CAIRN.INFO : Matières à réflexion

A la fin de la guerre, l’un des problèmes les plus urgents est celui de la circulation Monétaire. Le 6 octobre 1944, le gouvernement prend donc un train de mesures, l’« opération Gutt », pour réduire la masse monétaire (164 à 57 milliards de francs) afin de garder le contrôle des prix et des salaires. L’échange de monnaie permet aussi de repérer les bénéfices réalisés pendant la guerre ou de les annuler.
L’autre problème immédiat concerne évidemment la reconstruction et la relance de l’économie. Toutefois, contrairement à ce qui s’était passé à la fin de la première guerre mondiale, en 1944, l’appareil de production est relativement intact, même si les bâtiments industriels ont souffert des bombardements. Dès lors, les industriels, soutenus par le gouvernement, décident de remettre immédiatement en activité tout ce qui peut l’être afin de profiter de la forte demande nationale et internationale en matière d’énergie et de biens d’équipement. Pendant cinq ans (1944-1948), le taux de croissance est exceptionnel. L’approvisionnement des armées alliées en Allemagne, qui se fait par le port d’Anvers, et la fourniture de matières premières, l’uranium du Congo belge notamment, aux Etats-Unis ont profité aux usines et ont apporté des devises afin de financer les importations et la reconstruction. Le charbon est alors indispensable, ce qui amène le Premier Ministre Achille Van Acker à lancer, dès 1945, une politique énergétique dynamique : la « bataille du charbon ». Produire vite et en quantité implique de la main-d’œuvre…

René Leboutte
Jean Puissant
Denis Scuto
Dernière publication diffusée sur Cairn.info ou sur un portail partenaire
Mis en ligne sur Cairn.info le 14/02/2020
Pour citer cet article
Distribution électronique Cairn.info pour Éditions Sedes (programme ReLIRE) © Éditions Sedes (programme ReLIRE). Tous droits réservés pour tous pays. Il est interdit, sauf accord préalable et écrit de l’éditeur, de reproduire (notamment par photocopie) partiellement ou totalement le présent article, de le stocker dans une banque de données ou de le communiquer au public sous quelque forme et de quelque manière que ce soit.
keyboard_arrow_up
Chargement
Chargement en cours.
Veuillez patienter...