CAIRN.INFO : Matières à réflexion

Les comptes de patrimoine de l’Insee évaluent à 4 782 milliards d’euros, à la fin 2015, la valeur des terrains supportant des constructions. Ces terrains construits sont, pour l’essentiel, des terrains urbains. Cela représente 35,2 % du patrimoine économique national ou, exprimé autrement, environ trois années de Produit intérieur net (Pin). La rente capitalisée des terrains construits pèse presque autant que la valeur des bâtiments (6 174 milliards). Or ces derniers sont du travail humain accumulé dans l’aménagement des terrains et la construction, alors que les propriétaires de terrains nus n’ont rien fait d’autre que de profiter de la rareté d’un bien non produit (parfois, ils ont dû faire du lobbying pour que leur terre bénéficie de droits de construire). Ce caractère de la rente foncière est souvent dénoncé comme socialement injuste par les économistes.
La progression de la valeur des terrains construits a été considérable dans les années 2000, jusqu’à la crise financière et économique de 2008 : ils ne valaient que 0,5 année de Pin fin 1997, soit six fois moins qu’en 2015. Cet accroissement explique l’essentiel de la flambée des valeurs immobilières durant cette période, due à l’envolée du prix des terrains, bien plus qu’à l’évolution du prix des constructions, qui a été bien plus sage. L’enjeu économique de leur étude est important, pour les ménages occupant leur logement, pour les bailleurs (et, par ricochet, pour leurs locataires), pour la richesse de la nation et, en suivant Thomas Piketty (cf…

Il vous reste à lire 85 % de cet article.
Acheter cet article 2,50€ 4 pages, format électronique
(html et pdf)
add_shopping_cart Ajouter au panier
Autres options
S'abonner à cette revue link Via la page revue
Membre d'une institution ? business Authentifiez-vous
Déjà abonné(e) à cette revue ? done Activez votre accès
Mis en ligne sur Cairn.info le 13/07/2017
https://doi.org/10.3917/tu.018.0044
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour Presses Universitaires de France © Presses Universitaires de France. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...