanismos de tipo « blockchain » apoyan las transacciones entre pares propicias para la descentralización energética y el desarrollo de « monedas-carbono » o « monedas-energía ».

Patrice Geoffron
Docteur en économie industrielle, Patrice Geoffron est professeur d’économie à l’Université Paris-Dauphine. Après avoir été vice-président international de Paris-Dauphine, il y dirige l’équipe Énergie-climat qui anime un master (énergie-finance-carbone) et plusieurs chaires de recherche (Économie du climat, marchés européens de l’électricité, économie du gaz, blockchain climat & énergie). Il s’intéresse plus spécifiquement à la convergence entre l’électricité et les télécommunications dans le cadre de la transition bas-carbone et aux nouvelles organisations, aux nouveaux usages et aux nouveaux modèles économiques émergents : smart grids, smart cities, stockage... Il est membre du conseil scientifique de Think Smart Grids, co-éditeur de la revue Economics and Policy of Energy and the Environment et membre du comité scientifique de la Revue de l’énergie et de l’International Journal of Management and Network Economics.
cet article est en accès conditionnel
Acheter le numéro 25,00€ 140 pages, électronique uniquement
HTML et PDF (par article)
add_shopping_cart Ajouter au panier
Acheter cet article 5,00€ 3 pages, électronique uniquement
HTML et PDF
add_shopping_cart Ajouter au panier
Autre option
Membre d'une institution ? business Authentifiez-vous
Mis en ligne sur Cairn.info le 05/07/2017
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour F.F.E. © F.F.E.. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...