Accueil Revue Numéro

Présentation

Pourrions-nous concevoir une société qui aurait de l’amour une connaissance seulement livresque, incapable d’en ressentir l’émoi, non par sècheresse de l’âme et du cœur, mais parce que l’usage s’en serait progressivement perdu ? La supposition paraît sortir d’une imagination retorse, pourtant c’est bien ainsi que nous vivons aujourd’hui la vergogne, dans la nostalgie de son absence. C’est pourquoi il importe de faire l’histoire de cette « passion louable » à la confluence de la honte, de l’honneur et de la pudeur, non pour combler le manque mais pour le comprendre et, qui sait, en accepter le pincement. Les contributions rassemblées dans ce volume posent les premiers jalons d’une « histoire de la vergogne » qui demeure largement à écrire. Si le champ de l’enquête est volontairement vaste, la période médiévale et l’espace nord-méditerranéen ont été privilégiés.


Sommaire

Page 2 à 8

‪Introduction‪

La vergogne historique : éthique d'une émotion sociale
Page 9 à 24

‪La vergogne dans la légende de Lucrèce de l'Antiquité à la Renaissance‪

Page 25 à 56

‪Les hontes mérovingiennes : essai de méthodologie et cas de figure‪

Page 57 à 72

‪La course des amants adultères‪

Honte, pudeur et justice dans l'Europe méridionale du XIIIe siècle
Page 73 à 88

‪Christus dilexit verecundiam‪

La honte admirable d'Angèle de Foligno et la cause des franciscains spirituels
Page 89 à 113

Les ambiguïtés de la vergüenza dans l'Espagne des XVIe et XVIIe siècles

Page 115 à 130

Le premier écrit scientifique cistercien : le De natura corporis de Guillaume de Saint-Thierry (†1148)

Fiche technique

Rives méditerranéennes 2008/3 (n° 31). 128 pages.
ISSN : 2103-4001
ISSN en ligne : 2119-4696
Lien : <http://www.cairn.info/revue-rives-mediterraneennes-2008-3.htm>

© 2010-2014 Cairn.info
back to top
Feedback