CAIRN.INFO : Chercher, repérer, avancer.
  • En ligne ÄBERG L. (1993). « Drinking and driving : intentions, attitudes, and social norms of Swedish male drivers », Accident Analysis and Prevention, 25, 289-296.
  • ABRIC J.C. (1991). « L’étude expérimentale des représentations sociales », in D. Jodelet, Les représentations sociales, Paris, PUF.
  • ACCARDO A., CORCUFF P. (1986). La sociologie de Bourdieu, Bordeaux, Le Mascaret.
  • En ligne ACKERMAN P. L., KANFER R. (1993). « Integrating laboratory and field study for improving selection : development of a battery for predicting air traffic controller success », Journal of Applied Psychology, 78, n° 3, 413-432.
  • ACKROYD S., LOUCHE C., LETICHE H. (1997). « The managerial regime of High Technology firms : some findings from comparative Research », in R. OAKEY, M. et Syeda MASOODA (eds.), New Technology Based Firms in the 1990’s, Londres, Paul Chapman Publishing.
  • AFTEL (1944). La télématique française en marche vers les autoroutes de l’information, Paris, Les Éditions du Téléphone.
  • En ligne AGERVOLD M., GEMZOE-MIKKELSEN E. (2004). « Relationships between bullying, psychosocial work environment and individual stress reactions », Work and Stress, 18 (4), 336-351.
  • AJZEN I. (1988). Attitudes, Personality and Behavior, Chicago, The Dorsey Press.
  • AJZEN I., FISHBEIN M. (1980). Understanding Attitudes and Predicting Behavior, Englewood Cliffs, NJ, Prentice Hall.
  • ALAIN (1956). Propos, Paris, Gallimard, NRF, La Pléiade.
  • ALDERFER C.P. (1977). « Group and intergroup relations », in J.R. Hackman et J.-L. Suttle (eds.), Improving Life at Work, Santa Monica, CA, Goodyear.
  • ALDERTON D.L., LARSON G.E. (1994). « Dimensions of ability : diminishing returns ? », in M.G. RUMSEY, C.B. WALKER et J.H. HARRIS (eds.), Personnel selection and classification, Hillsdale, Hove, Lawrence Erlbaum Publishers, 137-144.
  • ALMUDEVER B., LE BLANC A. (2003). « Comment faciliter l’insertion des nouveaux recrutés dans les organisations de travail ? La mise en place des dispositifs de formation et d’accueil », in C. Lévy-Leboyer, M. Huteau, C. Louche, J-P. Rolland. La psychologie du travail, Paris, Éditions d’Organisation, 417-441.
  • AMALBERTI R. (1996). La conduite des systèmes à risques, Paris, PUF, coll. « Le travail humain ».
  • AMALBERTI R., MONTMOLLIN M. DE, THEUREAU J. (1991). Modèles en analyse du travail, Liège, Mardaga.
  • En ligne AMENDOLA A., BERSIN U., CACCIABUE P., MANCINI C. (1987). « Modeling operators in accident conditions : advances and perspectives on a cognitive model relations », International Journal of Man-Machine Studies, 27, 599-612.
  • AMERIO P. (1996). « La psychologie sociale peut-elle s’occuper de liberté, de dignité, de justice ? », Communication au Ier congrès international de psychologie sociale de langue française, Montréal (ronéo, université de Turin).
  • ANCELIN-SCHÜTZENBERGER A. (1961). « Quelques aspects psychosociologiques de l’étude des accidents », Bulletin du CERP, X, 455-472.
  • ANDERSON N., HERRIOT P. (1997). International Handbook of Selection and Assessment, New York, Wiley and Sons.
  • ANDERSON N. et al. (1978). « Development of a model for research on occupational accidents », Journal of Occupational Accidents, 1, 341-352.
  • ARISTOTE (1991). La réthorique, Paris, Le Livre de Poche.
  • ARNAUD G. (1995). « L’obscur objet de la demande de conseil », Paris, Revue Annales des mines.
  • AUBÉ C., ROUSSEAU V., SAVOIE A. (2003). « Les objectifs de groupe et le rendement des équipes », in C. Vandenberghe, N. Delobbe, G. Karnas (éds.), Dimensions individuelles et sociales de l’investissement professionnel, Presses Universitaires de Louvain, 383-391.
  • En ligne AUBÉ C., ROUSSEAU V., SAVOIE A. (2006). « Les interventions régulatrices groupales et le rendement des équipes de travail : un modèle théorique », Travail Humain, 69, 3, 269-294.
  • AUBÉ C., ROUSSEAU J. (soumis). « Équipe de travail : une controverse quant à l’évaluation de leur niveau de développement », Revue québécoise de psychologie.
  • En ligne AUBÉ C., ROUSSEAU V. (2009). « Des équipes de travail efficaces : ce qu’il faut faire et ne pas faire », Gestion, 34, 2, 60-67.
  • AUBERT N., DE GAULEJAC V. (1991). Le coût de l’excellence, Paris, Le Seuil.
  • AUBERT N., GAULEJAC V. DE (1991). Le coût de l’excellence, Paris, Le Seuil.
  • AUBRET J. (2005). « De la logique de compétences à l’analyse de l’expérience : le cas de la Validation des Acquis de l’Expérience », Actes du colloque international AFPA/ INOIP/ AIPTLF, Lille, 17-18 novembre 2005, 13-17.
  • AUBRET J. (1998). « Reconnaître et repérer les compétences », à paraître dans les actes du colloque Les compétences organisé par le Centre de recherche universitaire interdisciplinaire en sciences de l’éducation, Poitiers.
  • AUBRET F., BERNAUD J.-L. (1992). « De la validité pour l’orientation à la validité pour le recrutement : l’exemple d’un nouveau questionnaire de motivation, le QMA », in C. Lemoine (éd.), Innovation et évaluation dans les organisations, EAP, Issy-les-Moulineaux.
  • AUBRET J., BLANCHARD S. (2005). Pratique du bilan personnalisé, Paris, Dunod Éditeur.
  • AUBRET J., GILBERT P. (2003). L’évaluation des compétences, Bruxelles, Pierre Mardaga.
  • AUBRET J., GILBERT P. (1994). Reconnaissance et validation des acquis, PUF, coll. « Que sais-je ? ».
  • AUBRET J., GILBERT P., PIGEYRE F. (2002). Management des compétences, Paris, Dunod.
  • AUBRET J., GILBERT P., PIGEYRE F. (1993). Savoir et pouvoir. Les compétences en questions, Paris, PUF.
  • En ligne AVOLIO B.J., WALDMAN D.A. (1990). « An examination of age and cognitive test performance accross job complexity and occupational types », Journal of Applied Psychology, 75, n°1, 43-50.
  • En ligne BACHER F. (1999). « L’utilisation des modèles dans l’analyse des structures de covariance », L’Année psychologique, 99, 99-122.
  • BAKHTINE M. (1984). Esthétique de la création verbale, Paris, Gallimard.
  • BAKKER A.B., DEMEROUTI E., WERBEKE W. (2004). « Using the jobs-demands resources models to predict burnout and performance », Human Resource Management, 43, 1, 83-104.
  • En ligne BAKKER A.B., HAKANEN J.J., DEMEROUTI E., XANTHOPOULOU D. (2007). « Job resources boost engagement, particularly when job demands are high », Journal of Educational Psychology, 99 (2), 274-284.
  • BALICCO C. (1997). Les méthodes d’évolution en ressources humaines, Paris, Éditions d’Organisation.
  • BALIKDJIAN A., POHL S., DELABY V. (2011). « Impulsive buying : functional of dysfunctional way to buy ? », Proceedings of the 2011 conference of the international confederation of the advancement of behavioural economics and economic psychology, Washington Singer Press, Exeter, UK.
  • BANDURA A. (2003). Auto-efficacité. Le sentiment d'efficacité personnelle, Paris, Bruxelles, De Boeck. (Traduction française de l’ouvrage de 1997 réalisée par Jacques Lecomte, préface de Philippe Carré).
  • BANDURA A. (1997). Self-Efficacy : the Exercise of Control, New York, Freeman.
  • BANDURA A. (1995). Self-efficacy in changing societies, New York, Cambridge University Press.
  • BANDURAA. (1995). « Reflection on non-ability determinants of competence », in R.J. STERNBERG et al., « Testing common sense », American Psychologist, 5, 11, 912-927.
  • BANDURA A. (1986). Social foundations of thought and action, Prentice-Hall, Englewood Cliffs.
  • BANDURA A. (1980). L’apprentissage social, Bruxelles, Mardaga.
  • BANDURA A. (1976). Social Learning Theory, Englewood Cliffs, NJ, Prentice-Hall.
  • BARON X. (1983). Du bon usage des consultants en gestion sociale d’entreprise, Développement et emploi.
  • En ligne BARRICK M.R., MOUNT M.K. (1996). « Effects of impression management and self-deception on the predictive validity of personality constructs », Journal of Applied Psychology, vol. 81, n° 3, 261-272.
  • En ligne BARRICK M.R., MOUNT M.K. (1993). « Autonomy as a moderator of the relationship between the big-five personality dimensions and job perfor-mance », Journal of Applied Psychology, vol. 78, n° 1, 111-118.
  • En ligne BARRICK M.R., MOUNT M.K. (1991). « The big-five personality dimensions and job performance : a meta-analysis », Personnel Psychology, 44, 1-26.
  • BARRICK M.R., MOUNT M.K., JUDGE T.A. (1999). « The Five Factor Model of personality and job performance : A second order meta-analysis », in G. Stewart (Chair), Answers to lingering questions about personality research : Symposium conducted at the 14th Annual Convention of the Society of Industrial and Organizational Psychology, Atlanta.
  • BASS B.M. (1990). Bass and Stogdill’s Handbook of Leadership : Theory, Research and Managerial Application, Free Press, New York.
  • BASS B.M. (1990). From Transactional to Transformational Leadership : Learning to Share the Vision, Organizational Dynamics, hiver.
  • BASTIDE J.-C. (1999). « Statistiques technologiques 1997 », Travail et Sécurité, 585, 40-47.
  • BAUBION-BROYE A. (1998). Événements de vie, transitions et constructions de la personne, Saint-Agne, Erès.
  • BAUBION-BROYE A., DUPUY R., HAJJAR V. (2004). « Socialisation organisationnelle et transformation des identités. », in E. Brangier, A. Lancry, C. Louche, Les dimensions humaines du travail : théories et pratiques de la psychologie du travail et des organisations, Nancy, Presses Universitaires de Nancy, 359-387.
  • BAUBION-BROYE A., HAJJAR V. (1998). « Transitions psychosociales et activités de personnalisation », in A. BAUBION-BROYE, Événements de vie, transitions et constructions de la personne, Saint-Agne, Érès, 17-43.
  • En ligne BAUER T.N., DOLEN M.R., MAERTZ C.P., CAMPION M.A. (1998). « Longitudinal assessment of applicant reactions to employment testing and test outcome feed-back », Journal of Applied Psychology, vol. 83, n°6, 892-903.
  • BEAUDIN G. (1977). Validation de construit et validation prédictive de l’efficacité partagée, thèse de doctorat, département de psychologie, université de Montréal.
  • BEAUDIN G., SAVOIE A., BRUNET L. (soumis). « Potency : convergent, divergent and predictive validity », European Journal of Work and Organizational Psychology.
  • BEAUVOIS J.-L. (1994). Traité de la servitude libérale. Analyse de la soumission, Paris, Dunod.
  • BEAUVOIS J.-L. (1984). La psychologie quotidienne, Paris, PUF.
  • BEAUVOIS J.-L., DESCHAMPS J.-C. (1990). « Vers la cognition sociale », in R. GHIGLIONE, C. BONNET et J.- F. RICHARD (éds.), Traité de psychologie cognitive, t. 3, Paris, Dunod.
  • BEAUVOIS J.-L., JOULE R.-V. (1987). Petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens, Presses Universitaires de Grenoble.
  • BEAUVOIS J.-L., JOULE R.-V. (1981). Soumission et idéologie. Psychosociologie de la rationalisation, Paris, PUF.
  • BECKER M.H. (1974). The Health Belief Model and Personal Health Behavior, Thorofare, NJ, Slack Press.
  • En ligne BEEKUN R.I. (1989). « Assessing the Effectiveness of Sociotechnical Interventions : Antidote or Fear », Human Relations, vol. 10, 877-897.
  • BEGUIN P. (1994). Travailler avec la CAO en ingénierie industrielle, de l’individuel au collectif dans les activités avec instruments, thèse, CNAM, Paris.
  • BELLAMY N. (1998). Travail d’étude et de recherche de maîtrise de psychologie, université de Poitiers.
  • BELLIER S. (1998). Le savoir-être dans l’entreprise, Paris, Vuibert.
  • En ligne BELLROSE C.A., PILISUK M. (1991). « Vocational risk tolerance and perceptions of occupational hazards », Basic and Applied Social Psychology, 12, 303-323.
  • BERGMANN T., MEUSE K.P. DE (1996). « Diagnosing whether an organization is truly ready to empower work teams : a case study », Human Resource Planning, vol. 19, 38-47.
  • BERNAUD J.-L. (2000). Tests et théories de l’intelligence, Paris, Dunod.
  • BERNAUD J.-L. (1999). « Former à l’évaluation en psychologie du travail : quelques éléments de réflexion », Pratiques Psychologiques, 1, 73-76.
  • BERNAUD J.-L. (1998a). « Les prédicteurs de l’appropriation du bilan : une approche dispositionnelle et situationnelle », Actes du séminaire des 6 et 7 mai 1997 organisé par l’université de Bordeaux 2 et le CIBC, 33, 25-43.
  • BERNAUD J.-L. (1998b). Les méthodes d’évaluation de la personnalité, Paris, Dunod.
  • BERNAUD J.-L., CASTRO D. (1996). « Les tests au XXIe siècle », Pratiques psychologiques, n°4.
  • BERNAUD J.-L., COHEN-SCALI V., GUICHARD J. (2007). « Counseling psychology in France : a paradoxical  situation », Applied Psychology: an International Review, 56 (1), 131–151.
  • BERNAUD J.-L., GAUDRON J.-P., LEMOINE C. (2006). « Effects of career counseling on french adults : an experimental study », The Career Development Quarterly, 54, 241-256.
  • BERNAUD J.-L., GAUDRON J.-P., LEMOINE C. (2000). « Le bilan de compétences : modèle théorique et effets individuels », in E. BRANGIER, N. DUBOIS et C. TARQUINIO (eds.), L’analyse psychosociale des compétences, Rennes, Presses de l’Université de Rennes.
  • BERNAUD J.-L., LEBLOND S. (2005). « Qu’apporte le concept de “révélation de soi” dans la conduite de l’entretien d’orientation professionnelle ? », Risorsa Uomo, 11, 1, 25- 45.
  • BERNAUD J.-L., PRIOU P. (1994). Inventaire d’intérêts professionnels de Rothwell-Miller, Forme révisée IRMR, Paris, Éditions et Applications psychologiques.
  • BERNAUD J.-L., PRIOU P., SIMONNET R. (1992). La batterie multifactorielle d’aptitudes NV7, manuel d’utilisation, EAP, Issy-les-Moulineaux.
  • BERNAUD J.-L., VRIGNAUD P. (1996). « Restitution de questionnaires d’intérêts et conseil en carrière : une revue des méthodes et de leurs effets », Revue européenne de psychologie appliquée, 46, 109-120.
  • BERTHOZ A. (1997). Le sens du mouvement, Paris, Odile Jacob.
  • BIANCHI J., KOULOUMDJIAN M.-F. (1986). « Le concept d’appropriation », L’espace social de la communication (concepts et théories), RETZ-CNRS.
  • BILLIARD I. (1999). « Les conditions historiques et sociales d’apparition de la psychopathologie du travail en France (1920-1952) », in Y. CLOT (éd.), Les histoires de la psychologie du travail, approche pluridisciplinaire, Toulouse, Octarès.
  • BILLIARD I. (1998). Conditions sociales, historiques et scientifiques d’apparition de la psychopathologie du travail en France, thèse pour le doctorat en psychologie, CNAM.
  • BIRMAN C. (1997). « L’autonomie de l’individu aujourd’hui », L’orientation face aux mutations du travail, Paris, Syros, 27-37.
  • BLAKE R.-R., MOUTON J.-S. (1987). La troisième dimension du management, Paris, Éditions d’Organisation.
  • BLANCHARD S. (1997). « La profession orientation en France », L’orientation face aux mutations du travail, Paris, Syros, 159-165.
  • BLANCHARD S. (1996). « Décision d’orientation : modèles et applications », L’orientation scolaire et professionnelle, 25, 1, 5-30.
  • BLANCHARD S. (1995). « Introduction : des événements de vie aux histoires de vie », L’orientation scolaire et professionnelle, 24, 3, 219-231.
  • BLANCHARD S., VOLVEY C., HOMPS F., PRIEUR A. (1995). « Une technique d’explicitation des intérêts : l’entretien A.D.V.P. », L’orientation scolaire et professionnelle, 24, 4, 425-442.
  • BLANCHE S., GARAUDE A., FRANCOIS P.-H. (1998). « Représentations sociales des compétences », in B.-X. RENÉ, B. FOUCTEAU (éds.), « Pédagogies de médiations », Actes du colloque Les compétences organisé par le centre de recherche universitaire interdisciplinaire en sciences de l’éducation, Poitiers, 27-28 septembre 1997, 3, 120- 129.
  • BLANCHET A. (1997). Dire et faire dire : l’entretien, Paris, Armand Colin.
  • BLANCHET A., GHIGLIONE R. (1991). Analyse de contenu et contenus d’analyse, Paris, Dunod.
  • BLAU P., SCHOENHERR R. (1971). The Structure of Organizations, New York, Basic Books.
  • BODIN R.-P., JEAN G. (1978). « La qualification et le temps », Commissariat général du Plan, La qualification du travail : de quoi parle-t-on ?, Paris, La Documentation française, 189-203.
  • BONARDI C., GREGORI N., MÉNARD J.-Y., ROUSSIAU N. (2004). Psychologie sociale appliquée. Emploi, travail, ressources humaines, Paris, In Press.
  • BOOGAERTS L. (1999). Contribution à une étude du concept d’implication et de ses manifestations en psychologie économique : une analyse en termes d’élaboration d’échelles et de questionnaires appliqués à des signifiés-produits et à des signifiés-publicités, thèse de doctorat, Laboratoire de psychologie industrielle et commerciale, Faculté des sciences psychologiques et pédagogiques, université libre de Bruxelles, Bruxelles.
  • BORDELEAU Y. (1977). Style de gestion du personnel, IRCO-INC-Québec.
  • En ligne BORMAN W.C., HANSON M.A., HEDGE J.W. (1997). « Personnal selection », Annual Review of Psychology, 48, 299-337.
  • BOTTEMAN A. (2005a). « Approche étymologique et sémantique de la notion d’intérêt », Carriérologie, 10, 1, 27- 44.
  • BOTTEMAN A. (2005b). « Apparition et développement de la notion d’intérêt », Carriérologie, 10, 1, 45- 73.
  • BOTTEMAN A. (1999). « La contribution des inventaires d’intérêts au processus d’orientation. Un point de vue sociocognitif », Le Langage et l’Homme, XXXIV, 4, 455-471.
  • BOTTEMAN A. (1997). « Actes du colloque de l’association Espace Projet sur la dictature du projet tenu à Bordeaux le 2 avril 1997 », Carriérologie, 6, 3, 5-164.
  • BOTTEMAN A. (1993). La notion d’intérêt, Élaboration d’un inventaire d’intérêts professionnels pour de jeunes adultes sans qualification, thèse de doctorat mention psychologie, Bordeaux, université de Bordeaux 2.
  • BOTTEMAN A., FORNER Y., SONTAG J.-C. (1997). Manuel du relevé d’intérêts professionnels RIP, Paris, Éditions du Centre de psychologie appliquée.
  • BOTTEMAN A., FORNER Y., TEYSSEYRE B. (1998). « L’évaluation des intérêts : utilisation de descriptifs d’activités ou d’intitulés de professions », Carriérologie, 7, 1-2, p.101-114.
  • BOTTEMAN A., FRANÇOIS P.-H., VILLET M. (2005). « Le rôle des inventaires d’intérêts dans le bilan de compétences », Carriérologie, 10, 1, 221-250.
  • BOUCHIKHI H. (1990a). Structuration des organisations, Paris, Economica.
  • BOUCHIKHI H. (1990b). « Vers une approche constructiviste des structures organisationnelles », Revue internationale de systémique, 4, 4, 415-440.
  • BOUDHOUKA A.H. (2009). Burn-out et traumatismes psychologiques, Paris, Dunod.
  • BOUTINET J.-P. (1993). Anthropologie du projet, Paris, PUF.
  • BRADLEY (1969). « Communauty Based Treatment for Young Adult Offenders », Crime and Delinquency, 15, 3, 359-370.
  • BRAGUIER J. (1994). L’hostilité de l’environnement et la stratégie des PME, Rapport de recherche n°124, IAE de Poitiers.
  • BRANGIER E., DUBOIS N., TARQUINIO C. (1987). Compétences et contextes professionnels, perspectives psychosociales, Actes du colloque international organisé par l’ADRIPS et l’IRST de Lorraine, universités de Metz et Nancy 2, Metz, 19 et 20 juin 1997.
  • BRANGIER E., LANCRY A., LOUCHE C. (2004). Les dimensions humaines du travail : théories et pratiques de la psychologie du travail et des organisations, Nancy, Presses Universitaires de Nancy.
  • En ligne BRANNICK M.T., MICHAELS C.E., BAKER D.P. (1989). « Construct validity of in-basket score », Journal of Applied Psychology, 74, n°6, 957- 963.
  • BRASSARD A. (1994). « La signification de l’informel et la compréhension de la réalité organisationnelle », Psychologie du travail et des organisations, 1, 2-3, 46-64.
  • En ligne BRIEF A.P., BUTCHER A.H., GEORGE J.M., LINK K.E. (1993). « Integrating bottom-up and top-down theories of subjective well-being : The case of health », Journal of Personality and Social Psychology, 64 (4), 646-653.
  • En ligne BRIEFA., DOWNEY K. (1983). « Cognitive and organizational structures : a conceptual analysis of implicit organizing theory », Human Relations, 36, 12, 1065-1090.
  • BRODSKY G.M. (1976). The Harassed Worker, Lexington, Ma D.C., Health and Co.
  • BROUWERS J., CORNET A., GUTTIEREZ L., PICHAULT F., ROUSSEAU A., WARNOTTE G. (1997). Management humain et contexte de changement, Bruxelles, De Boeck.
  • BROWN S.D., LENT R.W. (1996). « A social cognitive framework for career choice counseling », The Career Development Quarterly, 44, 355-366.
  • En ligne BROWN S.D., LENT R.W. (1996). « A new look at psychological climate and its relationship to job involvement, effort and performance », Journal of Applied Psychology, vol. 81, n°4, 358-368.
  • BROWN S.D., LENT R.W. (1992). Handbook of Counseling Psychology, New York, John Wiley and Sons.
  • BRUCHON-SCHWEITZER M. (2002). Psychologie de la santé. Modèles concepts et méthodes, Paris, Dunod.
  • BRUCHON-SCHWEITZER M., LIÉVENS S. (1991). « Le recrutement en Europe. Recherches et pratiques », Psychologie et Psychométrie, numéro spécial, vol. XII, n°2.
  • BRUCHON-SCHWEITZER M. (1987). « L’évaluation de la personnalité dans la sélection du personnel », in C. LÉVY-LEBOYER, J.-C. SPÉRANDIO (éds.), Traité de psychologie du travail, Paris, PUF, 535-556.
  • BUJOLD C. (1989). Choix professionnel et développement de carrière, Théories et recherches, Montréal, Gaëtan Morin.
  • BURNS T., STALKER G.M. (1961). The Management of Innovation, Londres, Tavistock.
  • En ligne BUSS A.H. (1989). « Personality as traits », American Psychologist, vol. 44, n° 11, 1378-1388.
  • En ligne BYCIO P., ALVARES K.M., HAHN J. (1987). « Situational specificity in assessment center rating : a confirmatory factor analysis », Journal of Applied Psychology, 72, n° 3, 463-474.
  • CACCIABUE P.C., DECORTIS F., DROZDOWICZ B., MASSON M., NORDVIK J.-P. (1992). COSIMO : « A cognitive simulation model of human decision making and behavior in accident management of complex plants », IEE Transactions on Systems, Man and Cybernetics, 22, 1058-1074.
  • En ligne CAMARA W.J., SCHNEIDER D.L. (1994). « Integrity tests, facts and unresolved issues », American Psychologist, vol. 49, n° 2, 112-119.
  • En ligne CAMERON C. (1975). « Accident pronenes », Accident Analysis and Prevention, 7, 49-53.
  • En ligne CAMPBELL J.-P. (1990). « An overview of the army selection and classification project (project A) », Personnel Psychology, 43, 231-239.
  • En ligne CAMPION M.A., CAMPION J.E., HUDSON J.-P. (1994). « Structured interviewing : a note on incremental validity and alternative question types », Journal of Applied Psychology, vol. 79, n° 6, 998-1002.
  • CAMPION M.A., PALMER D., CAMPION J. (1997). « A review of structure in the selection interview », Personnel Psychology, 50, 699-702.
  • En ligne CAMPION M.A., MEDSKER G.J., HIGGS A.C. (1993). « Relations between work group characteristics and effectiveness : implications for designing effective work groups », Personnel Psychology, 46, 823-850.
  • CAMUS-MALAVERGNE O. (1996). « Stratégies langagières de présentation de soi selon l’attitude du recruteur », Psychologie du travail et des organisations, 2, 11-23.
  • CANGUILHEM G. (1947). « Milieux et normes de l’homme au travail », Cahiers internationaux de sociologie, vol. II.
  • CAPET M., CAUSSE G., MEUNIER J. (1983). Diagnostic, organisation, planification d’entreprise, Paris, Economica.
  • CAPRARA G.V., BARBARANELLI C., BORGOGNI L. (1997). Manuel d’Alter Ego, Paris, Éditions et Applications psychologiques, adaptation française J.-L. Bernaud et S. Debaisieux.
  • CAROFF X., BERNAUD J.-L. (1994). « Pratiques psychologiques et développements récents des méthodes de sélection du personnel », in M. HUTEAU (éd.), Les techniques psychologiques d’évaluation des personnes, EAP, Issy-Les-Moulineaux.
  • CAROLL J.B. (1993). Human Cognitive Abilities. A Survey of Factor-Analytic Studies, New York, Cambridge University Press.
  • CARRON A.V., WIDMEYER W.N., BRAWLEY L.R. (1985). « The development of an instrument to assess cohesion in sport teams : the group environment questionnaire », Journal of Sport Psychology, 7, 244-266.
  • CARTWRIGHT D., ZANDER A. (1968). Group Dynamics, Research and Theory, New York, Harper and Row.
  • CASSIGNOL-BERTRAND F., FRANÇOIS P.-H., LOUCHE C. (2011). « La norme de motivation intrinsèque », in S. Laberon, Psychologie et recrutement, Paris, Bruxelles, De Boeck. 199-218.
  • CASTRA D. (2003). L’insertion professionnelle des publics précaires, Paris, Presses Universitaires de France.
  • CASTRA D. (1996). « Un point de vue sociocognitif sur les pratiques de bilan », Carriérologie, 6, 2, 37-44.
  • CASTRA D. (1995). « Théorie de l’engagement et insertion professionnelle », Connexions, 65, 159-176.
  • CAYET S. (1997). Le 13 septembre 1999, la seconde révolution française, Trappes, édition à compte d’auteur.
  • En ligne CHAN D., SCHMITT N., DESHON R.P., CLAUSE C.S., DELBRIDGE K. (1997). « Reactions to cognitive ability tests : the relationship between race, test performance, face validity perceptions, and test-taking motivation », Journal of Applied Psychology, vol. 82, n° 2, 300-310.
  • CHANDLER A.D. (1962). Strategy and Structure, Cambridge, MIT Press.
  • CHANLAT J.-F. (1992). L’individu dans l’organisation : les dimensions oubliées, Québec, Presses de l’Université de Laval et Eska.
  • CHANLAT J.-F., SEGUIN F. (1987). L’analyse des organisations, Montréal, Gaëtan Morin, vol. II.
  • CHANLAT J.-F., SEGUIN F. (1983). L’analyse des organisations, Montréal, Gaëtan Morin, vol. I.
  • CHATEAU J. (1968). Autour de l’élève, Paris, Librairie philosophique J. Vrin.
  • CHAUCHAT H. (1999). « Du fondement social de l’identité du sujet » in H. CHAUCHAT, A. DURAND-DELVIGNE, De l’identité du sujet au lien social, Paris, PUF.
  • CHAUCHAT H., DURAND-DELVIGNE A. (1999). De l’identité du sujet au lien social, Paris, PUF.
  • CHERNISS C. (1980). Professional burnout in human service organizations, Greenwood Press.
  • CHEVALIER A. (1977). Le bilan social de l’entreprise, Paris, Masson.
  • CHILD J. (1972). « Organizational structure, environment and performance : the role of strategic choice », Socio-logy, 6, 1-22.
  • CHIOUSSE S., WERQUINP. (1998). Conseil et orientation tout au long de la vie. Éléments de synthèse des expériences menées dans l’Union européenne, Thessalonique, Dublin, Centre européen pour le développement de la formation professionnelle (CEDEFOP), Fondation européenne pour l’amélioration des conditions de vie et de travail.
  • CHOMSKY N. (1971). Aspects de la théorie syntaxique, Paris, Le Seuil.
  • CLAPARÈDE E. (1973). L’éducation fonctionnelle, Neuchâtel, Delachaux & Niestlé.
  • CLAPARÈDE E. (1972). Psychologie de l’enfant et pédagogie expérimentale I, Le développement mental, Neuchâtel, Delachaux & Niestlé.
  • CLARK C. (1960). Les conditions du progrès technique, Paris, PUF.
  • CLOT Y. (1999). Les histoires de la psychologie du travail, Approche pluridisciplinaire, Toulouse, Octarès.
  • CLOT Y. (1999a). Avec Vygotski, Paris, La Dispute.
  • CLOT Y. (1999b). La fonction psychologique du travail, Paris, PUF.
  • CLOT Y. (1998). Le travail sans l’homme ? Pour une psychologie des milieux de travail et de vie, Paris, La Découverte.
  • CLOT Y. (1997a). « Le projet au risque de l’activité », Pratiques psychologiques, vol. I, 53-62.
  • CLOT Y. (1997b). « Le problème des catachrèses en psychologie du travail, un cadre d’analyse », Le Travail Humain, 60, 113-129.
  • CLOT Y. (1997c). « Le réel à la source des compétences », Connexions, n° 70, 7-2, 181-192.
  • CLOT Y., FAÏTA D. (2000). « Genres et styles en analyse du travail. Concepts et méthodes », Travailler, 4, 122-139.
  • CNAMTS (Caisse nationale de l’assurance maladie) (1996). Statistiques financières et technologiques des accidents du travail, Années 1992- 1993-1994, Paris, CNAMTS, Direction des risques professionnels.
  • CODOL J.-P. (1988-1989). « Vingt ans de cognition sociale », Bulletin de psychologie, XLII, n° 390, 472-491.
  • COHEN-SCALI V. (2004). Les métiers en psychologie sociale et du travail. Évaluer les individus et intervenir en entreprise, Paris, In Press.
  • COMTET I. (1998). Les dimensions psychosociologiques du travail collaboratif à distance, rapport RECODIS, CTI « groupware », CNET.
  • COMTET I. (1997). « La téléconférence comme support du travail collaboratif », Actes du second colloque européen du télétravail, Serre-Chevalier.
  • COMTET I., KOULOUMDJIAN M.-F., VACHERAND-REVEL J. (1998). Recherche collaborative à distance, rapport à la CTI « Groupware » du CNET.
  • CONFÉDÉRATION DES SYNDICATS NATIONAUX (1995), Travail en équipe et démocratie au travail, CSN, Service de la documentation.
  • CONOLEY J.C., IMPARA J.C. (1995). The Twelfth Mental Measurements Year-book, Lincoln, University of Nebraska.
  • En ligne CONWAY J.M., JAKO R.A., GOODMAN D.F. (1995). « A meta-analysis of interrater and internal consistency reliability of selection interviews », Journal of Applied Psychology, vol. 80, n° 5, 565-579.
  • CORNATON M. (1979). La transformation permanente, Presses Universitaires de Lyon.
  • COSTALAT-FOUNEAU A.-M. (1997). Identité sociale et dynamique représentationnelle, Presses Universitaires de Rennes.
  • COTIS J.-P., GERMAIN J.-M., QUINET A. (1997). « Les effets du progrès technique sur le travail peu qualifié sont indirects et limités », Économie et Statistique, n° 301-302.
  • En ligne COVIN J., PRESCOTT J., SLEVIN D. (1990). « The effects of technological sophistication on strategic profiles, structures and firm performance », Journal of Management Studies, 27, 5, 485-510.
  • En ligne COWARD W.M., SACKETT P.R. (1990). « Linearity of ability-performance relationship : a reconfirmation », Journal of Applied Psychology, 75, n° 3, 297-300.
  • En ligne CRAWLEY B., PINDER R., HERRIOT P. (1990). « Assessment center dimensions, personality and aptitudes », Journal of Occupational Psychology, 63, 211-216.
  • En ligne CROIZET J-C., DUTRÉVIS M. (2004). « Socioeconomic status and intelligence : why test scores do not equal merit », Journal of Poverty, vol. 8 (3), 91-107.
  • CROIZET J.-C., LEYENS J.-P. (2003). Mauvaises réputations. Réalités et enjeux de la stigmatisation sociale, Paris, Armand Colin.
  • CROZIER M. (1977). L’acteur et le système, Paris, Le Seuil.
  • CRU D. « Clamer sa peur pour calmer son angoisse », Communication au Colloque de psychodynamique et de psychopathologie du travail.
  • CUMMINGS L.L. (1997). « Emergence of the instrumental organization », in P.S. GOODMAN, J.M. PENNINGS (eds.), New Perspectives on Organizational Effectiveness, San Francisco, Jossey Bass, 56-62.
  • CUMMINGS T.G. (1981). « Designing Effective Work Groups », in PC NYSTROM III, W.H. STARBUCK (eds.), Handbook of Organizational Design, vol. 2 : Remodeling Organizations and Their Environments, New York, Oxford University Press.
  • CUMMINGS T.G. (1978). « Self-regulating work groups : A socio-technical synthesis », Academy of Management Review, 3, 625-634.
  • CURIE J. (1998a). « Le discours de la compétence ou l’expert et la diseuse de bonne aventure », Éducation permanente, 135, 2, 133-142.
  • CURIE J. (1998b). « Les mobilités professionnelles comme construction psychologique, le cas des cheminots et ouvriers métallurgistes d’origine agricole », in A. BAUBION-BROYE, Événements de vie, transitions et constructions de la personne, Saint-Agne, Érès, 73-86.
  • CURIE J., HAJJAR V. (1987). « Vie de travail – vie hors travail. La vie en temps partagé », in C. LÉVY-LEBOYER, J.-C. SPERANDIO (éds.), Traité de psychologie du travail, Paris, PUF, 37-55.
  • En ligne DAHLBÄCK O. (1991). « Accident proneness and risk-taking », Personality and Individual Differences, 12, 79-85.
  • DARES (2004) « Le télétravail en France », Premières Informations Premières Synthèses, décembre n°51.3.
  • En ligne DARR W., JOHNS G. (2008). « Work strain, health, and absenteism : a meta-analysis », Journal of Occupational Health Psychology, 13 (4), 293-318.
  • DE BEER A., COMTET I., KOULOUMDJIAN M.F., TURBE-SUETENs N. (2003). « Organisation du travail à distance et culture managériale dans les PMI/ PME », Les Cahiers du Management Technologique.
  • DE FRUYT F. (2003). « Faut-il prendre en compte la personnalité dans les décisions de recrutement et de sélection ? », in C. Lévy-Leboyer, M. Huteau, C. Louche, J-P. Rolland, La psychologie du travail, Paris, Éditions d’Organisation, 59-72
  • DE GAULEJAC V. (2005). La société malade de la gestion, idéologie gestionnaire, pouvoir managérial et harcèlement moral, Paris, Le Seuil.
  • DE GAULEJAC V. (1987). La névrose de classe. Trajectoires sociales et conflits d’identité, Paris, Éditions Hommes et Groupes.
  • DE LA HAYE A.-M. (1998). La catégorisation des personnes, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble.
  • DE MONTMOLLIN M. (1986). L’intelligence de la tâche, Berne, Peter Lange.
  • DE WOLFF C.J. (1993). « The prediction paradigm », in H. SCHULER, J.-L. FARR, M. SMITH (eds.), Personnel Selection and Assessment. Individual and Organizational Perspectives, Hillsdale, Hove et Londres, Lawrence Erlbaum Publishers, 253-261.
  • DECI E.L., RYAN R.M. (1985). Intrinsic motivation and self-determination in human behavior. New York, Plenum Press.
  • DECONCHY J.-P. (1971). L’orthodoxie religieuse, Paris, Éditions Ouvrières.
  • DEJOURS C. (1998). Souffrance en France. La banalisation de l’injustice sociale, Paris, Le Seuil.
  • DEJOURS C. (1997). Souffrance en France. La banalisation de l’injustice sociale, Paris, Le Seuil.
  • DEJOURS C. (1993). Travail, usure mentale, Paris, Bayard.
  • En ligne DEJOY D.M. (1996). « Theoretical models of health behavior and workplace self-protective behavior », Journal of Safety Research, 27, 61-72.
  • En ligne DEJOY D.M. (1994). « Managing safety in the workplace : An attribution theory analysis and model », Journal of Safety Research, 25, 3-17.
  • En ligne DEJOY D.M. (1989). « The optimism bias and traffic accident : risk perception », Accident Analysis and Prevention, 21, 333-340.
  • DEJOY D.M. (1986). « A behavioral-diagnostic model for self-protective behavior in the workplace », Professional Safety, 31, 26-30.
  • En ligne DELHOMME P., MEYER T. (1998). « Control motivation and young drivers’s decision making », Ergonomics, 41, 373-393.
  • DEMAZIÈRE D., DUBAR C. (1997). Analyser les entretiens biographiques. L’exemple de récits d’insertion, Paris, Nathan.
  • DENIS M. (1989). Image et cognition, Paris, PUF.
  • DEPOLO M., GUGLIELMI D., MARIANI D., TODERI S. (2003). « Rupture du contrat psychologique et risque de harcèlement moral au travail », in N.Delobbe, G. Karnas, C. Vandenberghe (éds.), Développement des compétences, investissement professionnel et bien-être professionnel, Louvain-La-Neuve, Presses Universitaires de Louvain, 29-38.
  • En ligne DEPOLO M., GUGLIELMI D., TODERI S. (2004). « Prévenir le harcèlement moral au travail : le rôle du contrat psychologique », Psychologie du travail et des organisations, 10, 1. 88- 100.
  • DERRIEN M.-F. (1990). La surdétermination de la notion de risque par le droit et ses effets contradictoires sur la prévention, in ministère de l’Équipement, du Logement, des Transports et de la Mer ; plan, construction et architecture ; emploi, qualification, formation ; EMVD (éd.). La prévention en chantier : concepts et pratiques. Supplément au Plan Construction Actualités, 34, 18-22.
  • DESRUMAUX P. (2011). Le harcèlement moral au travail : réponses psychosociales, organisationnelles et cliniques, Presses Universitaires de Rennes.
  • En ligne DESRUMAUX P. (2010). « Le travail : risque psychosocial ou facteur d’épanouissement ? De la survie au bien-être », Le Journal des Psychologues, 283, 26-30.
  • DESRUMAUX P. (2009). « Le harcèlement moral : l’enfer au travail », Cerveau et Psycho, 36, 30-35.
  • En ligne DESRUMAUX P. (2007). « Harcèlement moral au travail, survictimation et problèmes du harceleur : quand les victimes sont jugées aussi responsables que leurs harceleurs », Cahiers Internationaux de Psychologie Sociale, 73, 61-73.
  • DESRUMAUX P. (2005). « Recrutement et évaluation du personnel : des biais de jugement aux méthodes valides », L’approche psychologique du travail, Actes du colloque international INOIP-AFPA-AIPTLF, Lille, 51-58.
  • DESRUMAUX P. (2004). « Synthèse introductive sur le harcèlement moral », Psychologie du Travail et des Organisations, 10, 1-8.
  • DESRUMAUX P., DE CHACUS S. (2007). « Bullying at work : effects of the victim’s pro and antisocial behaviors and of the harassed’s overvictimization on the judgments of help-giving », Studia Psychologica, 49 (4), 357-368.
  • DESRUMAUX P., DI FABIO A-M., PRZYGODZKI-LIONET N. (2011, sous presse). « Harcèlement moral au travail : effet de la gravité des agissements, de leur fréquence, du statut du harceleur et de la sur-victimisation du harcelé sur les jugements de responsabilité, les émotions et les intentions d’aide », Counseling, 2.
  • En ligne DESRUMAUX P., LEMOINE C., MAHON P. (2004). « Harcèlement moral et climats d’entreprise : effets de facteurs humains et organisationnels sur les jugements d’équité », Psychologie du travail et des organisations, 10, 1, 29-44.
  • DESRUMAUX P., LEROY-FRÉMONT N. (2011). « Modèle explicatif du burn-out : facteurs liés au travail, à l’organisation et à la personne », document non publié.
  • DESRUMAUX P., NTSAMÉ-SIMA M., LEROY-FRÉMONT N. (2011, sous presse). « Harcèlement moral au travail et pro/antisocialité du salarié victime : quels effets sur les jugements, les émotions et les intentions d’aide des témoins », Psychologie du Travail et des Organisations.
  • DEWEY J. (1990). Démocratie et éducation, Paris, Armand Colin.
  • DEWEY J. (1931). L’école et l’enfant, Neuchâtel, Éditions Delachaux & Niestlé.
  • DEZALAY Y. (1986). « Le conseil de discipline : une juridiction à la charnière de l’ordre domestique et de l’ordre juridique », Sociologie du travail, 3, 286-303.
  • DICKES P., TOURNOIS J., FIELLER A., KOP J.-L. (1994). La psychométrie, Paris, PUF, coll. « Le psychologue ».
  • En ligne DIENER E. (1996). « Traits can be powerful, but are not enough : lessons from subjective well-being », Journal of Research in Personality, 30, 389-399.
  • En ligne DIENER E. (1994). « Assessing subjective well-being. Progress and opportunities », Social Indicators Research, 31, 103-157.
  • DIENER E., LUCAS R.E., OISHI S. (2002). « Subjective well-being : The science of happiness and life satisfaction. », Handbook of positive psychology, New-York, Oxford University Press, 463-473.
  • DIETRICH A., GILBERT P., PIGEYRE F., AUBRET J. (2010). Management des compétences, Paris, Dunod, 3ème édition.
  • En ligne DIGMAN J.M. (1990). « Personality structure : emergence of the five-factor model », Annual Review of Psychology, 41, 417-440.
  • DINIZ DE SA M.A. (1997). Les facteurs organisationnels de l’implication au travail, thèse de doctorat, université de Rouen.
  • DOISE W. (1982). L’explication en psychologie sociale, Paris, PUF.
  • DOISE W., MUGNY G. (1997). Psychologie sociale et développement cognitif, Paris, Armand Colin.
  • DORAY B. (1996). « Un regard sur l’œuvre de Louis Le Guillant dans le domaine de la psychopathologie du travail », in Y. CLOT (éd.), Les histoires de la psychologie du travail, Approche pluridisciplinaire, Toulouse, Octarès.
  • DORE M. (1999). Les équipes de travail vues par la partie syndicale, Conférence interactive au département de psychologie de l’université de Montréal, 22 mars 1999.
  • DORON R., PAROT F. (1991). Dictionnaire de la psychologie, Paris, PUF.
  • DOSNON O. (1996). « L’indécision face au choix scolaire ou professionnel : concepts et mesures », L’orientation scolaire et professionnelle, 25, 1, 129-168.
  • En ligne DOUGHERTY T.W., TURBAN D.B., CALLENDER J.C. (1994). « Confirming first impressions in the employment interview : a field study of interviewer behavior », Journal of Applied Psychology, vol. 79, n° 5, 659-665.
  • DOWNEY H., BRIEF A. (1986). « How cognitive structures affect organizational design », in H. SOMS, D. GIOIA (eds.), The Thinking Organization, San Francisco, Jossey Bass, 165-190.
  • DUBARC. (1996). « Entre détermination et mobilisation subjective : l’orientation comme processus de socialisation », in E. DUGUÉ, R. GUERRIER, L. LE BARS, C. LESPESSAILLES, M. MAILLEBOUIS, C. MATHEY-PIERRE, L’orientation professionnelle des adultes. Contributions de la recherche, état des pratiques et étude bibliographique, ministère du Travail et des Affaires sociales, délégation à la Formation professionnelle, 123-131.
  • DUBAR C. (1991). La socialisation. Construction des identités sociales et professionnelles, Paris, Armand Colin.
  • DUBET F. (2006). Injustices. L’expérience des inégalités au travail, Paris, Le Seuil.
  • DUBOIS N. (1994). La norme d’internalité et le libéralisme, Presses Universitaires de Grenoble.
  • DUBOIS N., LE POULTIER F. (1991). « Internalité et évaluation scolaire », in J.-L. BEAUVOIS, R.-B. JOULE, J.- M. MONTEIL (éds.), Perspectives cognitives et conduites sociales, 3, Delval, 153-193.
  • DUBOST J. (1994). « L’intervention du sociologue dans l’entreprise », Éducation permanente n° 113.
  • DUBOST J. (1987). L’intervention psychosociologique, Paris, PUF.
  • DUBOST N. (1979). Flins sans fin, Paris, Maspéro.
  • DUGUÉ E. (1996). « Orienter pour restructurer : les pratiques des directions d’entreprise et leurs effets », in E. DUGUÉ, R. GUERRIER, L. LE BARS, C. LESPESSAILLES, M. MAILLEBOUIS, C. MATHEY-PIERRE, L’orientation professionnelle des adultes. Contributions de la recherche, état des pratiques et étude bibliographique, ministère du Travail et des Affaires sociales, délégation à la Formation professionnelle, 263-272.
  • DUGUÉ E. (1993). Les employés peu qualifiés et la logique de la compétence : mobilisation ou démobilisation au travail ?, rapport CNAM.
  • DUMORA B. (1990). « La dynamique vocationnelle chez l’adolescent de collège : continuité et ruptures », L’Orientation Scolaire et Professionnelle, 19, 111-127.
  • DUMORA B., BOY (2008). « Les perspectives constructivistes et constructionnistes de l’identité », 1ère partie, L’Orientation Scolaire et Professionnelle, 37, 3, 347-363.
  • DUMORA B., LANNEGRAND-WILLEMS L. (1999). « Le processus de rationalisation en psychologie de l’orientation », L’orientation scolaire et professionnelle, 28, 1, 3-29.
  • DUPONT J.-B. (1994). « Compétences requises pour appliquer des techniques psychologiques d’évaluation des personnes », L’orientation scolaire et professionnelle, vol. 23, n° 1, 85-98.
  • DUPONT J.-B. (1987). « Les intérêts, leur évolution et leur mesure », in C. LÉVY-LEBOYER et J.-C. SPÉRANDIO (éds.), Traité de psychologie du travail, Paris, PUF, 511-533.
  • DUPONT J.-B. (1979). Inventaire personnel de J.-L. Holland, Paris, EAP.
  • DUPONT J.-B., GENDRE F., BERTHOUD S., DESCOMBES J.-P. (1979). La psychologie des intérêts, Paris, PUF.
  • DUPONT P., GINGRAS M., TÉTREAU (2000). Inventaire visuel d’intérêts professionnels. Cahier et manuel, Sherbrooke (Québec), Productions G.G.C.
  • DURIVAGE A., ST-MARTIN J., BARETTE J. (1995). « Intelligence pratique ou traditionnelle : que mesure l’entrevue structurée situationnelle ? », Revue européenne de psychologie appliquée, vol. 45, n° 3, 171-178.
  • DUSSART C. (1983). Comportement du consommateur et stratégie de marketing, Québec, Mc Graw-Hill.
  • En ligne DYE D.A., RECK M., MURPHY M.A. (1993). « The validity of job knowledge measures », International Journal of Selection and Assessment, 1, 3, 153-157.
  • ECO U. (1982). Le Nom de la rose, Paris, Grasset et Fasquelle.
  • EDELWICH J., BRODSKYA. (1980). Burnout : Stages of Disillusionment in the helping profession, New York, Human Sciences Press.
  • En ligne EDEN D., AVIRAM A. (1993). « Self-efficacy training to speed reemployment : helping people to help themselves », Journal of Applied Psychology, 78, 352-360.
  • EHRENBERG A. (2000). La fatigue d’être soi, dépression et société, Paris, Odile Jacob.
  • En ligne EID M., DIENER E. (2004). « Global judgement of subjective well-being : Situational variability and long-term stability », Social Indicators Research, 65 (3), 245-277.
  • ELIAS N. (1996). Du temps, Paris, Fayard.
  • ELMUTI DEA (1996). « Sustaining high performance through self-managed work teams », Industrial Management, Mar/Apr, vol. 38, 4-9.
  • En ligne EMBRETSON S.E. (1996). « The new rules of measurement », Psychological Assessment, vol. 8, n° 4, 341-349.
  • ENGEL J.-F., KOLLAT D. T, BLACKWELL R.D. (1968). Consumer Behavior, New York, Holt, Rinehart and Winston.
  • ENRIQUEZ E. (1989). « Vers la fin de l’intériorité ? », Psychologie clinique, 2, 61-77.
  • ENRIQUEZ E. (1987). « L’intervention pour imaginer autrement », Paris, Revue de l’éducation permanente, n° 113.
  • ENRIQUEZ E. (1976). « Évaluation des hommes et structures d’organisation des entreprises », Connexions, 19, 79-110.
  • ERIKSON E.H. (1972). Adolescence et crise, Paris, Flammarion.
  • En ligne ERNST B., LEGENDRE N. (1996). « Le bilan de l’emploi en 1995 et au premier semestre 1996 », Économie et Statistique, 298.
  • EUROPEAN COMMUNITY (1998). European Information Technology Observatory, Bruxelles, EC DG III éd.
  • EUROPEAN COMMUNITY (1998). The European Charter for Telework, Bruxelles, EC DG XIII éd.
  • En ligne EVANS L. (1986). « Risk homeostasis theory and traffic accident data », Risk Analysis, 6, 81-94.
  • En ligne EYSENCK H.J. (1991). « Dimensions of personality : 16, 5 or 3 ? Criteria for a taxonomic paradigm », Personality and Individual Differences, 12, 8, 773-790.
  • FAÏTA D. (1997). « La conduite du TGV, exercices de styles », Champs visuels, n° 6, septembre.
  • FAÏTA D., CLOT Y., CRU D., DAGAN R., DORAY B., FALCETTA N., GUTTIEREZ G., PELEGRIN B. (1996). Signer la ligne. Les aspects humains de la conduite des trains, rapport SNCF et CCE/SNCF, Paris.
  • FAULX D. (2009). « Les deux faces de la construction sociale du harcèlement moral », Psychologie du Travail et des Organisations, 15, 1, 5-20.
  • FILOCHE G. (1997). Le travail jetable. Sur-travail, sous-travail ou sans-travail, Paris, Ramsay.
  • FAVARO M. (1989). « La sécurité dans l’entreprise : l’apport des sciences humaines », Performances, 44, 3-11.
  • FAVERGE J.-M. (1975). Méthodes statistiques en psychologie appliquée, Paris, t. III, PUF.
  • FAVERGE J.-M. (1973). « Note sur l’analyse des questionnaires à libellé bipolaire », Le Travail humain, n° 36, 61-74.
  • FAVERGE J.-M. (1967). Psychosociologie des accidents du travail, Paris, PUF.
  • FAVERGE J.-M. (1963). « Recherche et traitement des informations dans l’étude de motivation », Métra-Sobemap, 2, n° 2, 217-227.
  • FAZIO R.H. (1986). « How do attitudes guide behavior ? », in R.M. SORRENTINO, E.T. HIGGINS (eds.), Handbook of Social Behavior, New York, Guilford Press, 204-243.
  • En ligne FEINGOLD A. (1988). « Cognitive gender differences are disappearing », American Psychologist, 95-103.
  • FERNANDEZ G. (1997). Aux sujets du travail. Essai de coproduction de connaissances sur le malaise de techniciens de bureau d’étude à l’occasion de la mutation de leur métier, mémoire pour le diplôme de psychologue du travail, Paris, CNAM.
  • FERRIEUX D., CARAYON D. (1998). « Évaluation de l’aide apportée par un bilan de compétences en termes d’employabilité et de réinsertion de chômeurs de longue durée », Revue européenne de psychologie appliquée, 48, 4, 251-259.
  • FERRIEUX D., CARAYON D. (1996). « Impacts du bilan de compétences sur le positionnement personnel et professionnel : étude réalisée auprès de chômeurs de longue durée », Carriérologie, 6, 2, 45-69.
  • FESTINGER L. (1957). A Theory of Cognitive Dissonance, Evanston, Row & Peterson.
  • FESTINGER L., SCHACHTER S., BLACK K. (1950). Social Pressures in Formal Groups : A Study of Human Factors in Housing, Standford, CA, Standford University Press.
  • En ligne FIORINO D.J. (1989). « Technical and democratic values in risk analysis », Risk Analysis, 9, 293-299.
  • FISCHER G.-N. (1980). Espace industriel et liberté, Paris, PUF.
  • FLANAGAN J.-C. (1954). « La technique de l’incident critique », Revue de psychologie appliquée, 2, 165-185, et 3, 267-295.
  • FLEISHMAN E.A., CHARTIER D. (1998). Guide d’utilisation (F-JAS 2), Analyse de poste de Fleishman, Compétences Interpersonnelles et Sociales, Paris, Éditions du Centre de psychologie appliquée.
  • FLEISHMAN E.A., REILLY M.E., CHARTIER D., LÉVY-LEBOYER C. (1992). Guide d’utilisation (F-JAS), Analyse de poste de Fleishman, Paris, Éditions du Centre de psychologie appliquée.
  • En ligne FLYNN J., SLOVIC P., MERTZ C.K. (1993). « Decidedly different : Expert and public views of risks from a radioactive waste repository », Risk Analysis, 13, 643-648.
  • FORNER Y., DOSNON O. (1992). « Styles et stratégies de prise de décision », L’orientation scolaire et professionnelle, 21, 4, 367-382.
  • FORNER Y., DOSNON O. (1991). « La maturité vocationnelle : le processus et son évaluation », L’orientation scolaire et professionnelle, 20, 2, 203-218.
  • FORRESTER V. (1996). L’horreur économique, Paris, Fayard.
  • FORRESTER V. (1980). La violence du calme, Paris, Le Seuil.
  • FORUM DES DROITS SUR L’INTERNET (2004). Télétravail en France, recommandation au ministre des Affaires sociales, du Travail et de la Solidarité.
  • FOUCAULT M. (1994). « La recherche scientifique et la psychologie », in Dits et écrits (t. I), Paris, Gallimard.
  • FRANCEQUIN G. (1995). « Histoires de vie et pratiques de l’orientation », L’orientation scolaire et professionnelle, 24, 3, 301-325.
  • FRANCFORT I., OSTY P., SAINSAULIEU R., UHALDE M. (1995), Les mondes sociaux de l’entreprise, Paris, Desclées de Brower.
  • En ligne FRANÇOIS P.-H. (2010). « Psychologue : eudémoniste autonome ? », Le Journal des Psychologues, 283, 35-37.
  • FRANÇOIS P.-H. (2008). « Ancrage dans la désirabilité et l’utilité des motivations au travail intrinsèque et autodéterminée. Entre tradition et innovation, comment transformons-nous l’univers du travail ? », Actes du 14ème congrès de l’AIPTLF, Québec, Presses de l’Université du Québec.
  • FRANÇOIS P.-H. (2007). « Valorizzazione sociale della motivazione intrinseca », Risorsa Uomo, 13, 4, 501-516.
  • FRANÇOIS P.-H. (2006). « Normativité sociale de la motivation intrinsèque au travail », Actes du 14ème congrès de l’Association Internationale de Psychologie du Travail de Langue Française, Hammamet, 7-10 juillet, 140-145.
  • FRANÇOIS P.-H. (2005a). « Compétences et identité professionnelle », in A. BATTISTELLI, M. DEPOLO, F. FRACCAROLLI (sous la dir. de), La qualité de la vie de travail dans les années 2000, Actes du XIIIe Congrès de Psychologie du Travail et des Organisations, Bologne, CLUEB, 324-332.
  • FRANÇOIS P.-H. (2005b). Sentiment d’efficacité personnelle et évaluation de la motivation. Mise en perspective par les représentations sociales des compétences, Actes du colloque international AFPA/INOIP/AIPTLF, Lille, 17-18 novembre 2005, 35-38.
  • En ligne FRANÇOIS P.-H. (2004a). « Représentations des compétences, une approche psychosociale », Psychologie du travail et des organisations, 10, 2, 131-144.
  • FRANÇOIS P.-H. (2004b). « Fondements sociaux de la pensée et de l’action chez Bandura », Savoirs, De l’apprentissage social au sentiment d’efficacité personnelle, hors-série, 51-58.
  • FRANÇOIS P.-H. (2004c). « Théorie sociale cognitive de Bandura et psychologie du travail et des organisations », Le Journal des Psychologues, 223, 55-59.
  • FRANÇOIS P.-H., (2004d). « La norme de motivation intrinsèque », Actes du colloque « Normes sociales et processus cognitifs » organisé par l'équipe SACO, Poitiers, 18-20 juin 2003, 75-78.
  • FRANÇOIS P.-H. (2003). « Représentations sociales des compétences : leur place dans un modèle de motivation », in N. DELOBBE, G. KARNAS, C. VANDENBERGHE (éds.), Évaluation et développement des compétences au travail, Actes du 12e congrès de Psychologie du Travail et des Organisations, AIPTLF, Louvain-la-Neuve, UCL Presses Universitaires de Louvain, vol. 1, 29-37.
  • FRANÇOIS P.-H. (2002). « Le conseil psychologique en milieu organisationnel : éthique et référents scientifiques », Psychologie du travail et des organisations, 8, 2, 33-58.
  • FRANÇOIS P.-H. (2001). « Principes d’action récurrents dans des dispositifs sociaux accompagnant la réorganisation du travail », Psychologie du travail et des organisations, vol. 7, 3-4, 99-126.
  • FRANÇOIS P.-H. (1998a). « Bilan et motivation : pour l’utilisation de la théorie expectation/valence en bilan, perspectives d’applications et de recherches », Revue européenne de psychologie appliquée, 48, 4, 275- 283.
  • FRANÇOIS P.-H. (1998b) « L’appropriation : points de repères sociaux cognitifs pour l’étude des effets du bilan », in Appropriation et bilan de compétences, Actes du séminaire des 6 et 7 mai 1997 organisé par l’université de Bordeaux 2 et le CIBC 33, 46-59.
  • FRANÇOIS P.-H., AÏSSANI Y. (2002). « Représentations sociales des compétences et processus d’autorégulation des conduites », in C. Garnier et W. Doise, Les représentations sociales : balisage du domaine d’études, Montréal, Éditions Nouvelles, 157-186.
  • FRANÇOIS P.-H., BAUDRY B. (à paraître). « Représentations sociales des compétences et processus d’évaluation », Psychologie du travail et des organisations.
  • FRANÇOIS P.-H., BAUDRY B. (2006). « Représentations sociales des compétences et processus d'évaluation », Psychologie du Travail et des Organisations, 12, 2, 79-90.
  • FRANÇOIS P.-H., BOTTEMAN A.E. (2002). « Théorie sociale cognitive de Bandura et bilan de compétences : applications, recherches et perspectives critiques », Carriérologie, 3-4, vol 8.
  • FRANÇOIS P.-H., BOTTEMAN A. (1996). « Pertinence du modèle de l’autoefficacité de Bandura pour le bilan », Carriérologie, 6, 2, 85-108.
  • FRANÇOIS P.-H., DÉZIRI N., LESIEUR S., LOUCHE C. (2008). « La motivation et son ancrage utilitaire/désirable dans l’évaluation », Psychologie du Travail et des Organisation, 14, 3, 200-217.
  • FRANÇOIS P.-H., ENEAU S., RIANT J.-B. (1997). « Formation en alternance et sentiment d’efficacité personnelle », in E. BRANGIER, N. DUBOIS, C. TARQUINIO, Compétences et contextes professionnels, perspectives psychosociales, colloque international organisé par l’ADRIPS, Metz, 19 et 20 juin 1997.
  • FRANÇOIS P.-H., LANGELIER B. (2000). « L’agentivité comme “variable de sortie” du bilan », in B. Gangloff, Les compétences professionnelles. Descriptif, mesure et développement, Paris, L’Harmattan, 175-187.
  • FREEDMAN S., MOORE G., RAAB A. (1992). High Tech Professionals and Teams, The Interdisciplinary Center for the Study of Work Teams, University of North Texas, Dallas, Texas, 26-28.
  • FREUDENBERGER H. (1998). L’épuisement professionnel : la brûlure interne, Montréal, Gaétan Morin.
  • En ligne FREUDENBERGER H. J. (1974). « Burnout », Journal of Social Issues, 30, 1, 159-165.
  • FREUDENBERGER H., RICHELSON G. (1980). Burnout : The high cost of high achievement, what it is and how to survive it, Bantam Books.
  • FREYSSENET M. (1994). « Quelques pistes nouvelles de conceptualisation du travail », Sociologie du travail, n° hors série.
  • FREYSSENET M. (1978). « Peut-on parvenir à une définition unique de la qualification ? » in Commissariat général du plan, La qualification du travail : de quoi parle-t-on ?, Paris, La Documentation française, 67-79.
  • FRIEDBERG E. (1993). Le pouvoir et la règle, Paris, Le Seuil.
  • En ligne FULLER R. (1988). « On learning to make risky decisions », Ergonomics, 31, 519-526.
  • En ligne FULLER R. (1984). « A conceptualisation of driving behaviour as threat avoidance », Ergonomics, 27, 1139- 1155.
  • GALBRAITH J.K. (1968). Le nouvel état industriel, trad. J.-L. CRÉMIEUX et M. LE NAN, Paris, Gallimard.
  • GALEGHER R., KRAUT J. (1990). « Technology for intellectual teamwork : perspectives on research and design », Intellectual Teamwork, New Jersey Lawrence Erlbaum, Hillsdale.
  • GANGLOFF B., ROLLAND P., BARBIER A. (1994). « Les entretiens évaluatifs de la personnalité : le règne des indices flous », in M. HUTEAU (éd.), Les techniques psychologiques d’évaluation des personnes, Issy-les-Moulineaux, EAP, 800-804.
  • GARDNER H. (1996). Les intelligences multiples, Paris, Retz.
  • GARDNER H. (1983). Frames of Mind : the Theory of Multiple Intelligences, New York, Basic Books.
  • GAUDEMAR J.-P DE (1982). L’ordre et la production : naissance et formes de la discipline d’usine, Paris, Dunod.
  • GAUDRON J.-P. (1998). « Les effets de l’anxiété informatique et de la pratique de l’ordinateur sur les performances à un test automatisé », Le travail humain, vol. 61, n° 3, 263- 280.
  • GAUDRON J.-P., BERNAUD J.-L., LEMOINE C. (1997). « Évaluation des effets individuels des bilans de compétences : théorie, méthode et résultats », in E. BRANGIER, N. DUBOIS, C. TARQUINIO (éds.), Compétences et contextes professionnels, perspectives psychosociales, 79-83.
  • En ligne GAUGLER B.B., THORNTON G.C. (1989). « Number of assessment center dimensions as a determinant of assessor accuracy », Journal of Applied Psychology, 74, n° 4, 611-618.
  • En ligne GAUGLER B.G., ROSENTHAL D.B., THORNTON G.C., BENTSON C. (1987). « Meta-analysis of assessment center validity », Journal of Applied Psychology, 72, n° 3, 493- 511.
  • En ligne GEMZOE-MIKKELSEN E. G., EINARSEN S. (2002). « Basic assumptions and symptoms of post-traumatic stress among victims of bullying at work », European Journal of Work and Organizational Psychology, 11, 87-111.
  • GEORGE C., GUERRIER Y. (1992). « The role of culture in recrutment and selection decisions », in C. LEMOINE (éd.), Évaluation et innovation dans les organisations, Issy-Les-Moulineaux, EAP, 173-177.
  • GEORGOPOULOS B.S. (1986). Organizational Structure, Problem Solving, and Effectiveness, San Francisco, Jossey-Bass.
  • En ligne GERSICK C.J.G. (1989). « Marking time : Predictable transitions in task groups », Academy of Management Journal, 32, 274-309.
  • En ligne GERSICK C.J.G. (1988). « Time and transition in work teams : toward a new model of group development », Academy of Management Journal, 31, 9-41.
  • GEURTS S.A.E., KOMPIER M.A.J., ROXBURGH S, HOUTMAN I.L. D. (2003). « Does work-home interference mediate the relationship between workload and well-being ? », Journal of Vocational Behavior, 63 (3), 532- 559.
  • GEUZAINE C., FAULX D. (2003). « Au-delà de l’irrationalité : vers une psychologique du phénomène de harcèlement moral », Cahiers Internationaux de Psychologie Sociale, 58, 7-18.
  • GHIGLIONE R. (1996). Les métiers de la psychologie, Paris, Dunod, coll. « Topos ».
  • GHIGLIONE R., MATALON B. (1998). Les enquêtes sociologiques, théories et pratiques, Paris, Armand Colin.
  • GIBSON J., BROWN S.D. (1992). « Counseling adults for life transitions », in S.D. BROWN, R.W. LENT, Handbook of Counseling Psychology, New York, John Wiley and Sons, 285-313.
  • GIDDENS A. (1987). La constitution de la société, Paris, PUF.
  • GILBERT P. (1998). Conseil psychologique et gestion des ressources humaines, Paris, Éditions ADEPI.
  • GILBERT P. (1996). « Le regard psychosocial », in B. DAUBERVILLE, P. GILBERT, F. PIGEYRE, Les sciences humaines dans l’entreprise, Paris, Economica.
  • GILBERT P. (1988). Gérer le changement dans l’entreprise, Paris, ESF.
  • GILBERT P., LANCESTRE A. (2008). Le conseil en management : analyses et études de cas, Paris, Dunod.
  • GILBERT P., THIONVILLE R. (1990). Gestion de l’emploi et évaluation des compétences, Paris, ESF.
  • En ligne GILIBERT D., DALOZ L. (2008). « Perturbations associées à l’épuisement professionnel et attributions causales du stress chez des soignants en services de psychiatrie », Revue Européenne de Psychologie Appliquée, 58, 263-274.
  • GILLES P.-Y. (1999). Psychologie différentielle, Rosny, Bréal.
  • GIRARD R. (1982). Bouc émissaire, Paris, Grasset.
  • GIRARD R. (1972). La violence et le sacré, Paris, Grasset.
  • En ligne GLADSTEIN D.L. (1984). « Groups in context : a model of task group effectiveness », Administrative Science Quarterly, 29, 499-517.
  • GLASER B.G., STRASS A.L. (1967). « The discovery of ground theory : strategy for qualitative research », New York, Aldine pub.
  • GOGUELIN P. (1998). « Lever les paradoxes des examens dits “bilans de compétences” par l’élaboration du projet de vie », in C. LAMOUREUX, E.-E. MORIN, Travail et carrière en quête de sens. Actes du IXe Congrès AIPTLF, t. V, Cap Rouge, Casablanca, Lausanne, Presses Inter-universitaires, 139-146.
  • GOGUELIN P. (1996). La prévention des risques professionnels, Paris, PUF.
  • GOGUELIN P. (1988). « Vers une nouvelle psychologie du travail, nouvelles orientations de recherche », in Société française de psychologie, Psychologie du travail. Développement des hommes et des structures de travail. Quels outils, quels moyens ?, Paris, Entreprise Moderne d’Édition, 219-229.
  • En ligne GOLDMAN L. (1990). « Qualitative assessment », The Counseling Psychologist, 18, 2, 205-213.
  • GOLLAC M. (1989). « Les dimensions de l’organisation du travail, Communications, autonomie, pouvoir hiérarchique », Économie et statistique, n° 224.
  • GOODMAN P.S., PENNINGS J.M. (1980). « Critical issues in assessing organizational effectiveness », in E.E. LAWLER III, D.A. NADLER, C. CAMMANN (eds.), Organizational Assessment. Perspectives on the Measurement of Organizational Behavior and the Quality of Work Life, New York, John Wiley, 185-215.
  • GOODMAN P.S., PENNINGS J.-M. (1977). New Perspectives on Organizational Effectiveness, San Francisco, Jossey Bass, 146-182.
  • GOODMAN P.S., RAVLIN E.C., ARGOTE L. (1987). « Understanding groups in organizations », in B.M. STAW, L.L. CUMMINGS (eds.), Research in Organizational Behavior, Vol. 9, Greenwich, CT, JAI Press, 121-173.
  • GOODYEAR R.K. (1990). « Research on the effects of test interpretation : A review », The Counseling Psychologist, 18 (2), 240-257.
  • GORZ A. (1988). Métamorphose du travail ; quête de sens, critique de la raison économique, Paris, Galilée.
  • En ligne GOTTFREDSON L.S. (1981). « Circumscription and compromise : A developmental theory of occupational aspirations », Journal of Counseling Psychology Monograph, 28, 6, 545- 579.
  • GRAS A. (1985). « Sociologie du temps », Cahiers internationaux de sociologie, vol. LXXVIII,
  • GREEN L.W., KREUTER (1991). Health Promotion Planning : An Educational and Environmental Approach, Mountain View, CA, Mayfield.
  • GREENAN N. (1996). « Innovation technologique, changements organisationnels et évolutions des compétences », Économie et statistiques, n° 298.
  • GREENSPAN S., DRISCOLL J. (1997). « The role of intelligence in a broad model of personal competence », in D.P. FLANAGAN, J.L. GENSHAFT, P.L. HARRISON (1997), Contemporary Intellectual Assessment, Theories, Tests, and Issues, New York, Londres, The Guilford Press.
  • En ligne GREENWOOD R., HININGS C.R. (1988). « Organizational design tracks and the dynamic of strategic change », Organizations Studies, 9, 3, 293-316.
  • En ligne GRENIER-PEZÉ M. (2001). « Contrainte par corps : le harcèlement moral », Travail, Genre et Sociétés, 5, 29-41.
  • GRIGNON C. (1971). L’ordre des choses, Paris, Éd. de Minuit.
  • GUICHARD J. (2005a). « Les pratiques en orientation comme aide à la construction de soi. Esquisse d’une modélisation de la question de société sous-jacente », in A. BATTISTELLI, M. DEPOLO, F. FRACAROLI (sous la dir. de), La qualité de la vie de travail dans les années 2000, Actes du 13e Congrès de Psychologie du Travail et des Organisations, Bologne, CLUEB, 282-293.
  • En ligne GUICHARD J. (2005b). « Life-long self-construction », International Journal for Educational and Vocational Guidance, 5, 111-124.
  • En ligne GUICHARD J. (2004). « Se faire soi », L’Orientation Scolaire et Professionnelle, 33, 499-534.
  • GUICHARD J. (2001). « La professionnalité des praticiens de l’orientation. Vers une charte de la formation des praticiens de l’orientation ? », Congrès du 50e anniversaire de l’AIOSP, Paris, Unesco, Sorbonne.
  • GUICHARD J. (1997a). « Changements sociaux et pratiques d’orientation : analyse de la notion d’éducation à l’orientation », Questions d’orientation, 4, 11-37.
  • GUICHARD J. (1997b). « Quelles sont les finalités des méthodes de psychopédagogie du projet d’avenir ? », Carriérologie, vol 6, n° 3-4, 7-23.
  • GUICHARD J. (1996). « Cultural habitus, school experiences and the formation of future intentions in adolescence », Revista Portuguesa de Psychologia, 31, 9-36.
  • GUICHARD J. (1993). L’école et les représentations d’avenir des adolescents, Paris, PUF.
  • GUICHARD J., CASSAR O. (1998) « Social fields, habitus, and cognitive schemes. Study stream and the categorisation of occupations », Revue internationale de psychologie sociale, 11, 1, 123-145.
  • GUICHARD J., HUTEAU M. (2006). Psychologie de l’orientation, Paris, Dunod, 2e éd.
  • GUICHARD J., DEVOS P., BERNARD H., CHEVALIER G., DEVAUX M., FAURE A., JELLAB M., VANESSE V. (1994). « Habitus culturels et représentations des professions », L’orientation scolaire et professionnelle, 23, 4, 379- 464.
  • GUIENNE-BOSSAVIT V. (1994). L’intervention d’orientation psychosociologique, Paris, L’Harmattan.
  • En ligne GUZZO R., JETTE R., KATZELL R. (1985). « The effects of psychologically based intervention programs on work productivity, a meta-analysis », Personnel Psychology, 38, 275-291.
  • GUZZO R.A., SHEA G.P. (1992). « Group performance and intergroup relations in organizations », in M.D. DUNNETTE, L.M. HOUGHT (eds.), Handbook of Industrial and Organizational Psychology, vol. 3, Palo Alto, Consulting Psychologists Press, 269-313.
  • En ligne GUZZO R.A., YOST P.R., CAMPBELL R.J., SHEA G.P. (1993). « Potency in groups : Articulating a construct », British Journal of Social Psychology, 32, 87-106.
  • GYSBERG N.C., MOORE E.J. (1987). Career counseling : Skills and Techniques for Practitioners, Englewood Cliffs, N.J., Prentice Hall.
  • HACKETT G., LENT R.W. (1992). « Theoretical advances and current inquiry in career psychology », in S.D. BROWN, R.W. LENT, Handbook of Counseling Psychology, New York, John Wiley and Sons.
  • HACKETT G., BETZ N.E. (1981). « A self efficacy approach to the career development of women », Journal of Vocational Behavior, 18, 326-336.
  • HACKMAN J.R. (1990). Groups That Work (and those that don’t), San Francisco, Jossey-Bass.
  • HACKMAN J.R. (1987). « The design of work teams », in J.W. LORSCH, Handbook of Organizational Behavior, Englewood Cliffs, N.J., Prentice Hall, 315-342.
  • HACKMAN J.R. (1984). « Psychological contributions to organizational productivity : A commentary », in A.P. BRIEF, Productivity Research in the Behavioral and Social Sciences, New York, Praeger.
  • HACKMAN J.R. (1976). « Group Influences on Individuals », in M. DUNNETTE (ed.), Handbook of Industrial and Organizational Psychology, 1455-1525.
  • En ligne HAGE J., AIKEN M. (1967). « Relationship of centralization to other structural properties », Administrative Science Quarterly, 1, 72 -92.
  • En ligne HAGIWARA S. (1992). « The concept of responsibility and determinants of responsibility judgment in the Japanese context », International Journal of Psychology, 27, 143-156.
  • En ligne HALBESLEBEN J.R.B. (2006). « Sources of social support and burn-out : a meta-analytic test of the conservation of ressources model », Journal of Applied Psychology, 91, 1134-1145.
  • HALE A.R., HALE M. (1970). « Accidents in perspective », Journal of Occupational Accidents, 44, 115- 121.
  • HALL D.T., MIRVIS P.H. (1995). « The new career contract : developing the whole person at midlife and beyond », Journal of Vocational Behavior, 47, 269-289.
  • HAMBLETON R.K., SWAMINATHAN H. (1985). Item Response Theory : Principles and Applications, Boston, Kluwer-Nijhoff.
  • En ligne HAMILTON V.L. (1986). « Chains of command : Responsibility attribution in hierarchies », Journal of Applied Social Psychology, 16, 118-138.
  • HANSEN J.I.C. (1994). « The measurement of vocational interests », in M.G. RUMSEY, C.B. WALKER, J.H. HARRIS (eds.), Personnel selection and classification, Hillsdale, Hove, Lawrence Erlbaum publishers, 293-316.
  • HARREN V.A. (1979). « A model of career decision making for college students », Journal of Vocational Behavior, 14, 119-133.
  • En ligne HARRISM.M., BECKER A.S., SMITH D.E. (1993). « Does the assessment center scoring method affect the cross-situational consistency of ratings ? », Journal of Applied Psychology, 78, n° 4, 675-678.
  • En ligne HARRIS P. (1996). « Sufficient grounds for optimism ? The relationship between perceived controllability and optimistic bias », Journal of Social and Clinical Psychology, 15, 9-52.
  • HEIDER F. (1958). The Psychology of Interpersonal Relations, New York, Wiley.
  • En ligne HEIDER F. (1944). « Social perception and phenomenal causality », Psychological Review, 51, 358-374.
  • HENNEQUIN M.-P., GUICHARD J., DELZONGLE F., LÉVY V. (1998). « Une évaluation de la méthode DAPPT en classe de seconde », L’orientation scolaire et professionnelle, 27, 4, 459-484.
  • HEROLD D.M. (1978). « Improving the performance effectiveness of groups through a task-contingent selection of intervention strategies », Academy of Management Review, 3 (2), 315- 325.
  • HERRIOT P., ANDERSON N. (1997). « Selecting for change : how will personnel and selection psychology survive ? », in N. ANDERSON, P. HERRIOT, International handbook of selection and Assessment, Wiley and Sons, 1-34.
  • En ligne HINRICHS J.R., HAANPERA S., SONKIN L. (1976). « Validity of a biographical information blank across national boundaries », Personnel Psychology, 29, 417-421.
  • HIRIGOYEN M.F. (2001). Malaise dans le travail. Harcèlement moral : démêler le vrai du faux, Paris, La Découverte.
  • HIRIGOYEN M.F. (1998). Le harcèlement moral. La violence perverse au quotidien, Paris, La Découverte et Syros.
  • HITCHCOCK D.E. (1992). « Measuring team progress », Journal for Quality and Participation, vol. 15, 12-18.
  • En ligne HOBFOLLS.E. & (1989). « Conservation of resources ; a new attempt at conceptualising stress », American Psychologist, 44, 513-524.
  • HOBFOLL S.E., FREEDY J.R. (1993). « Conservation of ressources : a general stress theory applied to burnout », in W.B. Schaufeli, C. Maslach et T. Marek. (eds).), Professional Burn-out, Washington D.C., Taylor & Francis, p. 115-129.
  • HOGAN J., HOGAN R. (1993). Ambiguities of Conscientiousness, manuscrit non publié, présenté au colloque de l’APA.
  • HOGAN R. (1986). Hogan Personality Inventory, Minneapolis, National Computer System.
  • En ligne HOGAN R., NICHOLSON R.A. (1988). « The meaning of personality test scores », American Psychologist, vol. 43, n° 8, 621-626.
  • HOLLAND J.L. (1985). Making Vocational Choices, Englewood Cliffs, New Jersey, Prentice Hall.
  • HOLLAND J.L. (1973). Making Vocational Choices : a Theory of Careers, Englewoods Cliffs, New Jersey, Prentice Hall.
  • En ligne HOORENS V. (1995). « Self-favoring biases, self-presentation and the self-other asymetry in social comparison », Journal of Personality, 63, 793-817.
  • En ligne HOUGH L.M., EATON N.K., DUNETTE M.D., KAMP J.D., MCCLOY R.A. (1990). « Criterion-related validities of personality constructs and the effect of response distorsion on those validities », Journal of Applied Psychology, vol.75, n° 5, 581-595.
  • En ligne HOWARTH C.I. (1988). « The relationship between objective risk, subjective risk and behaviour », Ergo-nomics, 31, 527-535.
  • HOYOS C.G. (1995). « Occupational safety : Progress in understanding the basic aspects of safe and unsafe behaviour », Applied Psychology : An International Review, 44, 233- 250.
  • En ligne HUFFCUT A.I., ARTHUR W. (1994). « Hunter and Hunter revisited ; interview validity for entry-level jobs », Journal of Applied Psychology, vol. 79, n° 2, 184-190.
  • En ligne HUFFCUT A.I., ROTH P.L. (1998). « Racial group differences in employment interview evaluations », Journal of Applied Psychology, vol. 83, n° 2, 179-189.
  • En ligne HUFFCUT A.I., ROTH P.L., MC DANIEL M.A. (1996). « A meta-analytic investigation of cognitive ability in employment interview evaluations : moderating characteristics and implications for incremental validity », Journal of Applied Psychology, vol. 81, n° 5, 459-473.
  • HUNTER J.E. (1983). « A causal analysis of cognitive ability, job knowledge, job performance and supervisory ratings », in F. LANDY, S. ZEDECK, J. CLEVELAND (eds.), Performance Measurement and Theory, Hillsdale, NJ, Erlbaum.
  • HUTEAU M. (1996). « Pour éclairer l’approche psychologique de l’orientation professionnelle », in E. DUGUÉ, R. GUERRIER, L. LE BARS, C. LESPESSAILLES, M. MAILLEBOUIS, C. MATHEY-PIERRE, L’orientation professionnelle des adultes. Contributions de la recherche, état des pratiques et étude bibliographique, ministère du Travail et des Affaires sociales, délégation à la Formation professionnelle, 115-122.
  • HUTEAU M. (1994). Les techniques psychologiques d’évaluation des personnes, Issy-les-Moulineaux, EAP.
  • HUTEAU M. (1994) « L’évaluation psychologique des personnes : problèmes et enjeux actuels », Les techniques psychologiques d’évaluation des personnes, Paris, EAP 17-25.
  • HUTEAUM. (1985). Les conceptions cognitives de la personnalité, Paris, PUF.
  • HUTEAU M. (1982). « Les mécanismes psychologiques de l’évolution des attitudes et des préférences vis-à-vis des activités professionnelles », L’orientation scolaire et professionnelle, 11, 2, 107-125.
  • HUTEAU M., LAUTREY J. (1997). Les tests d’intelligence, Paris, La Découverte, coll. « Repères ».
  • HUUHTANEN P. (1996). The Social Dimension of Telework in the Member States of the European Union, Consolidated report, EC DGV éd.
  • En ligne IIGENLGEN D.A. (1999). « Teams embedded in organizations », American Psychologist, vol 54, n° 2, 129-139.
  • INRS (2006). Statistiques 2004, http://www.inrs.fr
  • En ligne JACKSON S.E., BRETT J.F., SESSA V.I., COOPER D.M., JULIN J.A., PEYRONNIN K. (1991). « Some différences make a difference : individual dissimilarity and group heterogeneity as correlate of recruitment, promotion and turnover », Journal of Applied Psychology, 79 (5), 675-689.
  • En ligne JACOBY J. (1976). « Consumer psychology : an octennium », Annual Review of Psychology, n° 27, 331- 358.
  • JANIS I.L., MANN L. (1977). Decision making, New York, Free Press.
  • En ligne JANSSEN P.M., SCHAUFELI W.B., HOUKES I. (1999). « Work-related and individual determinants of the three burnout dimensions », Work & Stress, 13, 74-86.
  • En ligne JANZ N.K., BECKER M.H. (1984). « The health belief model : a decade later », Health Education Quaterly, II, 1-47.
  • JEANTET A., TIGER R.H. (1985). « L’automatisation d’un atelier d’usinage à l’épreuve des histoires industrielles et des savoir-faire ouvrier », Formation-Emploi, 11, 3-23.
  • En ligne JELLISSON J.M., GREE J., (1981). « A self-presentation approach to the fundamental error : the norm of internality », Journal of Personality and Social Psychology, 40, 643-649.
  • JOHNSON R. (1989). « Volvo’s new assembly plant has no assembly line », Automotive News, July 10, 22-24.
  • JONES E.E., DAVIS K.E. (1965). « From acts to dispositions : the attribution process in person perception », in L. BERKOWITZ (ed.), Advances in Experimental Social Psychology, vol. 2, 219-266, New York, Academic Press.
  • JONES M.J. et al. (1998). A temporal orientation scale : focusing attention on the past, present and future, University of Delaware, manuscrit non publié.
  • JOULE R.V. (1991). Article « Rationalisation », Grand Dictionnaire de psychologie, Paris, Larousse, 647.
  • JOUVE D., MASSONI D. (1996). Le recrutement, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? ».
  • En ligne JUDGE T.A., LOCKE E.A., DURHAM C.C., KLUGER A.N. (1998). « Dispositional effects on job and life satisfaction : the role of core evaluations », Journal of Applied Psychology, 83 (1), 17-34.
  • En ligne JUDGE T.A., MARTOCCHIO J.J., THORESEN C.J. (1997). « Five-factor model of personnality and employe absence », Journal of Applied Psychology, vol. 82, n° 5, 745-755.
  • En ligne JUDGE T.A., WATANABE S. (1993). « Another look at the job satisfaction-life satisfaction relationship », Journal of Applied psychology, 78 (6), 939-948.
  • JUHEL J. (1999). « Le modèle de la réponse à l’item (MRI) », Psychologie et psychométrie, vol. 20, n° 2/3.
  • En ligne JUTHBERG C., ERIKSSON S., NORBERG A., SUNDIN K. (2010). « Perceptions of conscience, stress of conscience and burnout among nursing staff in residential elder care », Journal of Advanced Nursing, 66 (8), 1 708- 1 718.
  • KALIKA M. (1988). Structures d’entreprises, Paris, Economica.
  • KANTER R.M. (1983). The Change Masters, New York, Simon and Schuster.
  • En ligne KARASEK R. (1979). « Job demands, job decision latitude, and mental strain : Implications for job redesign », Administrative Science Quarterly, 24, 285-308.
  • KARASEK R.A., THEOREL T. (1990) Healthy work : stress, productivity and the reconstruction of working life, New York, Basic Books.
  • KARNAS G. (1982). « L’analyse binaire classique et le concept de style », Le travail humain, n° 45, 1.
  • KARNAS G. (1977). L’analyse binaire pondérée par lignes et par colonnes, application au problème de fiabilité d’un questionnaire, ronéo, université Libre de Bruxelles, Laboratoire de psychologie industrielle.
  • KARNAS G., SALENGROS P. (1983). « Quelques exemples de contribution de l’analyse binaire classique au diagnostic en psychologie du travail », Le travail humain, n° 46, 2.
  • KARNAS G., VANDENBERGHE C., DELOBBE N. (éds.) (2003). Bien-être au travail et transformation des organisations, Presses Universitaires de Louvain.
  • KATONA G. (1975). Psychological Economics, New York, Elsevier.
  • KATZ D., KAHN R.L. (1978). The Social Psychology of Organizing, New York, Wiley.
  • En ligne KEELY M. (1984). « Impartiality and participant theories of organizational effectiveness », Administrative Science Quarterly, vol. 29, n° 1, 1-25.
  • KELLEY H.H. (1972). « Causal schemata and the attribution process », in E.E. JONES et al., Attribution : Perceiving Causes of behaviour, 151- 174, Morristown, NJ, General Learning Press.
  • KELLEY H.H. (1972). « Attribution in social interaction » in E.E. JONES, D.E. KANOUSE, H.H. KELLEY, R.E. NISBETT, S. VALINS, B. WEINER (éd.), Attribution : Perceiving the Causes of Behavior, Morristown, General Learning Press, 1-26.
  • KELLEY H.H. (1967). « Attribution theory in social psychology », in D. LEVINE (ed.), Nebrasta Symposium on Motivation, vol. 15, Lincoln, University of Nebraska Press, 192-241.
  • En ligne KELLEY J.R., MCGRATH J.E. (1985). « Effects of time limits and task types of task performance and interaction of four-person groups », Journal of Personality and Social Psychology, 49, 395-406.
  • KELLY G.A. (1955). The Psychology of Personnal Constructs, Norton, New York.
  • En ligne KETCHUM L. (1984). « How redesign plants really work », National Productivity Review, 1, 246-254.
  • KETS DE VRIES M., MILLER D. (1984). The Neurotic Organization, San Francisco, Jossey Bass.
  • KIESLER C.A. (1971). The Psychology of Commitment, New York, Academic Press.
  • KIGGUNDUM.N. (1981). « Task interdependence and the theory of job design », Academy of Management Review, 6, 499-508.
  • KLEIN G.D. (1994). Redesigning Jobs for Individuals or Creating Self-Managed Work Teams, The Interdisciplinary Center for the Study of Work Teams, University of North Texas, Dallas, Texas, 265-275.
  • En ligne KLEIN W.M. (1996). « Maintaining self-serving social comparisons : Attenuating the perceived significance of risk-increasing behaviors », Journal of Social and Clinical Psychology, 5, 120-142.
  • KLEIN W.M., KUNDA Z. (1993). « Maintaining self-serving social comparisons : Biased reconstruction of one’s past behaviors », Personality and Social Psychology Bulletin, 19, 732-739.
  • En ligne KLEINMANN M. (1993). « Are rating dimensions in assessment centers transparent for participants ? Consequence for criterion and construct validity », Journal of Applied Psychology, 78, n° 6, 988-993.
  • KLONOWICZ T., SOKOLOWSKA J. (1993). « Everyday danger, individual differences, accident perception, and safety behavior », Polish Psychological Bulletin, 24, 51-61.
  • KOHN R.C. (1986). « La recherche par les praticiens : l’implication comme mode de production des connaissances », Bulletin de Psychologie, t. XXXIX, n° 377.
  • KOKOSOWSKI A. (1983). « Déterminants socio-scolaires, rationalisations et orientation des lycéens et étudiants », in A. KOKOSOWSKI (éd.), Les lycéens face à l’enseignement supérieur, Issy-Les-Moulineaux, EAP, 127-170.
  • KOP J.-L., DICKES P., DANTON G., MORICONI T., DESPREZ W., BACHACOU H. (1997). Une enquête nationale dans les centres interinstitutionnels de bilans de compétences auprès de bénéficiaires et d’opérateurs de bilans, Rapport de recherche réalisé par l’union européenne (programme leonardo, projet clever), Nancy et Longwy, Laboratoire de psychologie GRAPCO et AIDELOR.
  • En ligne KOTLER P. (1965), « Behavioral models for analyzing buyers », Journal of Marketing, n° 29, 37-45.
  • KOUABENAN D.R., CADET B., HERMAN D., MUÑOZ SASTRE M.T. (2006). Psychologie du risque : identifier, évaluer, prévenir, Bruxelles, De Boeck.
  • KOUABENAN D.R. (2001). « Culture, perception des risques et explication des accidents », Bulletin de Psychologie, 54 (3), 327-342.
  • En ligne KOUABENAN D.R. (1998a). « Beliefs and the perception of risks and accidents », Risk Analysis : An International Journal, 18, 243-252.
  • KOUABENAN D.R. (1999). Explication naïve de l’accident et prévention, Paris, PUF.
  • KOUABENAN D.R. (1998b). « L’analyse naïve de l’accident : une nouvelle perspective pour la formation à la sécurité », in J. PY, A. SOMAT, J. BAILLÉ (éds.), Psychologie sociale et formation professionnelle, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 193-206.
  • KOUABENAN D.R. (1985a). « L’analyse des attributions causales », Le Travail humain, 48, 1-17.
  • KOUABENAN D.R. (1985b). « Degree of involvement in an accident and causal attribution », Journal of Occupational Accidents, 7, 187-194.
  • KOUABENAN D.R. (1982). Représentations de la genèse des accidents du travail : déterminants des attributions causales, Thèse, université de Paris V, École Pratique des Hautes Études (3e section), Paris.
  • KOUABENAN D.R., ALLADOUM D. (1997). « Répercussions psychologiques et socio-économiques d’une situation de non-emploi consécutive à un accident du travail », Carriérologie, 6, 339-360.
  • KOUABENAN D.R., CADET B., HERMAND D., MUÑOZ SASTRE M.T. (éds). (2006). Psychologie du risque : identifier, évaluer, prévenir, Bruxelles, De Boeck.
  • KOUABENAN D.R., GILIBERT D., MEDINA M., BOUZON F. (2001). « Hierarchical position, gender, accident severity and causal attribution », Journal of Applied Social Psychology, 31 (3), 553-575.
  • KOULOUMDJIAN M.-F. (1995). « Médiasystème et interaction sociale », Psychologie du travail et des organisations, 1, 7-16.
  • KOULOUMDJIAN M.-F., CHARTIER M. (1990). Les pratiques professionnelles des chercheurs scientifiques. Stratégies identitaires en matière de communication longue distance, rapport PRASH-CNRS.
  • KOULOUMDJIAN M.-F., FOURRIER-MILLET C. (1997). « Is Telework spirit soluble in the SME’s culture ? Key-Note », Proceedings of Telecom Inter@ctive 97, International Telecommunication Union, Geneva.
  • KOULOUMDJIAN M.-F., ARMELLINO L., MONTANDREAU V. (1995). Rapport français sur la dimension sociale du télétravail, EC DGV éd.
  • KOULOUMDJIAN M.-F., MONTANDREAU V. (1998). Télétravail : dynamiques en jeu (individus, collectifs, organisation), rapport à la Direction des Affaires Générales, EDF.
  • KOULOUMDJIAN M.-F., RAYMOND R. (1994). « Les mobiles de l’indépendance », Réseaux, n° avril-mai.
  • KOZLOWSKI W.J., ILGEN D.R. (2006). « Enhancing the effectiveness of work groups and teams », Association for Psychological Science, 7, 3, 77-124.
  • KRAMER C. (1994). Évaluation des performances individuelles en entreprise, Communication au VIIIe congrès de l’AIPTLF, Neuchâtel.
  • KRAUS W. (1998). « La fin des grands projets : le développement de l’identité dans le champ du travail comme navigation à vue », L’orientation scolaire et Professionnelle, 27, 1, 105-121.
  • KRUGLANSKY A.W., AJZEN I., (1995). « Biais et erreurs dans le jugement humain » in E. DROZDA-SENKOWSKA (éd.), Irrationalités collectives, Paris, Delachaux et Nieslé, coll. « Textes de base ».
  • KRUMBOLTZ J.D. (1983). Private Rules in Career Decision Making Columbus, Ohio State University, National Center for Research in Vocational Education, Advanced Study Center (ERIC Document Reproduction Service N° ED 229 608).
  • KRUMBOLTZ J.D. (1979). « A social learning theory of career decision making », in A.M. MITCHEL, G.B. JONES, J.D. KRUMBOLTZ (ed.), Social Learning and Career Decision Making, Cranston, the Carroll Press.
  • KUDER F. (1981). « Quelques principes de la mesure des intérêts », Revue de psychologie appliquée, vol. 31, n° 3, 179-200.
  • En ligne KUSH K., COCHRAN L. (1993). « Enhancing a sense of agency through career planning », Journal of Counseling Psychology, 40,4, 434-439.
  • LA BOÉTIE E. DE (1983). Discours de la servitude volontaire, Paris, Flammarion.
  • LA FONTAINE J. DE (1954). Fables. I, 5, in Œuvres complètes, t. I, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade ».
  • LABERON S. (1998). Appréciation de l’importance de critères d’embauche pour différents poste de travail, Communication présentée au 10e Congrès de l’AIPTLF.
  • LABERON S., DUBOS L., RIPON A. (1998). « Influence de la morphologie du candidat sur la décision d’embauche lors d’un entretien de recrutement », Carriérologie, vol. 7, n° 1 et 2, 115-131.
  • LACROIX D.V., DEJOY D.M. (1989). « Causal attributions to effort and supervisory response to workplace accidents », Journal of Occupational Accidents, 11, 97-109.
  • LAFLAMME L. (1988). Modèles et méthodes d’analyse de l’accident du travail : de l’organisation du travail aux stratégies de prévention, St.-Laurent Ouest, Longueuil, Qc, Diffusion SyGeSa limitée.
  • LAFON R. (1969). Vocabulaire de psychopédagogie et de psychiatrie de l’enfant, Paris, PUF.
  • LAGABRIELLE C., VONTHRON A.M., POUCHARD D., PATTE, F. (2005). « Comprendre l’intégration d’un parcours formatif : confrontation entre un modèle de comportement planifié et un modèle centré sur les motivations », in A. Battistelli, M. Depolo, F. Fraccaroli (éds.), La qualité de la vie au travail dans les années 2000, Bologne, CLUEB, 57-65.
  • LAGERLÖF E. (1976). « Changes in safety work from reporting on near accidents. A theoretical frame of reference », in Occupational Accident Research, papers presented on a seminar in Stockholm, Sweden, 1975, Stockholm : ASF (Arbetarskyddsfonden), The Swedish Work Environment fund, 221-228.
  • LAGLAIVE F. (1996). « Validation du modèle de personnalité des “big-five” dans une situation d’évaluation professionnelle », Communication au congrès de l’AIPTLF, Sherbrooke.
  • LAMBERT D. (1998). Le bilan de compétences comme outils d’aide à la décision en amont d’une demande de CIF. Suivi des bénéficiaires d’un bilan de compétences financé par le FONGECIF Lorraine entre 1993 et 1996, mémoire de DESS « Pratiques de l’évaluation psychologique » non publié, Nancy, Université Nancy 2.
  • LAMOUREUX C., MORIN E.E. (1998). « Introduction », in C. LAMOUREUX, E. MORIN, Travail et carrière en quête de sens, Actes du IXe Congrès AIPTLF, t. V, Cap Rouge, Presses Inter Univesitaires, 1-8.
  • LANDIER H. (1991). Vers l’entreprise intelligente, Paris, Calmann-Levy.
  • En ligne LANDY F.L., SHANKSTER L.J., KOHLER S.S. (1994). « Personnel selection and placement », Annual Review of Psychology, 45, 261-296.
  • En ligne LANGER E.J. (1975). « The illusion of control », Journal of Personality and Social Psychology, 32, 311-328.
  • LANNURIEN P. DE (1968). Cent ans de retard, Paris, Denoël.
  • LAROCHE H. (1991). « La prise de décision », in N. AUBERT, J.-P. GRUÈRE, J. JABES, H. LAROCHE, S. MICHEL (éds.), Management, aspects humains et organisationnels, Paris, PUF, 413-458.
  • En ligne LAW B. (1981). « Community interaction : A “mid-range” focus for theories of career development in young adults », British Journal of Guidance and Counselling, 9, 142-158.
  • LAWLER III E.E. (1986). High-Involvement Management : Participative Strategies for Improving Organizational Performance, San Francisco, Jossey-Bass.
  • LAWRENCE P., LORSCH J. (1989). Adapter les structures de l’entreprise, Paris, Éditions d’Organisation.
  • LAYOLE G. (1996). Les infortunes de l’appréciation du personnel, Paris, L’Harmattan.
  • LAYTE M., RAVET S. (1998). « Valider les compétences avec les nvq », Demos.
  • LAZARUS R.L., FOLKMAN, S. (1984). Stress, Appraisal and Coping, New York, Springer.
  • En ligne LAZEGA E. (1994). « Analyse de réseaux et sociologie des organisations », Revue française de sociologie, XXXV, 293-320.
  • LAZERSFELD P. (1970). « La sociologie », Tendances principales de la recherche dans les sciences sociales et humaines, Mouton, 69-197.
  • LE BORTEF G. (1994). De la compétence : essai sur un attracteur étrange, Éditions d’Organisation.
  • LE GOFF J.-P. (1992). Le mythe de l’entreprise, Paris, La Découverte.
  • LE GUILLANT L. (1984). Quelle psychiatrie pour notre temps ?, Saint-Agne, Érès.
  • LE GUILLANT L. (1952). « La psychologie du travail », La raison, n°4.
  • LE ROUX S., TURBÉ-SUETENS N. (1998). « Les syndicats sont-ils un obstacle au développement du télétravail ? », Actes du congrès européen du télétravail et des nouvelles modalités de travail, Lisbonne.
  • LEA M., SPEARS R. (1991). « Computer-mediated communication, de-individuation and group decision making », Computer-Supported Cooperative Work and Groupware, Academic Press, Harcourt Brace Jovanovich Publ., Computers and People series.
  • LEAVITT H.J. (1975). « Suppose we took groups seriously… », in E.L. CASS, F.G. ZIMMER (eds.), Doing Research that Is Useful for Theory and Pactice, San Francisco, Jossey-Bass, 136-149.
  • LECLAIR P. (1996). L’action et le débat, Paris, rapport d’étude entreprise & personnel.
  • LECOMTE C., TREMBLAY L. (1987). Entrevue d’évaluation en counselling d’emploi, Montréal, Institut de Recherches psychologiques Éditeur.
  • LEMOIGNE J.-L. (1995). Les épistémologies constructivistes, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? ».
  • LEMOIGNE J.-L. (1994). Le constructivisme, Paris, ESF Éditeur.
  • En ligne LEMOINE C. (2010). « Images multiples du travail », Le Journal des Psychologues, 283, 18-21.
  • LEMOINE C. (2009). Se former au bilan de compétences, Paris, Dunod.
  • LEMOINE C. (2003). Psychologie dans le travail et les organisations. Relations humaines et entreprise, Paris, Dunod.
  • LEMOINE C. (2002). « Enjeux du savoir scientifique dans le conseil et l’intervention dans les organisations », Psychologie du travail et des organisations, 8, 2, 13-32.
  • LEMOINE C. (1998). « Qu’est-ce qu’un bilan de compétences ? », Revue européenne de psychologie appliquée, 48, n° 4, 243-249
  • LEMOINE C. (1998). « Style d’organisation et mode d’évaluation », in M. ROUSSON, L. THYGESEN-FISCHER, Psychologie du travail et transformation de la société, Neuchâtel, PAN, p. 99-107.
  • LEMOINE C. (1998). « De l’évaluation à l’auto-analyse », in M. AUDET, J.-L. BERGERON (éds.), Pratiques de gestion des ressources humaines, Cap-Rouge (Québec), Presses Interuniversitaires, vol. 3, 263-269.
  • LEMOINE C. (1997). « Le questionnaire, lieu d’élaboration du discours sur soi », Pratiques psychologiques, 2, 89-9.
  • LEMOINE C. (1997) « Modèle théorique du bilan et soutien à l’émergence d’une nouvelle compétence : l’auto-analyse », in E. BRANGIER, N. DUBOIS, C. TARQUINIO (1997), Compétences et contextes professionnels, perspectives psychosociales, 118- 123.
  • LEMOINE C. (1996). « Objet ou analyste de son bilan », Carriérologie, 6, 2, 13-24.
  • LEMOINE C. (1995a). « Les tribulations d’une notion : du groupe à l’équipe de travail », Revue québécoise de psychologie, vol. 16, n° 1, 97-110.
  • LEMOINE C. (1995b). « Groupes informels, contestation ou régulation de l’organisation », Psychologie du travail et des organisations, 1, 2-3, 65-73.
  • LEMOINE C. (1994a). Connaissance d’autrui enjeu, psychosocial, Publications de l’université de Rouen.
  • LEMOINE C. (1994b). « Les nouveaux rôles du psychologue dans le bilan de compétences », in M. HUTEAU, Les techniques psychologiques d’évaluation des personnes, Paris, EAP, 655- 660.
  • LEMOINE C. (1994c). « Analyse d’une organisation de culture mixte », Risorsa Uomo, 2, n° 1, 27-42.
  • LEMOINE C., GOBY, L. (2003). « De l’évaluation à l’auto-description des compétences », Actes du colloque international AFPA-INOIP, La place de l’évaluation dans les processus d’orientation professionnelle des adultes, Lomme/Lille, INOIP, 156- 166.
  • LENT R.W., BROWN S.D. (1996). « Social cognitive approach to career development : an overview », The Career Development Quarterly, 44, 311-321.
  • En ligne LENT R.W., BROWN S.D., HACKETT G. (1994). « Toward a unifying social cognitive theory of career and academic interest, choice and performance », Journal of Vocational Behavior. 45, 79-122.
  • LÉONARDINI J.-P. (1994). Sauve qui peut la langue, Paris, L’Archipel.
  • LEONTIEV A. (1984). Activité, conscience, personnalité, Moscou, Éditions du Progrès.
  • En ligne LEPLAT J. (1998). « About implementation of safety rules », Safety Science, 29, 189-204.
  • LEPLAT J. (1997). Regards sur l’activité en situation de travail, Paris, PUF.
  • LEPLAT J. (1995). « Cause et risque dans l’analyse des accidents », Revue roumaine de psychologie, 39, 9-24.
  • LEPLAT J. (1990). « La fiabilité et l’ergonomie : Spécificité et complémentarité », Revue de psychologie appliquée, 40, 377-386.
  • LEPLAT J. (1989). « L’erreur humaine en question. Analyse cognitive, incidences psychopathologiques », Revue de médecine psychosomatique, 20, 31-40.
  • LEPLAT J. (1986). « L’analyse psychologique du travail », Revue de psychologie appliquée, 3, 9-27.
  • LEPLAT J. (1985a). Erreur humaine, fiabilité humaine dans le travail, Paris, Colin.
  • LEPLAT J. (1985b). Psychologie et étude et accidents, conférence à la journée d’études de l’Association nationale des psychologues de Côte-d’Ivoire, Abidjan.
  • En ligne LEPLAT J. (1984). « Occupational accident research and systems approach », Journal of Occupational Accidents, 6, 77-89.
  • LEPLAT J. (1982). « Psychologie et étude des accidents, » in Psychologie du travail, perspective 1990. Actes du IIe congrès de l’Association de psychologie du travail de langue française, Paris, EAP.
  • LEPLAT J. (1980). La psychologie ergonomique, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? ».
  • LEPLAT J. (1978). « Accident analyses and work analyses ? », Journal of Occupational Accidents, 1, 331-340.
  • LEPLAT J. (1966). « Recherche communautaire sur la sécurité dans les mines et la sidérurgie : recherche dans la sidérurgie française », Étude n° 3/9, collection d’Études de physiologie et de psychologie du travail (Doct. No. 8 088/65F), Luxembourg, CECA.
  • LEPLAT J., HOC J.-M. (1983). « Tâches et activités dans l’analyse psychologique des situations », Cahiers de psychologie cognitive, 3/1, 49-63.
  • LERNER M.J. (1980). The belief in a just world. A fundamental delusion, New York, Plenum Press.
  • En ligne LERNER M.J. (1971). « Observer’s evaluation of a victim : justice, guilt, and veridical perception », Journal of Personality and Social Psychology, 20, 127-135.
  • LETIZE L., DONOVAN M. (1990). « The Supervisor’s changing role in high involvement organizations », Journal for Quality and Participation, 62- 65.
  • En ligne LEVINE J.-M., MORELAND R.L. (1990). « Progress in small group research », Annual Review of Psychology, 41, 585-634.
  • LÉVI-STRAUSS C. (1952). Race et histoire, Paris, Denoël.
  • LÉVY-LEBOYER C. (1996). La gestion des compétences, Paris, Éditions d’Organisation.
  • LÉVY-LEBOYER C. (1994). Évaluation du personnel : quels objectifs ? Quelles méthodes ? Paris, Éditions d’Organisation.
  • LÉVY-LEBOYER C. (1993). Le bilan de compétences, Paris, Éditions d’Organisation.
  • LÉVY-LEBOYER C. (1990). « Sélection et évaluation du personnel : quoi de nouveau ? », Revue de psychologie appliquée, vol. 40, n° 1, 41-50.
  • LÉVY-LEBOYER C. (1974). Psychologie des organisations, Paris, PUF.
  • LÉVY-LEBOYER C., SPERANDIO J.-C. (1987). Traité de psychologie du travail, Paris, PUF.
  • LÉVY-LEBOYER C., HUTEAU M., LOUCHE C., ROLLANDJ.-P. (2003). La psychologie du travail, Paris, Éditions d’Organisation.
  • LEWIN K. (1959). Psychologie dynamique, Paris, PUF.
  • LEYENS J.-P. (1986). Sommes-nous tous des psychologues ? Approche psychosociale des théories implicites de la personnalité, Bruxelles, Pierre Mardaga.
  • LEYENS J.-P. (1983). Sommes-nous tous des psychologues ?, Bruxelles, Mardaga.
  • LEYMANN H. (1996). Mobbing. La persécution au travail, Paris, Le Seuil.
  • LHOTELLIER A. (2001). Tenir conseil, Paris, Seli Arslan.
  • LHUILIER D. (2002). Placardisés : des exclus dans l’entreprise, Paris, Le Seuil.
  • LIETARDB. (1996). « Y a-t-il un fil d’Ariane dans les dédales de l’orientation ? », in E. DUGUÉ, R. GUERRIER, L. LE BARS, C. LESPESSAILLES, M. MAILLEBOUIS, C. MATHEY-PIERRE, L’orientation professionnelle des adultes. Contributions de la recherche, état des pratiques et étude bibliographique, ministère du Travail et des Affaires sociales, délégation à la Formation professionnelle, 151-157.
  • LIEVENS S. (1994). « La sélection des vendeurs par le questionnaire de compréhension de la vente », in M. HUTEAU (éd.), Les techniques psychologiques d’évaluation des personnes, Issy-Les-Moulineaux, EAP.
  • LIKERT R. (1967). The Human Organization, New York, McGraw-Hill.
  • LILJEGREN M., EKBERG K. (2 009). « The associations between perceived distributive, procedural, and interactional organizational justice, self-rated health and burnout ».
  • LINHART D. (1997). « Travail : défaire, disent-ils », Sociologie du travail, n° 2.
  • LINHART D. (1991). Le torticolis de l’autruche. L’éternelle modernisation des entreprises françaises, Paris, Le Seuil.
  • LIVIAN Y.-F. (1995). Introduction à l’analyse des organisations, Paris, Economica.
  • LIVIAN Y.-F. (1987). « Gérer le pouvoir dans les entreprises et les organisations », Paris, Librairies Techniques, ESF, EME.
  • LOARER E., CHARTIER D., HUTEAU M., LAUTREY, J. (1995). Peut-on éduquer l’intelligence ? L’évaluation d’une méthode d’éducation cognitive, Berne, Peter Lang.
  • En ligne LOCKE E.A. (1996). « Motivation through conscious goal setting », Applied and Preventive Psychology, 5, 117-124.
  • LOHMAN D.F. (1994). « Implications of cognitive psychology for abilities testing : three critical assumptions », in M.G. RUMSEY, C.B. WALKER, J.H. HARRIS, Personnel Selection and Classification, Hillsdale, Hove, Lawrence Erlbaum Publishers, 145- 172.
  • LOSS I. (2003). « À quoi sert l’orientation professionnelle en entreprise ? », in C. Lévy-Leboyer, M. Huteau, C. Louche, J.-P. Rolland, La psychologie du travail, Paris, Éditions d’Organisation, 245-265.
  • LOUCHE C. (1994). Individu et organisations, Neuchâtel, Delachaux et Niestlé.
  • LOUCHE C. (1993). « À propos des théories implicites et de leur rôle dans la structuration des organisations », communication table ronde Cognitions et conduites sociales, Université de Genève.
  • LOUCHE C., GRANDADAM I. (1994). « Structures d’entreprises à technologie évoluée et structures cognitives des dirigeants », Actes du VIIIe Congrès international de psychologie du travail et des organisations, Neuchâtel, 192-201.
  • En ligne LOUIS M.R. (1980). « Surprise and sense-making : what newcomers experience in entering unfamiliar organizational settings », Administrative Science Quarterly, 25, 226-251.
  • En ligne LUCOK M.P., MORLEY S. (1996). « The health anxiety questionnaire », British Journal of Health Psychology, 1, 137-150.
  • En ligne LYNCH B.P. (1974). « An empirical assessment of payroll technology construct », Administrative Science Quarterly, vol. 19, 338-356.
  • MAC CORMICK E.J. (1998). Manuel d’utilisation du PAQ, Paris, Éditions du Centre de psychologie appliquée.
  • MAC DANIELS C., GYSBERG N.C. (1992). Counseling for Career Development. Theories, Resources and Practice, San Francisco, Jossey-Bass Publishers.
  • MAC KAY M., DAVIS M., FANNING P. (1981). Thoughts and Feelings : the Art of Cognitive Stress Intervention, Richmond Ca., New Harbinger.
  • MACAIRE J.-P. (1994). « Les techniques psychologiques d’évaluation des personnes à la SNCF », in M. HUTEAU (éd.), Les techniques psychologiques d’évaluation des personnes, Issy-Les-Moulineaux, EAP.
  • MACKIE D., GOETHALS G. (1987). « Individuals and group goals », Review of Personality and Social Psychology, 8, 144-166.
  • MAISONDIEU J. (1997). La fabrication des exclus, Paris, Bayard.
  • En ligne MÄKIKANGAS A., FELDT T., KINNUNEN U. (2007). « Warr’s scale of job-related affective well-bieng : a longitudinal examination of its structure and relationships with work characteristics », Work and Stress, 21 (3), 197-219.
  • MALRIEU P. (2003). La question du sens dans les dires autobiographiques, Toulouse, Erès.
  • MAMADEL BASSIROU I., FRANÇOIS P.-H. (2006). « Exposition aux CAAT et représentations de la vie de travail », Communication au XIVe Congrès de l’AIPTLF, Hammamet, 7-10 juillet 2006.
  • MANAGEMENT TECHNOLOGY ASSOCIATES AND BRAMEUR LIMITED (1993). Is there a « right » psychological profile for teleworkers ?, Londres.
  • En ligne MANZ C.C. (1992). « Self-Leading Work Teams : Moving Beyond Self-Management Myths », Human Relations, vol. 45, 1119-1140.
  • MARAT J.-P. (1988). Les chaînes de l’esclavage, Bruxelles, Éditions Complexe.
  • MARCH J.G., SIMON H.A. (1958). Les organisations, Paris, Dunod, 1979.
  • MARCHAIS C. (1989). Télématique sans frontières, Paris, Eyrolles.
  • MARCHAND M. (1982). Les paradis informationnels. Du Minitel aux services de communication du futur, Paris, Masson.
  • MARKUS M.L. (1990). « Why CSCW applications fail : problems in the adaptation of independent work tools », Proceedings, CSCW Conference, Glasgow.
  • MARKUS H.R., KITAYAMA S. (2003). « Models of agency : sociocultural diversity in the construction of action », Nebraska Symposium on Motivation, 49, 1-57.
  • MAROCCO A. (1991). L’influence du test visuel d’intérêts et de sa version verbale sur la cristallisation des projets professionnels durant l’adolescence, Montréal, thèse de doctorat de l’Université de Montréal, Faculté des arts et des sciences, département de psychologie.
  • En ligne MARTIN C.L., NAGAO D.H. (1989). « Some effects of computerized interviewing on job applicant responses », Journal of Applied Psychology, vol. 74, n° 1, 72-80.
  • MARTINOT D. (1995). Le soi, les approches psychosociales, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble.
  • MASLACH C. (1982). Burnout : the cost of caring, . Englewood Cliffs, NJ, Prentice-Hall.
  • MASLACH C., JACKSON S.E. (1981). « The Measurement of Experienced Burn-out », Journal of Occupational Behaviour, 2, 99-113.
  • En ligne MASLACH C., SCHAUFELI W.B., LEITER M.P. (2001). « Job burn-out », Annual Review of Psychology, 52, 397-422.
  • En ligne MATSUI T., KAKUYAMA T., ONGLATCO L.U. (1987). « Effects of goals and feed-back on performance in groups », Journal of Applied Psychology, 72, 407-415.
  • MATTHEWS G. (1997). « The big-five as a framework for personnality assessment », in N. ANDERSON, P. HERRIOT, International Handbook of Selection and Assessment, Wiley and sons, 475- 492.
  • En ligne MATTHIESEN S.B., EINARSEN S. (2001). « MMPI-2 configurations among victims of bullying at work », European Journal of Work and Organizational Psychology, 10 (4), 497-522.
  • En ligne MATHIEU J., TRAVIS MAYNARD M., RAPP T., GILSON L. (2008). « Team effectveness 1997-2007 : a review of recent advancements and a glimse into the future », Journal of Management, 34, 3, 410-476.
  • En ligne MAURER T., SOLAMON J., TROXTEL D. (1998). « Relationship of coaching with performance in situational employment interviews », Journal of Applied Psychology, vol. 83, n° 1, 128-136.
  • MAUSS M. (1948). « Les techniques et la technique », in I. MEYERSON (éd.), Le travail et les techniques, Paris, PUF.
  • MCCLELLAND M. (1987). Human Motivation, New York.
  • En ligne MCDANIEL M.A., WHETZEL D.L., SCHMIDT F.L., MAURER S.D. (1994). « The validity of employment interviews : a comprehensive review and meta-analysis », Journal of Applied Psychology, vol. 79, n° 4, 599-616.
  • En ligne MCDANIEL M.A., SCHMIDT F.L., HUNTER J.E. (1988). « A meta-analysis of the validity of methods for rating training and experience in personnel selection », Personnel Psychology, 41, 283-314.
  • En ligne MCEVOY G.M., BEATTY R.W. (1989). « Assessment centers and subordinate appraisals of managers : a seven year examination of predictive validity », Personnel Psychology, 42, 37-52.
  • MCDONALD G. (1994). « Making Things Work : A Self-Directed Work Team », Job Safety & Health Quarterly, vol. 5, n° 3.
  • MCGRATH J.E. (1984). Groups : Interaction and Performance, Englewood Cliffs, NJ, Prentice-Hall, 1984.
  • En ligne MCHENRY J.J., HOUGH L.M., TOQUAM J.-L., HANSON M.A., ASHWORTH S. (1990). « Project A validity results : the relationship beetween predictor and criterion domains », Personnel Psychology, 43, 335-354.
  • En ligne MCKENNA F.P. (1993). « It won’t happen to me : Unrealistic optimism or illusion of control », British Journal of Psychology, 84, 39-50.
  • En ligne MCKENNA F.P. (1983). « Accident proneness : A conceptual analysis », Accident Analysis and Prevention, 15, 65-71.
  • En ligne MCKENNA F.P., STANIER R.A., LEWIS C. (1991). « Factors underlying illusory self-assessment of driving skill in males and females », Accident Analysis and Prevention, 23, 45-52.
  • En ligne MEAD A.D., DRASGOW F. (1993). « Equivalence of computerized and paper-and-pencil cognitive ability tests : a meta-analysis », Psychological Bulletin, 114, n° 3, 449-458.
  • MEDA D. (1995). Le travail, une valeur en disparition, Paris, Aubier.
  • MEGEMONT J.-L. (1998). « Mobilité professionnelle : construction de l’identité et formation de la personne », in A. BAUBION-BROYE, Événements de vie, transitions et constructions de la personne, Saint-Agne, Érès, 87-109.
  • En ligne MEIER L., SEMMER N., ELFERING A., JACOBSHAGEN N. (2008). « The double meaning of control : three-way interactions between internal resources, job control and stressors at work », Journal of Occupational Health Psychology, 13, 3, 244-258.
  • MÉNARD J.-Y. (2004). « De l’insertion à l’intégration dans l’entreprise », in C. BONARDI, N. GREGORI, J.-Y. MÉNARD, N. ROUSSIAU, Psychologie sociale appliquée. Emploi, travail, ressources humaines, Paris, In Press.
  • MENDES H. (1994). Façonnement d’instruments de mesure prédisant la cohésion, Thèse de doctorat inédite, Université de Montréal, département de psychologie.
  • METLAY W., KAPLAN I.T. (1992). Characteristics and Consequences of Self-Management, The Interdisciplinary Center for the Study of Work Teams, University of North Texas, Dallas, 184-190.
  • MICHEL S. (1993). Sens et contresens du bilan de compétences, Paris, Éditions Liaisons.
  • MILGRAM S. (1974). Obedience to authority : an experimental view, New-York, Harper & Row.
  • En ligne MILLER D., KETS DE VRIES M., TOULOUSE J.-M. (1982). « Top executive locus of control and its relationship to strategy making, structure and environment », Academy of Management Journal, 25, 2, 237-253.
  • MINTZBERG H. (1990) Le Management, Paris, Éditions d’Organisation.
  • MINTZBERG H. (1982). Structure et dynamique des organisations, Paris, Éditions d’Organisation.
  • En ligne MITCHELL T.R., SILVER W.S. (1990). « Individual and group goals when workers are interdependent : Effects on task strategies and performance », Journal of Applied Psychology, 75, 185-193.
  • En ligne MITCHELL T.R., WOOD R.E. (1980). « Supervisor’s responses to subordinate poor performance. A test of an attributional model », Organizational Behavior and Human Performance, 25, 125-138.
  • MONGEAU P., TREMBLAY J. (1995). « Typologie des modes d’interaction en groupe de tâches », Revue québécoise de psychologie, vol. 16, n° 1, 135-154.
  • MONTAIGNE M. DE (1992). Les Essais, livre second, Paris, PUF, coll. « Quadrige ».
  • MONTEAU M., PHAM D. (1987). « L’accident du travail : évolution des conceptions », in C. LÉVY-LÉBOYER, J.-C. SPÉRANDIO, Traité de psychologie du travail, Paris, PUF.
  • MONTMOLLIN M. DE (1986). L’intelligence de la tâche. Éléments d’ergonomie cognitive, Berne, Peter Lang.
  • MONTMOLLIN M. DE (1972). Les psychopitres, Paris, PUF.
  • MORAN L., HOGEVEEN J. (1992). Self-Directed Work Teams and Total Quality Management : Where the Roads Come Together, The Interdisciplinary Center for the Study of Work Teams, University of North Texas, Dallas, Texas, 93-98, 1992.
  • En ligne MORGESON F.P., CAMPION M.A. (1997). « Social and cognitive sources of potential inaccuracy in job analysis », Journal of Applied Psychology, vol. 82, n° 5, 627-655.
  • En ligne MORIN E.M. (2010). « Prévenir la détresse, promouvoir le bien-être psychologique », Le Journal des Psychologues, 283, 38-41.
  • MORIN E.M. (2003). « Sens du travail : définition, mesure et validation », in C. VANDENBERGHE, N. DELOBBE, G. KARNAS (éds.), Dimensions individuelles et sociales de l’investissement professionnel, Presses Universitaires de Louvain, 11-20.
  • MORIN E.M. (1997). « Le sens du travail pour des gestionnaires francophones », Psychologie du Travail et des Organisations, 3, n° 3-4, 26-45.
  • MORIN E.M. (1996). Psychologies au travail, Montréal, Gaétan et Morin.
  • MORINE.M. (1990). « Interdisciplinarité », Actes du colloque du Comité national de la recherche scientifique, Paris, CNRS.
  • MORIN E.M., SAVOIE A., BEAUDIN G. (1994). L’efficacité de l’organisation. Théories, représentations et mesures, Montréal, Gaëtan Morin.
  • MOSCOVICI S. (1987). Introduction à la psychologie sociale, Paris, Larousse.
  • MOULIN M. (1992). L’examen psychologique en milieu professionnel, Paris, PUF.
  • En ligne MOUNT M.K., BARRICK M.R., STRAUSS J.P. (1994). « Validity of observer ratings of the big-five personality factors », Journal of Applied Psychology, vol. 79, n° 2, 272-280.
  • MUIJEN J.-J. VAN (1994). Organisatiecultuur en organisatieklimaat, Amsterdam, Vrieje Univ.
  • En ligne MULLEN B., COPPER C. (1994). « The relation between group cohesiveness and performance : An integration », Psychological Bulletin, 115 (2), 210- 227.
  • MULLET E., BARTHELÉMY J.-P., DUPONCHELLE L., MUNOZ-SASTRE M.T., NETO F. (1996). « Décision, choix, jugement, orientation », L’orientation scolaire et professionnelle, 25, 1, 169-192.
  • En ligne MULLET E. (1993). « The evaluative factor in risk perception », Journal of Applied Social Psychology, 23, 1594- 1605.
  • MUMFORD M.D., SNELL A., REITERPALMON R. (1994). « Personality and background data, Life history and self-concepts in an ecological system », in G.S. STOKES, M.D. MUMFORD, W.A. OWENS (eds.), Biodata handbook, Consulting Psychologist Press, Palo Alto.
  • MUNOZ-SASTRE M.T. (1996) « La théorie de Gottfredson : travaux empiriques », L’orientation scolaire et professionnelle. 25, 2, 307-329.
  • MUNOZ-SASTRE M.T. (1994) « La théorie de Gottfredson : exposé critique », L’orientation scolaire et professionnelle. 23, 2, 233-251.
  • NÄÄTANEN R., SUMMALA H. (1976). « A model for the role of motivational factors in drivers’decision-making », Accident Analysis and Prevention, 6, 243-261.
  • NAVILLE P. (1956). Essai sur la qualification, Paris, Marcel Rivière.
  • NAVILLE P. (1945). Théorie de l’orientation professionnelle, Paris, Gallimard.
  • NEAR R., WECKLER D. (1990). Organizational and Job Characteristics Related to Self-Managing Work Teams, The Interdisciplinary Center for the Study of Work Teams, University of North Texas, Dallas, Texas, 110-113.
  • En ligne NEIMEYER G. (1989) « Applications of repertory grid technique to vocational assessment », Journal of Counseling and Development, 67, 585-589.
  • NICOSIA F.M. (1966). Processus de décision du consommateur. Incidences sur le marketing et la publicité, Paris, Dunod.
  • En ligne NISKANEN T. (1994). « Assessing the safety environment in work organization of road maintenance jobs », Accident Analysis and Prevention, 26, 27-39.
  • NIZET J., PICHAULT F. (2005). Introduction à la théorie des configurations, Bruxelles, De Boeck.
  • NIZET J., PICHAULT F. (1999). « Configurations organisationnelles : Mintzberg revisité », Revue Française de Gestion, 123, 30-43.
  • NTSAMÉ-SIMA M., DESRUMAUX P., LEMOINE C. (soumis) « Le bien-être au travail dépend-il de l’assertivité ? Enquête auprès des enseignants et des infirmiers », Congrès AIPTLF, Lyon, 2012.
  • OMS (2005). Mental health declaration for Europe. Facing the challenges, building solutions, Copenhague, Organisation Mondiale de la Santé.
  • OMS (1946). Constitution de l’Organisation Mondiale de la Santé, New York, Organisation Mondiale de la Santé, http://apps.who.int/gb/bd/F/F_index.html
  • En ligne ONES D.S., VISWESVARAN C., REISS A.D. (1996). « Role of social desirability in personality testing for personnel selection : the red herring », Journal of Applied Psychology, vol. 81, n° 6, 660-679.
  • En ligne ONES D.Z., VISWESVARAN C., SCHMIDT F.L. (1993). « Comprehensive meta-analysis of integrity test validities : findings and implications for personnel selection and theories of job performance », Journal of Applied Psychology, vol. 78, n° 4, 679-703.
  • ONFRAY M. (1997). Politique du rebelle, Paris, Grasset.
  • OPPE S. (1988). « The concept of risk : a decision theoretic approach », Ergonomics, 31, 455-440.
  • ORSBURN J.D. (1990). Self-Directed Work Teams : The New American Challenge, Homewood, Illinois, Business One Irwin.
  • ORTIZ A.E., JOHNSON D.W., JOHNSON R.T. (1996). « The effect of positive goal and ressource interdependance on individual performance », The Journal of Social Psychology, 136 (2), 243-249.
  • PAGES R., LEMOINE C. (1979). « Une forme d’emprise, l’emprise analytique : réaction des sujets à l’analyse et à ses modalités d’appropriation ou d’aliénation », Recherches de psychologie sociale, 1, 1, 39-64.
  • PAINEAU A. (1993). Manuel de l’inventaire d’intérêts professionnels, Issy-les-Moulineaux, EAP Éditions.
  • PANSU P., BEAUVOIS J-L. (2004). « Juger de la valeur sociale des personnes : les pratiques sociales d’évaluation », in P. PANSU, C. LOUCHE, La psychologie appliquée à l’analyse de problèmes sociaux, Paris, PUF, 159-183.
  • PANSU P., LOUCHE C. (2004). La psychologie appliquée à l’analyse de problèmes sociaux, Paris, PUF.
  • En ligne PARKER D., MANSTRAD S.R., STRADLING S.G. (1995). « Extending the theory of planned behavior : The role of personal norm », British Journal of Social Psychology, 34, 127-137.
  • En ligne PARKER S.D., BREWER M.B., SPENCER J.R. (1980). « Natural disaster, perceived control and attributions to fate », Personality and Social Psychology Bulletin, 6, 545-459.
  • PARLIER M. (1996a), « L’orientation professionnelle dans l’entreprise : une alternative à la gestion des carrières », L’orientation scolaire et professionnelle, 25, 3, 343-355.
  • PARLIER M. (1996b). « Les conseillers en orientation professionnelle en entreprise à la croisée des chemins », L’orientation scolaire et professionnelle, 25, 3, 427-440.
  • PARSONS F. (1909). Choosing a Vocation, Boston, Houghton Mifflin.
  • PATESSON R., HOEYMANS J. (1986). « L’expression de la résistance au changement : le cas de travailleurs concernés par l’automatisation de leur outil de travail », Cahiers de médecine du travail, XXIII, 1, 27-34.
  • PAYNE R., COOPER C. L (1981). Groups at Work, Chichester, Grane-Bretagne, Wiley.
  • En ligne PEARCE J.A., RAVLIN E.C. (1987). « The design and activation of self-regulating work groups », Human Relations, 40, 751-782.
  • En ligne PEARSON C. (1987). « Participative goal setting as a strategy for improving performance and job satisfaction », Human Relations, 40, 473-488.
  • En ligne PEDERSEN N.L., PLOMIN R., NESSELROADE J.R., MCCLEARN G.E. (1992). « A quantitative genetic analysis of cognitive abilities during the second half of the life span », Psychological Science, 3, 346-353.
  • PELLETIER D., NOISEUX G., BUJOLD C. (1974). Développement vocationnel et croissance personnelle. Approche opératoire, Montréal, McGraw-Hill.
  • PENNINGS J.M. (1994). « Productivity : Some old and new issue », in A.P. BRIEF (ed.) Productivity Research in the Behavioral and Social Sciences, New York, Praeger, 127-140.
  • En ligne PERLOFF L.S. (1983). « Perceptions of vulnerability to victimization », Journal of Social Issues, 39, 41-61.
  • PERRET-CLERMONT A.N. (1979). La construction de l’intelligence dans l’interaction sociale, Peter Lang
  • PERRON J. (1986) Questionnaire de valeurs de travail : manuel technique, Montréal, Université de Montréal.
  • PERROW C. (1970). Organizational Analysis : a Sociological View, Belmont Wadsworth.
  • PETERS P., AUSTIN N. (1985). La passion de l’excellence, Paris, Interéditions.
  • PETERSON G.W., SAMPSON J.P., REARDON R.C. (1991) Career Development and Services, A Cognitive Approach, Pacific Grove, Ca., Brooks/Cole Publishing Company.
  • PETIT F., DUBOIS M. (1998). Introduction à la psychosociologie des organisations, Paris, Dunod.
  • PEYREFITTE A. (1976). Le mal français, Paris, Plon.
  • PIAGET J. (1970). L’épistémologie génétique, Paris, PUF, coll. « Que sais-je », n° 2969.
  • PIAGET J. (1968). Le structuralisme, Paris, PUF.
  • PIAGET J. (1964). Six études de psychologie, Genève, Gonthier, coll. « Médiations ».
  • PICHAULT F. (2009). Gestion du changement. Perspectives théoriques et pratiques, Bruxelles, De Boeck.
  • PIERON H. (1973). Vocabulaire de la psychologie, Paris, PUF.
  • PINEAU G., LEGRAND J.-L. (1993). Les histoires de vie, Paris, PUF.
  • PINES A.M., ARONSON E. (1988). Career burn-out : causes and cures, Free Press, New York.
  • POHL S., BALIKDJIAN A. (2008). « Contribution à une étude comparative du comportement d’achat impulsif des consommateurs bruxellois et new-yorkais », Actes du XIVème colloque de l’AIPTLF, Québec.
  • POHL S., BALIKDJIAN A. (2006). « The implication regarding the product as a predictor of impulsive purchase », Small Group Meeting in Consumer Psychology Congress, University of Twente.
  • POILPOT-ROCABOY G. (2000). « Le processus de harcèlement professionnel », La Revue Française de Gestion, 31-51.
  • En ligne POILPOT-ROCABOY G. (1996). « Performance de la gestion des emplois : éviction ou rétention des salariés vieillissants », Direction et Gestion, 159- 160, 87-97.
  • En ligne POILPOT-ROCABOY G., WINTER R. (2008). « Combattre le harcèlement psychologique au travail : proposition d’un processus d’intervention », Gérer et Comprendre, 94, 38-54.
  • PREDIGER D.J. (1999). « Integrating interests and abilities for career exploration. General Considerations », in M.L. SAVICKAS, A.R. SPOKANE (éds.), Vocational interests : meaning, measurement, and counseling use, Palo Alto, CA, Davies-Black, 295-325.
  • PREDIGER D.J., VANSICKLE T.R. (1992). « Locating occupations on Holland’s hexagon beyond RIASEC », Journal of Vocational Behavior, 40, 111-128.
  • En ligne PREWETT-LIVINGSTON A.J., FEILD H.S., VERES III J.G., LEWIS P.M. (1996). « Effects of race on interview ratings in a situational panel interview », Journal of Applied Psychology, vol. 81, n° 2, 178-186.
  • PRIOURET R. (1968). La France et le management, Paris, Hommes et Techniques et Denoël.
  • En ligne PRITCHARD R.D., JONES S.D., ROTH P.L., STUEBING K.K., EKEBERG S.E. (1988). « Effects of group feed-back, goal setting, and incentives on organizational productivity », Journal of Applied Psychology, 73, 337-338.
  • En ligne PROCHASKA J.O., DI CLEMENTE C.C. (1982). « Transtheoretical therapy : Toward a more integrative model of change », Psychotherapy, Theory, and Practice, 20, 161-173.
  • En ligne PUGH D.S., HICKSON D.J., HININGS L.R. (1969). « An empirical taxonomy of structures of work organizations », Administrative Science Quarterly, 14, 1, 115-126.
  • En ligne PULAKOS E.D., SCHMIDT N., WHITNEY D., SMITH M. (1996). « Individual differences in interwiewer ratings : the impact of standardization, consensus discussion, and sampling error on the validity of a structured interview », Personnel Psychology, 49, 85-102.
  • En ligne PYNES J.E., BERNARDIN H.J. (1989). « Predictive validity of an entry-level police officer assessment center », Journal of Applied Psychology, 74, n° 5, 831-833.
  • QUINN R. (1998) Beyond Rational Management, Jossey-Bass, San Francisco.
  • En ligne QUINONES M.A., FORD J.-K., TEACHOUT M.S. (1995). « The relationship between work experience and job performance : a conceptual and meta-analytic review », Personnel Psychology, 48, 887-910.
  • QUINOT E. (1979). « Le phénomène accident : essai sur l’évolution des idées et des attitudes », Le travail humain, 42, 87-104.
  • RABARDEL P. (1995). Les hommes et les outils. Approche cognitive des instruments contemporains, Paris, Armand Colin.
  • En ligne RANSON S., HININGS B., GREENWOOD R. (1980). « The structuring of organizational structures », Administrative Science Quarterly, 25, 1-17, 1980.
  • RASCLE N. (2000). « Testing the mediating role of appraised stress and coping strategies on employee adjustment in a context of job mobility », European Review of Applied Psychology, 50, 301-307.
  • RASCLE N., COSNEFROY O., QUINTARD B. (2009). « Mesure de la qualité de vie des enseignants du secondaire selon le modèle « Job-Strain » de Karasek », Psychologie du travail et des organisations, 15, 4, 334-353.
  • RASMUSSEN J., BREHMER B., LEPLAT J. (1991). Distributed Decision Making : Cognitive Models for Cooperative Work, Chichester, John Wiley & Sons Ltd.
  • RAVISY P. (2000). Le harcèlement moral au travail. Paris, Dalloz.
  • RAWLS J.A. (1971). A Theory of Social Justice, Cambridge (Mass.), Balknopp Press.
  • REASON J. (1987). « Collective planning and its failures », in J. RASMUSSEN, K. DUNCAN, J. LEPLAT (eds.), New Technology and Human Error, Chichester, John Wiley & Sons Ltd, 121-124.
  • REE M.J., EARLES J.A. (1994). « The ubiquitous predictiveness of g », in M.G. RUMSEY, C.B. WALKER, J.H. HARRIS (eds.), Personnel Selection and Classification, Hillsdale, Hove, Lawrence Erlbaum Publishers, 127- 135.
  • En ligne REILLY P. (1998). « Balancing flexibility – meeting the interests of employers and employees », European Journal of Work and Organizational Psychology, 7, 1, 7-22.
  • REMBERT J. (1987). « Autorité et hiérarchie », in C. LÉVY-LEBOYER, J.-C. SPÉRANDIO (éds.), Traité de psychologie du travail, Paris, PUF, 407-419.
  • REUCHLIN M. (1995). Totalités, éléments, structures en psychologie, Paris, PUF.
  • REYNAUD P.L. (1974). Précis de psychologie économique, Paris, PUF, 1974.
  • RIFKIN J. (1996). La fin du travail, Paris, La Découverte.
  • ROBERTSON I., SMITH M. (1989). « Personnel selection methods », in Advances in selection and assessment, Wiley and sons, 89-112.
  • RODNEY L. LOWMAN (1991). The Clinical Practice of Career Assessment. Interests, Abilities and Personality, Washington, D.C., American Psychogical Association.
  • ROETHLISBERGER F.J., DICKSON W. J, (1983). « L’organisation industrielle comme système social », in J.-F. CHANLAT, F. SEGUIN, L’analyse des organisations, t. 1, Montréal, Gaétan Morin.
  • ROETHLISBERGER F.J., DICKSON W.J. (1939). Management and the Worker, Cambridge, Harvard University Press.
  • En ligne ROGALSKI J. (1996). « Co-operation processes in dynamic environment management : Evolution through training experienced pilots in flying a highly automated aircraft », Acta Psychologica, 91, 273-295.
  • En ligne ROGALSKI J., SAMURÇAY R. (1993). « Analysing communication in complex distributed decision-making », Ergonomics, 36, 1329-1343.
  • ROGER R.W. (1983). « Cognitive and physiological process in fear appeal and attitude change : A revised theory of protection motivation », in J.T. CACIOPPO, R.E. PETTY (eds.), Social Psychophysiology : a Source Book, New York, Guilford Press, 153-176.
  • ROLLAND J.-P. (2000). « Le bien-être subjectif : une revue de questions », Pratiques Psychologiques, 1, 5-21.
  • ROLLAND J.-P. (1996). « Décrire la personnalité : la structure de second ordre dans la perspective des big-five », Pratiques psychologiques, 4, 35-47.
  • ROLLAND J.-P. (1994). « Validité de construct des systèmes d’observation mis en œuvre par les centres d’évaluation : l’exemple des tests in-basket », in M. HUTEAU (éd.), Les techniques psychologiques d’évaluation des personnes, Issy-Les-Moulineaux, EAP.
  • ROLLAND J.-P., MOGENET J.-L. (1994). Manuel du D5D, Paris, Éditions du Centre de psychologie appliquée.
  • ROMANO I. (1998). L’évaluation du personnel, thèse de doctorat, université de Montpellier III.
  • En ligne ROOK D. (1987). « The buying impulse », Journal of Consumer Research, 14, 189-199.
  • En ligne ROOK D., FISHER R. (1995). « Normative influence on impulsive buying behaviour », Journal of Consumer Research, 22, 305-313.
  • ROQUES M. (2004a). « Chômage et santé : synthèse et perspectives », in C. BONARDI, N. GREGORI, J.-Y. MÉNARD, N. ROUSSIAU. Psychologie sociale appliquée. Emploi, travail, ressources humaines, Paris, In Press, 55-73.
  • ROQUES M. (2004b). « Pour une analyse psychosociale du chômage », in P. PANSU, C. LOUCHE, La psychologie appliquée à l’analyse de problèmes sociaux, Paris, PUF, 129-156.
  • ROQUES M. (2003). « Précarité et exclusion », in E. BRANGIER, A. LANCRY, C. LOUCHE, Les dimensions humaines du travail : théories et pratiques de la psychologie du travail et des organisations, Nancy, Presses Universitaires de Nancy, 591-614.
  • ROQUES M. (1995). Sortir du chômage, un effet de réorganisation du système des activités, Liège, Mardaga.
  • En ligne ROSS L. et coll. (1977). « Social roles, social control and biases in social perception process », Journal of Personality and Social Psychology, 35, 485-494.
  • En ligne ROSSE J.G., MILLER J.L., STECHER M.D. (1994). « A field study of job applicants’s reactions to personality and cognitive ability testing », Journal of Applied Psychology, vol. 79, n° 6, 987-992.
  • En ligne ROTH P.L., BEVIER C.A., SWITZER F.S., SCHIPPMANN J.-S. (1996). « Meta-analyzing the relationship between grades and job performance », Journal of Applied Psychology, vol. 81, n° 5, 548-556.
  • En ligne ROTHSTEIN H.R., SCHMIDT F.L., ERWIN F.W., OWENS W.A., SPARKS C.P. (1990). « Biographical data in employment selection : can validities be made generalizable ? », Journal of Applied Psychology, 75, 175-184.
  • ROTTER J.B. (1966). « Generalized expectancies for internal versus external control of renforcement », Psychological Monographs, 80, 1.
  • ROTTER J.B. (1954). Social Learning and Clinical Psychology, Englewood Cliffs, NJ, Prentice Hall.
  • ROUNDS J.B. (1995). « Vocational Hypothesis : Evaluating structural hypotheses », in D. LUBINSKY, R.V. DAWIS (éds.), Assessing individual differences in human behavior : New methods, concepts and findings, Palo Alto, CA, Davies-Black, 177-232.
  • ROUSSEAU J.-J. (1762). Émile ou de l’Éducation, Introduction, bibliographie, notes par F. et P. Richard, Paris, Éditions Garnier Frères, 1964.
  • ROUSSEAU V., AUBÉ C., SAVOIE A. (2006). « Le fonctionnement interne des équipes de travail : conception et mesure », Revue canadienne des sciences du comportement, 38, 120- 135.
  • ROUSSEAU V., AUBÉ C., SAVOIE A. (2006). « Teamwork behaviors : a review and an integration of frameworks », Small Group Reseach, 37 (5), 540-570.
  • ROUSSEAU V., SAVOIE A., BATTISTELLI A. (2007). « La gestion de la performance des équipes de travail : Bilan des connaissances et voies de recherche », in V. Haines et S. St-Onge (éds.), La gestion de la performance, Bruxelles, De Boeck, p. 251-294.
  • ROUSSON M. (1998). Actes du VIIIe congrès international de psychologie du travail, Presses Universitaires de Neuchâtel.
  • ROYM., GUINDONJ.-C., BERGERONJ.-L., FORTIER L., GIROUX D. (1998). Équipes semi-autonomes de travail : recension d’écrits et inventaire d’expériences québécoises, Université de Sherbrooke, Faculté d’administration, T-98-01.
  • En ligne RUDOLPH U., ROESCH S.C., GREITEMEYER T., WEINER B. (2004). « A meta-analytic review of help-giving and aggression from an attributional perspective : contributions to a general theory of motivation », Cognition and Emotion, 18 (6), 815-848.
  • En ligne RUMAR K. (1988). « Collective risk but individual safety », Ergonomics, 31, 507-518.
  • RUMSEY M.G., WALKER C.B., HARRIS J.H. (1994) Personnel selection and classification, Hillsdale, Hove, Lawrence Erlbaum Publishers.
  • En ligne RYAN R.M., DECI E.L. (2001). « On happiness and human potentials : a review of research on hedonic and eudaimonic well-being. », in S. Fiske (ed.), Annual Review of Psychology, vol. 52 ; p. 141-166, Palo Alto, CA, Annual Reviews, Inc.
  • SAAD F. (1987). Prise de risque ou non-perception du danger ?, communication à la journée de l’INRETS sur le risque routier : du phénomène à son image sociale et à sa gestion, Paris.
  • En ligne SAAVEDRA R., EARLEY PC, VAN DYNE L. (1993). « Complex interdependence in task-performing groups », Journal of Applied Psychology, 78 (1), 61-72.
  • En ligne SACKETT P.R., BURRIS L.R., CALLAHAN C. (1989). « Integrity testing for personnel selection : an update », Personnel Psychology, 42, 491-529.
  • SADRI G., ROBERTSON I.T. (1993). « Self-efficacy and work-related behavior : a review and meta-analysis », Applied Psychology : an International Review, 42, 139-152.
  • SAINSAULIEU R. (1998). « Identité au travail d’hier à aujourd’hui », L’orientation scolaire et professionnelle. 27, 1, 77-93.
  • SAINSAULIEU R. (1977). L’identité au travail, Paris, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques.
  • SAINSAULIEU R., SEGRESTIN D. (1986). « Vers une théorie sociologique de l’entreprise », Sociologie du travail, 3, 335-352.
  • SAINT-ARNAUD Y. (1978). Les petits groupes : participation et communication, Montréal, Les Presses de l’université de Montréal/Éditions du CIM.
  • SALENGROSP. (1982). « L’analyse binaire classique : méthode de sélection des items dans les questionnaires », Le travail humain, n° 45, 1, 125-132.
  • SALENGROS P. (1976). Contribution à une méthodologie de la psychologie commerciale par l’emploi d’instruments à contenu symbolique ou sémiologique, thèse de doctorat, Laboratoire de psychologie industrielle et commerciale, Faculté des sciences psychologiques et pédago-giques, Université Libre de Bruxelles, Bruxelles.
  • En ligne SALGADO J.F. (1997). « The five factor model of personality and job performance in the European community », Journal of Applied Psychology, vol. 82, n° 1, 30-45.
  • En ligne SALMINEN S. (1992). « Defensive attribution hypothesis and serious occupational accidents », Psychological Reports, 70, 1195-1199.
  • SARDAS J.-C. (1994). « Comprendre et gérer les mutations organisationnelles : cohérences fonctionnelles et dynamiques d’acteurs », Performances humaines et techniques, 30-38.
  • SAVICKAS M.L. (2007). « Internationalization of counseling psychology : constructing crossnational consensus and collaboration », Applied Psychology : An International Review, 56, 182-188.
  • SAVICKAS M.L. (2005). « The theory and practice of career construction », in S.D. Brown et R.W. Lent (éds.), Career development and counseling : putting theory and research to work, Hoboken, NJ, Wiley, 42-70.
  • SAVICKAS M.L., NOTA L., ROSSIER J., DAUWALDER J.-P., DUARTE M.E., GUICHARD J., SORESI S., VAN ESBROECK R., VAN VIANEN A.E.M. (2009). « Life designing : A paradigm for career construction in the 21st century », Journal of Vocational Behavior, 75, 239-250.
  • SAVOIE A. (2004). « Les équipes de travail et les enjeux de l’efficacité », in C. Bonardi, N. Gregori, J.-Y. Ménard et N. Roussiau (éds.), Psychologie sociale appliquée : emploi, travail et ressources humaines, Paris, In Press, p. 175-192.
  • SAVOIE A. (1998). Actes du IXe congrès international de psychologie du travail, Cap Rouge, Presses Inter-Universitaires.
  • SAVOIEA. (1986). « Reconceptualisation des processus d’influence en milieu organisationnel », Revue québécoise de psychologie, vol 7, n° 1-2.
  • SAVOIE A., BAREIL C., RIOUX P., MEUNIER S. (2005). « Prévenir les résistances au changement », L’approche psychologique du travail, Actes du colloque international INOIP-AFPA-AIPTLF, Lille, 43-46.
  • En ligne SAVOIE A., BRUNET L. (2004). « Vérification d’un modèle intégratif des comportements antisociaux au travail », Psychologie du Travail et des Organisations, 10, 74-87.
  • SAVOIE A., BRUNETL. (2000). « L’équipe de travail : champ d’intervention privilégié pour le psychologue », in C. Lemoine & J.-L Bernaud, Traité de psychologie du travail et des organisations, Paris, Dunod, p. 171-202.
  • SAVOIE A., BRUNET L. (1995). « Groupes informels et équipes de travail », Psychologie du travail et des organisations, 1, 2-3.
  • SAVOIE A., BRUNET L., MORIN E. (1998). « La mesure de l’efficacité dans les organisations publiques », XIe colloque international de la Revue Politiques et management public, Aix-en-Provence, 28 et 29 mai.
  • SAVOIE A., VILLENEUVE M. (en rédaction). « Cohesion and team effectiveness : an effective multidimensional approach », European Journal of Work and Organizational Psychology.
  • SCHAUFELI W.B., BUUNK B.P. (2003). « Burnout : an overview of 25 years of research and theorizing », in M.J. Schabracq, J.A.M Winnubst et C.L. Cooper (eds.), Handbook of Work and Health Psychology, Chichester, England, Wiley, p. 383-425.
  • SCHAUFELI W.B., ENZMANN D. (1998). The burn-out companion to study and practice : a critical analysis, London, Taylor & Francis.
  • SCHIPPMANN J.S., PRIEN E.P. (1989). « An assessment of the contribution of general mental ability and personality characteristics to management success », Journal of Business Psychology, 3, 423-437.
  • En ligne SCHIPPMANN J.S., PRIEN E.P., KATZ J.A. (1990). « Reliability and validity of in-basket performance measure », Personnel Psychology, 43, 837-859.
  • En ligne SCHMIDT F.L., HUNTER J.E. (2004). « General mental ability in the word of work : occupational attainment and job performance », Journal of Personality and Social Psychology. 86, 1, 162-173.
  • En ligne SCHMIDt F.L., HUNTER J.E. (1998). « The validity and utility of selection methods in personnel psychology : practical and theoretical implications of 85 years of research findings », Psychological Bulletin, 124, 2, 262- 274.
  • En ligne SCHMIDT F.L., HUNTER J.E., CAPLAN J.R. (1981). « Validity generalization results for two groups in the petroleum industry », Journal of Applied Psychology, 66, 261-273.
  • SCHMIDT F.L., HUNTER J.E., RAJU N.S. (1988). « Validity generalization and situational specificity : a second look at the 75 % rule and Fischer’s transformation, Journal of Applied Psychology, 73, 665-672. »
  • En ligne SCHMIDT F.L., ONES D.Z., HUNTER J.E. (1992). « Personnel selection », Annual Review of Psychology, 43, 627- 670.
  • En ligne SCHMITT M.J., RYAN A.M. (1993). « The big-five in personnel selection : factor structure in applicant and nonapplicant populations », Journal of Applied Psychology, vol. 78, n°6, 966-974.
  • En ligne SCHMITT N., SCHNEIDER J.R., COHEN S.A. (1990). « Factors affecting validity of a regionally administered assessment center », Personnel Psychology, 43, 1-12.
  • En ligne SCHNEIDER J.R., SCHMITT N. (1992). « An exercice design approach to understanding assessment center dimension and exercice constructs », Journal of Applied Psychology, 77, n° 1, 32-41.
  • En ligne SCHNEIDER S., ANGELMAR R. (1993). « Cognition in Organizational analysis : Who’s minding the store », Organisation Studies, 14, 3, 347-374.
  • SCHULER H., FARR J.L., SMITHM. (1993). Personnel selection and assessment, Individual and organizational perspectives, Hillsdale, Hove et Londres, Lawrence Erlbaum Publishers.
  • SCHWARTZ Y. (1987). « Travail et usage de soi », in M. BERTRAND et coll., Je. Sur l’individualité, Paris, Messidor.
  • En ligne SCHWARZER R. (1994). « Optimism, vulnerability and self-beliefs as health-related cognitions : A systematic overview », Psychology and Health, 9, 161-180.
  • SCHWARZER R. (1992). Self-Efficacy : Thought Control of Action, Washington, DC, Hemisphere.
  • SEGAL Z., DURON Y. (1996) Système informatisé d’aide à l’évaluation et à l’orientation scolaire et professionnelle (LIMEF), Paris, Éditions du Centre de psychologie appliquée.
  • SEGUIER M. (1983). Mobilisations populaires, éducation mobilisante, Paris, L’Harmattan.
  • SELIGMAN M.E.P. (1975). Help-lessness : on Depression, Development and Death, San Francisco, W. H. Freeman.
  • SELYE H. (1975), Le stress de la vie, Paris, NRF, Gallimard-Lacombe.
  • SÉVIGNÉ (MME) MARIE DE. (1726). Lettres choisies, éditées par E. Feuillatre, Paris, Classiques Larousse, 1935.
  • En ligne SHAVER K.G. (1970). « Defensive attribution : Effects of severity and relevance on the responsibility assigned for an accident », Journal of Personality and Social Psychology, 14, 101-113.
  • En ligne SHAW J.I., MCMARTIN J.A. (1977). « Personal and situational determinants of attribution of responsibility for an accident », Human Relations, 30, 95-107.
  • SHEA G.P., GUZZO R.A. (1987a). « Groups as human resources », Research in Personnel and Human Resources Management, 5, 323-356.
  • SHEA G.P., GUZZO R.A. (1987b). « Group effectiveness : what really matters ? », Sloan Management Review, Spring 1987, 25-31.
  • SHERIF C., SHERIF M., NEBEGALL R. (1965). Attitude and Attitude Change, Saunders, Philadelphia.
  • En ligne SHORE T.H., MACFARLANE SHORE L., THORNTON G.C. (1992). « Construct validity of self and peer-evaluations of performance dimensions in a assessment center », Journal of Applied Psychology, 77, n° 1, 42-54.
  • En ligne SHORE T.H., MACFARLANE SHORE L., THORNTON G.C. (1990). « Construct validity of two categories of assessment center dimension ratings », Personnel Psychology, 43, 101-115.
  • SICHEL D. (1999). « Computers and economic growth : bringing up to date », Business Economics.
  • En ligne SIEGRIST J. (1996). « Adverse health effects of high-effort/low-reward conditions », Journal of Occupational Health Psychology, 1, 27-41.
  • En ligne SILVESTER J., ANDERSON N., PATTERSON F. (1999). « Organizational culture change : an intergroup attributional analysis », Journal of Occupational and Organizational Analysis, 72, 1, 1- 24.
  • SIMARD M. (1988). « Prudence et prise de risque : leur dépistage », in P. GOGUELIN, X. CUNY (éds.), La prise de risque dans le travail, Marseille, Octares-Entreprises, 71- 85.
  • SIMARD M., SAINT-SAUVEUR C., LE BROCK P., LA FRENIÈRE A., LEBLANC G., DUVAL M., GIRARD C., SONNENTAG S., ZIJLSTRA FR.H. (2006). « Job characteristics and off-job activities as predictor of need for recovery, well-being and fatigue », Journal of Applied Psychology, 91 (2), 330-350.
  • SIMARD M., SAINT-SAUVEUR C., LE BROCK P., LA FRENIÈRE A., LEBLANC G., DUVAL M., GIRARD C., SAVOIE A., BRUNET L. (2004. « Vérification d’un modèle intégratif des comportements antisociaux au travail », Psychologie du Travail et des Organisations, 10, 74-87
  • SIMONS J., BLITZMAN G. (1986). « Training for self-managing work teams », Quality Circles Journal, vol. 9, p. 18-21.
  • En ligne SLOVIC P. (1987). « Perception of risk », Science, 236, 280-285.
  • SLOVIC P., FISCHHOFF B., LICHTENSTEIN S. (1981). « Perceived risk : Psychological factors and social implications », Proc. R. Soc. Lond. A376, 17-34.
  • En ligne SNYDER M., SWANN W.B. (1978). « Behavourial confirmation in social interaction : from social perception to social reality », Journal of Experimental Social Psychology, 14, 148-162.
  • SONNETAG S., ZIJLSTRA F. H. (2006). « Job caracteristics and off-job activities as predictor of need for recovery, well-being and fatigue », Journal of Applied Psychology, 91, (2), 330-350.
  • SPARKS P., SHEPHERD R. (1994). « Public perceptions of the potential hazards associated with food production and food consumption : An empirical study », Risk Analysis, 14, 799-806.
  • SPARROW P.R. (1997). « Organizational competencies : creating a strategic behavioural framework for selection and assessment », in N. ANDERSON, P. HERRIOT (eds.), International Handbook of Selection and Assessment, Wiley and sons, 343-368.
  • SPARROW P.R. (1994). « The psychology of strategic management : emerging themes of diversity and cognition », International Review of Industrial and Organizational Psychology, 9, 147-181.
  • SPRANGER E. (1913). Lebensformen : Geistwissenschaftliche Psychologie und Ethik der Persönlichkeit, Halle, Max Niemeyer Verlag.
  • STEINER D.D. (2000). « Perceptions des méthodes de recrutement en France : la perspective de la justice organisationnelle », Psychologie du Travail et des Organisations, 6, 1-2, 89-107.
  • En ligne STEINER D. (1997). « Attributions in leader-member exchanges : implications for practice », European Journal of Work and Organizational Psychology, 6, 1, 59-72.
  • En ligne STEINER D.D., GILLILAND S.W. (1996). « Fairness reactions to personnel selection techniques in France and the United States », Journal of Applied Psychology, vol. 81, n° 2, 134-141.
  • STEPHAN A. P., HILGREN J. (1992). Why Self-Managed Work Teams Work, The 1992 International Conference on Self-Managed Work Teams, The Interdisciplinary Center for the Study of Work Teams, University of North Texas, Dallas, Texas, 99-104.
  • En ligne STERNBERG R.J., WAGNER R.K., WILLIAMS W.M., HORVATH J.A. (1995). « Testing common sense », American Psychologist, 5, 11, 912-927.
  • STERNBERG R.J. (1994). « A triarchic model », The General Psychologist, 30, 2, 42-48.
  • En ligne STEVENS C.K., KRISTOF A.L. (1995). « Making the right impression : a field study of applicant impression management during job interviews », Journal of Applied Psychology, vol. 80, n° 5, 587-606.
  • En ligne STEWART G.L. (1996). « Reward structure as a moderator of the relationship between extraversion and sales performance », Journal of Applied Psychology, vol 81, n° 6, 619-627.
  • STOKES G.S., MUMFORD M.D., OWENS W.A. (1994). Biodata handbook, Consulting Psychologist Press, Palo Alto.
  • STROOBANTS M. (1998). « La production flexible des aptitudes », Éducation permanente, 135, 2, 11-21.
  • STROOBANTS M. (1993) Savoir-faire et compétences au travail, Une sociologie de la fabrication des aptitudes, Bruxelles, Éditions de l’Université de Bruxelles.
  • STROOBANTS M. (1993). Sociologie du travail, Paris, Nathan.
  • SUDREAU P. (1975). La réforme de l’entreprise, Paris, Union Générale d’Éditions.
  • En ligne SUNDSTROM E., DEMEUSE K.P. ET FUTRELL D. (1990). « Work Teams : Applications and effective-ness », American Psychologist, 45, 120-133.
  • SUPER D.E. (1964). La psychologie des intérêts, Paris, PUF.
  • En ligne SUPER D.E. (1953). « A theory of vocational development », American Psychologist, 8, 185-190.
  • SURRY J. (1979). Industrial Accidents Research. A Human Engineering Appraisal, Ontario, Ministry of Labour, Occupational Health and Safety Division.
  • En ligne SVENSON O. (1981). « Are we all less risky and more skillful than our fellow drivers ? », Acta Psychologica, 47, 143-148.
  • En ligne SVENSON O., FISCHHOFF B., MACGREGOR D. (1985). « Perceived driving safety and seatbelt usage », Accident Analysis and Prevention, 17, 119-133.
  • TAÏEB D., BLANCHARD S. (1998). « Le bilan de compétences : une démarche d’aide à la prise de décision de carrière », Connexions, 70, 79-93.
  • TAJFEL H. (1972). « La catégorisation sociale », in S. MOSCOVICI, Introduction à la psychologie sociale, Paris, Larousse, vol. 1, 272-302.
  • TANGUY L. (1995). « Le sociologue et l’expert », Sociologie du travail, n° 3.
  • TAP P. (1988). La société Pygmalion ?, Paris, Dunod.
  • TAYLOR K.M., BETZ N.E. (1983). « Applications of self-efficacy theory to the understanding and treatment of career indecision », Journal of Vocational Behavior, 22, 63-81.
  • En ligne TAYLOR K.M., POPMA J. (1990). « An examination of the relationships among career decision-making self-efficacy, career salience, locus of control, and vocational indecision », Journal of Vocational Behavior, 37, 17-31.
  • En ligne TAYLOR D.H. (1976). « Accidents, risks and models of explanation », Human Factors, 18, 371-380.
  • TAYLOR F. (1947). Principles of Scientific Management, New York, Harper & Row.
  • TERENCE (1994). Projets individuels et collectifs. Construction et régulation. Encyclopédie des ressources humaines, t. IV, Paris, Éditions d’Organisation.
  • TERRY D.J., O’LEARY J.E. (1995). « The theory of planned behaviour : The effects of perceived behavioural control and self-efficacy », British Journal of Social Psychology, 34, 199-210.
  • TERSSAC G. DE (1995). » Savoirs, compétences et travail », in J.-M. BARBIER (éd.), Savoirs en action, Paris, PUF.
  • TERSSAC G. DE (1992). L’autonomie dans le travail, Paris, PUF.
  • TERSSAC G. DE, CHABAUD C. (1990). « Référentiel opératif commun et fiabilité », in J. LEPLAT, G. DE TERSSAC, Les facteurs humains de la fiabilité dans les systèmes complexes, Marseille, Éditions Octares Entreprises.
  • TERSSAC G. DE, CORIAT B. (1984). « Électronique et travail ouvrier dans les industries de process », Sociologie du travail, 4, 384-397.
  • TERSSAC G. DE, LOMPRE N. (1994). « Quelques tendances dans l’organisation des systèmes de production », Performances humaines et techniques, 59-62.
  • TESSIER R., TELLIERY. (1973). Changement planifié et développement des organisations, Théorie et pratique, Paris, EPI.
  • TÉTREAU B. (2005). « L’essor d’une psychologie des intérêts professionnels », Carriérologie, 10, 1, 75-118.
  • En ligne TETT R.P., JACKSON D.N., ROTHSTEIN M. (1991). « Personality measures as predictors of job performance : a meta-analytic review », Personnel Psychology, 44, 703-742.
  • THÉLOT C., MARCHAND O. (1997), Le travail en France, 1800-2000, Paris, Nathan.
  • THIEBAUD M., RONDEAU A. (1997). « Le changement dans le travail : subir ou agir. Quel rôle pour la gestion des ressources humaines ? », Colloque de psychologie du travail et des organisations, Neuchâtel, Suisse.
  • THIEBAUD M., RONDEAU A. (1987). Comprendre les processus favorisant le changement en situation de consultation, Neuchâtel, AIPTLF.
  • THIEBAUD M., ROUSSON M. (1989). « Comprendre le commandement dans les organisations : entre émergence et résolution des problèmes », Revue Suisse de Psychologie, 48 (3), 158-178.
  • THIONVILLE R., THIEBAUD M. (1997). « Le développement des compétences : un construit social », Pratiques psychologiques, n° 1, 125-131.
  • THOMAS D., RIANT J.-B., ENEAU S., FRANÇOIS P.-H. (1998) « Élicitation des compétences au travail », Communication orale au Xe Congrès AIPTLF, Bordeaux 24-27 août, à paraître dans les actes, L’Harmattan.
  • THOMPSON J.D. (1967). Organizations in Action, New York, McGraw-Hill.
  • En ligne TJOSVOLD D. (1986). « The dynamic of Interdependance in organizations », Human Relations, 39 (6), 517-540.
  • TOUTOUT J.-P. (1998). « Évolutions sociales, évolutions de la consultante », Le Journal des psychologues.
  • TRACEY T.J.G., ROUNDS J. (1996). « The spherical representation of vocational interests », Journal of Vocational Behavior, 48, 3-41.
  • TREGASKIS O., BREWSTER C., MAYNE L., HEGEWISCH A. (1951). « Flexible working in Europe », in E.L. TRIST, K.W. BAMFORTH (eds.), « Some social and psychological consequences of the Longwall method of coal-getting », Human Relations, 30 (3), 201-236.
  • En ligne TROGNON A. (2003). « La logique interlocutoire : un programme pour l’étude empirique des jeux de dialogue », Questions de communication, 4, 411-425.
  • TROGNON A., BRASSAC C. (1993). « L’enchaînement conversationnel », Cahiers de linguistique française, 13.
  • TRUCHOT D. (2004). Epuisement professionnel et burn-out. Concepts, modèles, interventions, Paris, Dunod.
  • TRUCHOT D., BORTEYROU, X. (2010). « Le burnout chez les infirmières en cancérologie : une approche contextuelle du modèle exigences-contrôle-soutien », Psychologie du Travail et des Organisations, 16 (1), 27-45.
  • En ligne TUCKMAN B. W. (1965). « Developmental sequence in small groups », Psychological Bulletin, vol. 63, n° 6, 384-399.
  • TURNER G. (1995). Why Teams Fail, The Interdisciplinary Center for the Study of Work Teams, University of North Texas, Dallas, Texas, 233-237.
  • En ligne TZINER A., EDEN D. (1985). « Effects of crew composition on crew performance : Does the whole equal the sum of its parts ? », Journal of Applied Psychology, 70, 85-93.
  • VALEYRE A. (1998). « Les formes d’autonomie procédurale dans le travail industriel, Disparités sectorielles et déterminants organisationnels, cognitifs et marchands », Travail et emploi, n° 76.
  • VAN DE LEEMPUT C. (1997). « Méthodologie des questionnaires en psychologie du travail : Analyse de la composante évaluative dans les questionnaires bipolaires », Psychologie et psychométrie, n° 12, 4, 25-35.
  • VAN DE VEN A., (1976). « A framework for organizational assessment », Academic of Management Review, 1, 64- 78.
  • En ligne VAN DE VEN A.H., DELBECK A.L., KOENING P. (1976). « Determinants of coordination modes within organizations », American Sociological Review, 41, 322-338.
  • En ligne VAN DER MOLEN H.H., BÖTICHER A.M.T. (1988). « A hierarchical risk model for traffic participants », Ergonomics, 31, 537-555.
  • En ligne VAUGHAN M.J. (1992). « Studies of the structured behavioral interview », Journal of Applied Psychology, vol. 77, n° 5, 571-587.
  • VENIGA R.L., SPRADLEY J.P. (1981). The work stress connection : how to cope with job burnout, Boston, MA, Little Brown.
  • VERGNAUD G. (1985). Dossiers compétences, performances humaines et techniques, n° 75176.
  • VERMERSCH P. (1996). L’entretien d’explicitation, Paris, ESF Éditeur.
  • VERMERSCH P. (1994). L’entretien d’explicitation en formation initiale et continue, Paris, ESF Éditeur.
  • VERQUERRE R., BELS M. (1996). « Formation, insertion et identité des psychologues du travail », Psychologie du travail et des organisations, 2, n° 4, 79-91.
  • VIAUX J.L., BERNAUD J.L. (2001). « Le harcèlement psychologique au travail : une recherche nationale auprès des victimes », Pratiques Psychologiques, 4, 57-69.
  • En ligne VIDMAR N., CRINKLAW L.D. (1974). « Attributing responsibility for an accident : A methodological and conceptual critique », Canadian Journal of Behavioural Science, 6, 112-130.
  • VILLENEUVE M., SAVOIE A. (soumis). « Cohesion and team effectiveness : an effective multidimensional approach », European Journal of Work and Organizational psychology.
  • VILLETTE M. (1996). Le manager jetable, Paris, La Découverte.
  • En ligne VINCHUR A.J., SCHIPPMANN J.S., SWITZER F.S., ROTH P.L. (1998). « A meta-analytic review of predictors of job performance for salespeople », Journal of Applied Psychology, vol. 83, n° 4, 586-597.
  • VISSER C.F., ALTINK W.M.M., ALGERA J.A. (1997). In N. ANDERSON, P. HERRIOT (eds.), International Handbook of Selection and Asessment, Wiley and Sons, 441-454.
  • VLEK C.A.J. (1996). « Understanding, accepting and controlling risks : A multistage framework for risk communication », European Review of Applied Psychology, 45, 49-54.
  • VOM HOFE A., MATHIEU J., VIARD D. (1999). « Les interfaces-utilisateur des systèmes hypermédia : enjeux scientifiques et professionnels », Pratiques psychologiques, 3, 45-53.
  • VOM HOFE A., LÉVY-LEBOYER C. (1993). « Evaluation of the use of personality tests in personnel selection in France », European Review of Applied Psychology, vol. 43, n° 3, 221-227.
  • VONTHRON A.-M. (1998). « Les spécificités de l’auto-évaluation des performances », Revue européenne de psychologie appliquée, 3, n° 3-4.
  • VRIGNAUD P. (1996). « Les tests au XXIe siècle, Que peut-on attendre des évolutions méthodologiques et technologiques dans le domaine de l’évaluation psychologique des personnes ?, Pratiques psychologiques, 4, 5-27.
  • VRIGNAUD P., BERNAUD J.-L. (1994). « Les intérêts des Français sont-ils hexagonaux ? Éléments pour la validation du modèle des intérêts de Holland (RIASEC) en France », Questions d'orientation, 1, 17-39.
  • VROOM V.H. (1964). Work and Motivation, New York, Wiley.
  • VYGOTSKI L. (1997). Pensée et langage, Paris, La Dispute.
  • VYGOTSKI L. (1994). « Le problème de la conscience dans la psychologie du comportement », trad. F. Sève, Société française, 50, 35-47.
  • En ligne WAGEMAN R. (1995). « Interdependance and group effectiveness », Administrative Science Quarterly, 40, 145-180.
  • WAINER H. (1990). Computerized Adaptative Testing : a Primer, Hillsdale, Lawrence Erlbaum Associate.
  • WALKSTEIN K. (1995). « L’évaluation psychologique pilotée par ordinateur : problèmes de format et considérations méthodologiques », Le travail humain, vol. 58, n° 1, 47-69.
  • En ligne WALSTER E. (1966). « Assignment of responsibility for an accident », Journal of Personality and Social Psychology, 3, 73-79.
  • WALTON R.E. (1985). « From control to commitment in the workplace », Harvard Business Review, 63 (2), 76- 84.
  • WARNER SCHAIE K. (1994). « The course of adult intellectual development », American Psychologist, 304-313.
  • En ligne WARR P. (1990). « Decision latitude, job demands, and employee well-being », Work & Stress, 4, 285-294.
  • En ligne WEARY G. (1979). « Self-serving attributional biases : Perceptual or response distorsions ? », Journal of Personality and Social Psychology, 37, 1418-1420.
  • En ligne WEEKLEY J.A., GIER J.A. (1987). « Reliability and validity of the situational interview for a sales position », Journal of Applied Psychology, vol. 72, n° 3, 484-487.
  • WEILL-FASSINA A. (1990). « Analyse du travail et connaissance des risques », CFDT Aujourd’hui, 95, 21-29.
  • En ligne WEINER B. (1996). « Searching for order in social motivation », Psychological Inquiry, 7 (3), 199-216.
  • En ligne WEINER B. (1980). « A cognitive (attribution)-emotion-action model of motivated behavior : an analysis of judgements of help giving », Journal of Personality and Social Psychology, 39, 186-200.
  • WEINER B. et coll. (1971). « Perceiving the cause of success and failure », in E.E. JONES et coll., Attribution : Perceiving Causes of Behaviour, Morristown, General Learning Press.
  • En ligne WEINGART L.R., WELDON E. (1991). « Processes that mediate the relationship between a group goal and group member performance », Human Performance, 4, 33-54.
  • En ligne WEINSTEIN N.D. (1993). « Testing for competing theories of health protective behavior », Health Psychology, 12, 324-333.
  • En ligne WEINSTEIN N.D. (1988). « The precaution adoption process », Health Psychology, 7, 355-386.
  • En ligne WEINSTEIN N.D. (1987). « Unrealistic optimism about susceptibility to health problems : Conclusions from a community-wide sample », Journal of Behavioral Medicine, 10, 481-500.
  • WELLINS S.W., BYHAN W.C., WILSON J. M., (1991). Empowered Teams, San Francisco, Jossey-Bass.
  • WHITEHOUSE R., WILKINS J. (1987). L’aube des civilisations, Paris, Bordas.
  • WICKHAM A., PATTERSON M. (1983). Les carriéristes, Paris, Ramsay.
  • WICKLUND R.A. (1975). « Objective self-awareness », in L. BERKOWITZ (ed.), Advances in Experimental Social Psychology, New York, Academic Press, vol. 8, 233-275.
  • WIEGMAN O., GUTTELING J.M., CADET B. (1995). « Perception of nuclear energy and coal in France and the Netherlands », Risk Analysis, 15, 513-521.
  • En ligne WILDE G.J.S. (1988). « Risk homeostasis theory and traffic accidents : propositions, deductions and discussion of dissension in recent reactions », Ergonomics, 31, 441-468.
  • En ligne WILDE G.J.S. (1982). « The theory of risk homeostasis : Implications for safety and health », Risk Analysis, 2, 209-225.
  • WINGFIELD D.E. (1992). Self-Directed Work Teams : A Study of Operational Experiences, The Interdisciplinary Center for the Study of Work Teams, University of North Texas, Dallas, Texas, 105-110.
  • En ligne WINKEL F.W., DENKERS A. (1995). « Crime victims and their social network, A field study on the cognitive effects of victimisation, attributional responses and the victim-blaming model », International Review of Victimology, 3, 309-322.
  • WISNER A. (1985). Quand voyagent les usines, Paris, Syros.
  • WITTORSKI R. (1997). Analyse du travail et production de compétences collectives, Paris-Montréal, L’Harmattan.
  • En ligne WOOD M. (1998). « Socio-economic status, delay of gratification and impulse buying », Journal of Economic Psychology, 19, 3, 295-321.
  • WOOD R., BANDURA A. (1989). « Social cognitive theory of organizational management », Academy of Management Review, 14, 361-384.
  • En ligne WOODMAN R.W., SHERWOOD J.J. (1980). « Effects of teamdevelopment intervention : a field experi-ment », Journal of Applied Behavioral Science, 16, 211-227.
  • En ligne WOODSW.A. (1960). « Psychological Dimensions of Consumer Deci-sion », Journal of Marketing, n°24, 15-19.
  • WOODWARD J. (1987). « Administration et technologie », in J.-F. CHANLAT, F. SEGUIN (éds.), L’analyse des organisations, Montréal, Gaëtan Morin, 105-140.
  • En ligne WRIGHT P.M., LICHTENFELS P.A., PURSELL E.D. (1989). « The structured interview : additional studies and a meta-analysis », Journal of Occupational Psychology, 62, 191-199.
  • ZAMMUTO R.F. (1984). « A comparison of multiple constituency models of organizational effectiveness », Academy of Management Review, vol. 9, no 4, 606-616.
  • En ligne ZAPF D., LEYMANN H. (1996). « Foreword », European Journal of Work and Organizational Psychology, 5 (2), 161-164.
  • ZARIFIAN P. (1997). « La compétence, une approche sociologique », L’orientation scolaire et professionnelle, vol. 26, n° 3, 429-444.
  • ZARIFIAN P. (1997), Éloge de la civilité, Paris, L’Harmattan.
  • ZARIFIAN P. (1995a). Le travail et l’événement, Paris, L’Harmattan.
  • ZARIFIAN P. (1995b). « Le modèle de la compétence : une démarche inachevée », Le Monde, 1er mars.
  • ZAVALLONI M., LOUIS-GUÉRIN C. (1984). Identité sociale et conscience. Introduction à l’ego-écologie. Montréal-Toulouse, Presses Universitaires de Montréal-Privat.
  • En ligne ZOHAR D. (1980). « Safety climate in industrial organizations : theoretical and applied implications », Journal of Applied Psychology, 65, 96-102.
  • ZUNKER V.G. (1990). Career Counselling. Applied Concepts of Life Planning, Pacific Grove, CA, Brooks/ Cole Publishing Company.
Mis en ligne sur Cairn.info le 03/03/2016
https://doi.org/10.3917/dunod.berna.2012.01.0461
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour Dunod © Dunod. Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...