CAIRN.INFO : Matières à réflexion

L’évolution des politiques sociales fait de la question des parcours un enjeu très actuel. L’affaiblissement des logiques catégorielles au profit d’approches plus transversales, puis davantage centrées sur l’individu et ses projets conduit les acteurs politiques et sociaux à s’intéresser aux parcours des personnes confrontées aux interventions sociales : parcours de soin, de vie, d’accompagnement… De manière plus globale, la multiplication des situations d’incertitudes et l’injonction faite aux individus de définir le sens et le cours de leur propre vie mènent également à une plus grande prise en compte des parcours dans le champ académique, dans différentes disciplines des sciences humaines et sociales (en sociologie, en démographie, en sciences de l’éducation et en psychologie notamment).
Si elles ne sont pas nouvelles, les recherches et les études portant sur le devenir puis sur les parcours des sujets connaissent un développement important dans le champ scientifique et du côté des acteurs qui mettent en œuvre des politiques sociales (conseils départementaux, associations gestionnaires d’établissement…). C’est particulièrement vrai dans le secteur de la protection de l’enfance. Dans ces contextes, l’étude des parcours ultérieurs est régulièrement envisagée comme un moyen d’évaluer les effets des interventions. Pourtant, comme le souligne Mary Ainsworth dès 1962 : « Dans les recherches étiologiques, surtout lorsqu’elles ont trait au développement de la personnalité, il s’écoule entre l’antécédent et l’effet une période relativement longue, parfois de plusieurs années, pendant laquelle les conditions ne sont pas contrôlées, la vie suivant son cours…

Français

L’affaiblissement des logiques catégorielles au profit d’approches plus transversales et centrées sur l’individu conduit les acteurs politiques et sociaux à s’intéresser aux parcours des personnes confrontées aux interventions sociales. L’étude des parcours ultérieurs est souvent envisagée comme un moyen d’évaluer les effets des interventions, ce qui n’est pas sans poser de nombreuses difficultés théoriques et méthodologiques. En s’appuyant sur les travaux d’Andrew Abbott, cet article propose une réflexion sur le lien entre parcours et intervention sociale. L’exemple d’une recherche doctorale sur les parcours d’enfants après la sortie d’un centre maternel illustre les apports de l’analyse séquentielle, qui permet de comprendre en quoi les pratiques des professionnels de l’intervention socioéducative sont un « ingrédient » dans les processus de construction des parcours, sans s’enfermer dans la question de l’impact de l’intervention, quasiment insoluble en raison de l’interdépendance des dimensions et de l’importance de l’aléatoire dans les processus observés.

Mots-clés

  • parcours
  • intervention sociale
  • analyse séquentielle
  • protection de l’enfance
  • centre maternel
Claire Ganne
Maîtresse de conférences en sciences de l’éducation à l’université Paris--Nanterre, au sein de l’équipe Éducation familiale et interventions sociales auprès des familles (cref-ea 1589). Ses travaux portent sur les centres maternels et parentaux et les parcours en protection de l’enfance.
Dernière publication diffusée sur Cairn.info ou sur un portail partenaire
cet article est en accès conditionnel
Acheter cet article 4,00€ 20 pages, électronique uniquement
HTML et PDF
add_shopping_cart Ajouter au panier
S'abonner à Cairn Psy À partir de 18€ par mois Accédez en toute liberté aux revues de référence en psychologie En savoir plus
Autres options
Acheter ce numéro link Via le sommaire
S'abonner à cette revue link Via la page revue
Membre d'une institution ? business Authentifiez-vous
Déjà abonné(e) à Cairn Psy ? person_outline Connectez-vous
Déjà abonné(e) à cette revue ? done Activez votre accès
Mis en ligne sur Cairn.info le 14/09/2017
https://doi.org/10.3917/vsoc.172.0025
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour ERES © ERES. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...