Accueil Revues Revue Numéro Résumé

Santé Publique

2018/4 (Vol. 30)

  • Pages : 148
  • DOI : 10.3917/spub.185.0445
  • Éditeur : S.F.S.P.

ALERTES EMAIL - REVUE Santé Publique

Votre alerte a bien été prise en compte.

Vous recevrez un email à chaque nouvelle parution d'un numéro de cette revue.

Fermer

Article précédent Pages 445 - 454 Article suivant

Résumé

Français

Objectifs : L’étude présente la validation française de l’échelle de besoin de récupération après le travail (Need For Recovery) ainsi que les scores moyens selon le sexe, l’âge, l’activité professionnelle et le secteur d’activité.
Méthode : Un échantillon représentatif des salariés français a complété un questionnaire composé de l’échelle de besoin de récupération, de l’échelle de stress perçu (Perceived Stress Scale), du questionnaire de symptômes anxieux et dépressifs (Hospital Anxiety and Depression Scale) et d’un questionnaire de burn out (Maslach Burnout Inventory). Les analyses de consistance interne nous ont amenés à retirer un item de l’échelle originelle ; la validité concourante ainsi que la qualité discriminante ont été évaluées avec les analyses adéquates.
Résultats : La version française de l’échelle de besoin de récupération possède de très bonnes qualités psychométriques. La consistance interne (évaluée par l’Alpha de Cronbach) est de 0,86. Cette échelle est corrélée principalement à la dimension « épuisement émotionnel » du questionnaire de burn out (r = 0,68). Les analyses de différence de moyennes ont mis en évidence des groupes de salariés français ayant des niveaux de besoin de récupération élevés : les hommes de moins de 25 ans, les femmes de plus de 55 ans et les répondants exerçant l’activité professionnelle de « Instituteurs et assimilés ».
Conclusions : Étant donné sa valeur prédictive sur la santé physique et psychologique des salariés, nous préconisons une utilisation individuelle ou collective de l’échelle besoin de récupération afin de mettre en place des actions de prévention sur les lieux de travail.

Mots-clés

  • besoin de récupération
  • études de validation
  • risques psychosociaux
  • stress psychologique
  • prévention primaire

English

The Need For Recovery Scale: French adaptation and validationObjectives: The study presents the French validation of the scale of Need for Recovery after work (Need for Recovery) as well as the average scores according to sex, age, occupation and branch of industry.
Method: A representative sample of the French employees completed a questionnaire made up of the Need for Recovery Scale, Perceived Stress Scale, Hospital Anxiety and Depression Scale and Maslach Burnout Inventory – General Survey. Analyses of internal consistency led us to withdraw an item from original scale; validity as well as discriminating quality were evaluated with the adequate analyses.
Results: The French version of the Need for Recovery Scale has very good psychometric qualities. Internal consistency (evaluated by Alpha of Cronbach) is 0.86. This scale is correlated mainly with the “emotional exhaustion” dimension of the Maslach Burnout Inventory (r = 0.68). The analysis highlighted groups of French employees having levels of high need for recovery: men of less than 25 years, women of more than 55 years and people practicing the profession of ‘Teachers and equivalents’.
Conclusions: Given its predictive value on the physical and psychological health of employees, we recommend an individual or collective use of the Need for Recovery Scale in order to set up preventive actions in the workplaces.

Keywords

  • need for recovery
  • validation studies
  • psychosocial risks
  • psychological stress
  • primary prevention

Plan de l'article

  1. Introduction
    1. De la fatigue au travail au besoin de récupération
    2. Liens entre le besoin de récupération et d’autres variables relatives aux risques psychosociaux
    3. La mesure du besoin de récupération
  2. Méthode
    1. Élaboration de la version française de l’échelle NFR
    2. Contenu du dossier de questionnaires
    3. Population
    4. Étapes d’analyse
  3. Résultats
    1. Consistance interne de l’échelle BDR et ACP
    2. Calcul des scores et description de la distribution obtenue
    3. Validité concourante
    4. Analyse discriminante
      1. Différence selon le sexe
      2. Différence selon l’âge
      3. Secteur d’activité
  4. Discussion
    1. Qualités psychométriques de l’échelle BDR
    2. Scores moyens de la population salariée française
    3. La question du seuil
  5. Conclusion
    1. Intérêt de cette échelle
    2. Limites de cette recherche
© 2010-2018 Cairn.info
Chargement
Connexion en cours. Veuillez patienter...